ELMS. A IMOLA. L’ORECA MURPHY ET L’ALPINE SIGNATECH DEVANT AUX 1ers ESSAIS LIBRES

 

 

 

ELMS-2014-SILVERSTONE-MURPHY-PROTOTYPES

ELMS-2014-SILVERSTONE-MURPHY-PROTOTYPES

 

 

Après la manche d’ouverture du Championnat d’endurance Européen ELMS qui s’est déroulé mi avril en Grande Bretagne sur le circuit de Silverstone, les concurrents se retrouvent ce week-end pour disputer la seconde épreuve, les 4Heures d’ Imola sur le circuit Enzo et Dino Ferrari

Première séance essais libres, les teams se préparent.

ELMS-2014-IMOLA-ALPINE-SIGNATECH

ELMS-2014-IMOLA-ALPINE-SIGNATECH

 

37 voitures ont pris la piste ce samedi matin pour la première séance des essais libres de cette deuxième manche de l’European Le Mans Series de la saison 2014.

Le soleil était de la partie et a accueilli l’ensemble des participants, la température de la piste s’élevant, elle, à plus de 36C° pendant que dans l’air 20.7C° accompagnaient les spectateurs déjà présents dans les gradins.

Destinées à permettre aux pilotes de prendre leurs marques sur la piste, parfois inconnue pour certains, les séances d’essais libres sont également l’occasion pour les teams de régler les voitures en vue de la qualification et de la course.

C’est dans cette optique de repérage et de mise en place que l’écurie Irlandaise Murphy Prototypes avec son trio de pilotes formé de Rodolfo Gonzalez, Karun Chandok et du petit dernier, le pilote Français venu du GP2, le Clermontois Nathanaël Berthon, a signé le meilleur temps de la séance, avec comme meilleur chrono, 1’36″337, temps décroché avec leur avec l’ORECA03 Nissan, la  n°48.

Les deux tricolores, Paul-Loup Chati et Nelson Panciatici qu’épaule le jeune anglais Oliver Webb, ont placé l’Alpine A452, la n°36 au deuxième rang de la séance avec un temps de 1’36″693.

Après une entame de championnat délicate à Silverstone, le staff technique de leur équipe l’écurie Berrichonne Signatech, a volontairement choisi d’équiper désormais son bolide de pneumatiques Dunlop, estimant que le manufacturier britannique privilégiait cette catégorie du LMP2 contrairement à la marque auvergnate !

Le premier résultat semble bien leur donner raison ! Il est vrai que toutes les meilleures équipes en LMP2 ELMS roulaient elles avec Dunlop…

Alors, Signatech sacrée Championne d’Europe ELMS en 2013, a délibérément décidé de les imiter pour tenter de retrouver les avant-postes si ce n’est le podium..

Murphy et Signatech sont suivis par la Zytek Z11 SN Nissan, la n°38 de l’équipe Anglaise JOTA Sport, confiée au trio Simon Dolan, Harry Tincknell et Filipe Albuquerque, le pilote officiel Audi.

En tête de la manche inaugurale à Silverstone, cette voiture semblait devoir s’acheminer vers une victoire méritée lorsqu’elle s’est accrochée avec une des Ferrari GT retardataire, à qui elle prenait un nouveau tour supplémentaire !

Depuis réparée, cette Zytek a fini sur le podium des Six Heures de Spa en Championnat du monde d’endurance WEC. Preuve de ses indéniables performances !!!

 

DIX HUIT FERRARI A IMOLA !

 

ELMS-2014-IMOLA-18-FERRARI-EN-PISTE-AVEC-LA-MAJORITE-CELLES-DE-LA-SCUDERIA-AF-CORSE

ELMS-2014-IMOLA-18-FERRARI-EN-PISTE-AVEC-LA-MAJORITÉ-CELLES-DE-LA-SCUDERIA-AF-CORSE

 

Le siège et les usines Ferrari ne sont pas très éloignées du circuit d’Imola. Est-ce la raison de la présence massive des bolides nés à Maranello ?

C’est en tout cas une réalité, Ferrari, est très présent à Imola avec pas moins de …18 voitures en LMGTE et GTC

Pour ces 4 Heures d’Imola, la moitié des voitures en piste sont des Ferrari avec 18 F458 sur les 37 voitures.

Les F458 prennent les trois premières places de la catégorie LMGTE. La F458 n°72 de l’écurie Russe SMP Racing  que se partagent l’Italien Andrea Bertolini et les Russes Viktor Shaitar et  Sergey Zlobin, devance la n°80 de l’équiupe Suisse Kessel Racing pilotée par Michael Broniszewski et Giacomo Piccini.

Le Team autrichien AT Racing est troisième avec la F458,  n°56, voiture entre les mains des Biélorusses Père et Fils, Talkanitsa et de l’Allemand Pierre Kaffer.

 

 ELMS-2014-IMOLA-Les-FERRARI-SMP


ELMS-2014-IMOLA-Les-FERRARI-SMP

 

SMP Racing s’offre aussi la première place de la catégorie GTC. Anton Ladygin, Olivier Beretta et David Markosov ont placé la F458 Italia GT3 n°73 en tête de la liste.

L’écurie locale, la tés prestigieuse Scuderia AF Corse, à elle seule  aligne et exploitera sur la piste italienne sept F458, dont trois en LMGTE et quatre en LMGTC.

Les Champions 2013 de la catégorie GTC, les Russes de  SMP Racing ont engagé eux quatre autres F458, une en LMGTE et trois en GTC.

Le Team Français Sofrev-ASP, de Jérôme Policand, en engage de son côté une dans chaque classe, alors  que les Suisses du Kessel Racing, alignent deux voitures en LMGTE.

Deux autres engagés de la marque italienne sont a compter parmi les LMGTE avec l’écurie Autrichienne AT Racing et les Anglais du JMW Motorsport, cependant que  les Danois de Formula Racing, sont sur la liste des GTC.

Mais  malgré cette armada et cette présence massive des ‘ Rosso’ Porsche montre déjà que la lutte sera présente…

La 997 GT3R n°93 de Pro GT by Almera prend la deuxième place grâce à son trio formé des Français, Lucas Lasserre, Franck Perera et Eric Dermont, devant la F458 GT3 de la Scuderia AF Corse, la n°95 du duo belgo-monégasque Adrien de Leener et Cédric Sbirrazzuoli.

Suite des essais libres en fin de journée, la séance qualificative étant prévue demain matin dimanche, ave ensuite depart de la course de 4 Heures à 14 Heures.

 

Aurélie ELBAZ

Photos : Max MALKA- Eric REGOUBY – TEAM – DPPI

 

 

ELMS

About Author

gilles