WRC. EN ARGENTINE, VICTOIRE POUR LATVALA DEVANT OGIER QUI OFFRENT A VW UN NOUVEAU DOUBLE

 

 

 

 

 

 WRC-2014-ARGENTINE-LATVALA-fete-sa-victoire.j


WRC-2014-ARGENTINE-LATVALA-fete-sa-victoire.j

 

 

 

5éme victoire de la saison pour la Polo R WRC en 5 rallyes
1er, 2éme, 4éme: le meilleur résultat de Volkswagen en WRC à ce jour
9éme victoire d’affilée de Volkswagen depuis l’Australie 2013: nouveau record
2éme succès de l’année pour les Finlandais Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila

 

Sébastien Ogier-Julien Ingrassia,2éme, remportent la Power Stage et conservent la tête du championnat avec 24 pts d’avance
Volkswagen s’échappe dans celui des constructeurs grâce à ce nouveau doublé

En terminant 4éme, à 23’’ 6 du podium, Mikkelsen se hisse à la 3éme place ex aequo avec Mads Ostberg, derrière Ogier et Latvala

 

Ce n’est ni plus ni moins que le plus grand succès de sa jeune histoire en rallyes de championnat du monde que Volkswagen vient de signer en Argentine. Premier, deuxième et quatrième, avec, dans cet ordre, Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila, Sébastien Ogier-Julien Ingrassia et Andreas Mikkelsen-Mikko Markkula, voilà qui n’était encore jamais arrivé à la marque de Wolfsburg, depuis ses débuts au Rallye Monte Carlo 2013.

Et qui plus est, dans une épreuve où les conditions ont rarement été aussi extrêmes. Le formidable duel pour la victoire dans la cinquième manche de la saison entre Latvala et Ogier a tenu spectateurs et observateurs en haleine. Il y avait une foule énorme dans l’ultime spéciale (ES14), pour assister au doublé de Latvala et Ogier, et à la performance de Mikkelsen, qui termine au pied du podium.

Un résultat qui permet à Volkswagen de s’échapper au championnat constructeur, tandis que les trois pilotes de la marque occupent désormais les trois premières places du classement individuel. Jari-Matti Latvala signe quant à lui son dixième succès en WRC, le troisième avec Volkswagen.

 

Mano a mano Latvala-Ogier pour la victoire et pour le titre

 WRC-2014-ARGENTINE-VW-POLO-de-Seb-OGIER.


WRC-2014-ARGENTINE-VW-POLO-de-Seb-OGIER.

 

Le duel entre les deux pilotes Volkswagen, dans ce rallye aux conditions impitoyables, s’est rapidement dessiné. Après que Sébastien Ogier eût pris l’initiative dans les deux premiers chronos, Jari-Matti Latvala a lancé la contre-attaque à la faveur des 52 km d’Ascochinga-Agua de Oro, la plus longue spéciale du rallye. Il se hissait au commandement, mais Ogier allait le lui reprendre (ES 4) avant de lui céder à nouveau à la fin de la journée de vendredi.

Dès lors, le Finlandais n’allait plus le lâcher, tenant tête au Français samedi, et prenant définitivement l’ascendant dimanche. Ce mano a mano digne d’un bon thriller pourrait bien préfigurer la physionomie de la suite du championnat, dans lequel Latvala a réduit son retard à 24 points, soit quasiment l’équivalent d’une victoire (qui en vaut 25).

 

LA REMONTÉE DE MIKKELSEN

WRC-2014-ARGENTINE-LA-VW-POLO-de-MIKKELSEN.

WRC-2014-ARGENTINE-LA-VW-POLO-de-MIKKELSEN.

Andreas Mikkelsen/Mikko Markkula ont réussi LA remontée du week-end.

Troisièmes durant la quasi-totalité de la journée de vendredi, ils plongeaient tout en fin de journée en septième position, suite à un problème de courroie d’alternateur qui leur valait une pénalisation forfaitaire de 5 minutes. Samedi matin, leur réaction était aussi immédiate qu’impressionnante : un scratch dans l’ES 6, suivi d’un troisième temps dans la suivante les ramenait aussitôt en quatrième position, divisant par deux l’écart qui les séparait du troisième.

Compte tenu des conditions, la sagesse prévalait dimanche, mais de leurs 3’21’’3 de retard vendredi soir sur la Citroën de Kris Meeke, il ne restait plus que 23″6 à l’arrivée. Si l’on fait abstraction de leur pénalité, en ne retenant que l’addition des temps, Mikkelsen aurait facilement pu terminer sur le podium !

 

La clé de la réussite : une assistance forte

WRC 2014 ARGENTINE assistance VW

WRC 2014 ARGENTINE assistance VW

 

Le Rallye d’Argentine n’est pas seulement considéré comme l’une des grandes classiques du calendrier : il est également réputé pour être le plus grand défi proposé aux hommes et aux machines. Ce fut encore le cas de cette édition, marquée par un terrain raviné par les grosses intempéries des semaines précédant la course. Radiers, nids de poule, terrain affaissé, rochers affleurant, rien n’a été épargné aux concurrents. L’un des atouts maîtres de l’équipe Volkswagen a été la formidable efficacité de son équipe d’assistance. Au cours des trois fenêtres de service du matin (15 minutes), midi (30 minutes) et soir (45 minutes), les trois Polo R WRC ont systématiquement été remises en configuration idéale par l’équipe de mécaniciens expérimentés de Volkswagen.

 

Des statistiques record

WRC-2014-ARGENTINE-LA-VW-POLO-de-LATVALA

WRC-2014-ARGENTINE-LA-VW-POLO-de-LATVALA

 

Jamais encore Volkswagen n’avait placé ses trois voitures aux première, deuxième et quatrième rang dans un rallye de championnat du monde. Cette performance a donc relayé celle obtenue précédemment au Rallye de Grande-Bretagne 2013, où les Polo R WRC s’étaient classées 1ére, 2éme et 5éme

En Argentine, l y a eu le résultat, mais aussi la manière. Sur les 14 spéciales au programme (soit 405,10 km chronométrés), Ogier, Latvala et Mikkelsen ont obtenu 10 scratch, ont réussi 11 fois le 2eme temps et 10 fois le 3éme.

Ils ont été 31 fois dans les trois premiers sur 42 possibles. L’Argentine est donc à ce jour le pays où Volkswagen a connu le plus de succès sportifs, si l’on prend également en compte les victoires du Race Touareg : Rallye Por Las Pampas (2005), et le légendaire « Dakar » avec Giniel de Villiers, Carlos Sainz et Nasser Al-Attiyah en 2009, 2010 et 2011.

La victoire de Jari-Matti Latvala dans ce Rallye d’Argentine 2014 permet également à Volkswagen d’établir un nouveau record, avec 9 victoires d’affilée.

Une série amorcée la saison dernière : Australie, France, Espagne et Grande Bretagne en 2013, Monte-Carlo, Suède, Mexique, Portugal et Argentine en 2014.

Volkswagen demeure invaincu cette saison avec cinq victoires en cinq rallyes, dont trois doublés.

 

Cerise sur le gâteau : les points de la Power Stage en prime

 WRC-2014-ARGENTINE-Portrait-OGIER


WRC-2014-ARGENTINE-Portrait-OGIER

 

Sébastien Ogier, une fois encore, s’est offert la victoire dans la Power Stage et les trois points de bonus qui vont avec. Il a frappé très fort dans ce chrono de 16,32 km, en devançant de plus de dix secondes (10’’ 6) un Mikko Hirvonen particulièrement fringant en fin de rallye. Volkswagen a d’ailleurs frôlé le doublé dans « El Condor », Jari-Matti Latvala ne s’inclinant que d’un petit dixième par rapport à Hirvonen, mais marquant le dernier point de bonus disponible.

Au total, cela fait quatre points supplémentaires pour les pilotes Volkswagen, qui, au total, en comptabilisent 26 (25+1) pour Latvala, et 21 (18+3) pour Ogier. A eux deux, c’est la 27éme fois qu’ils marquent des points de bonus en 18 rallyes.

 

Volkswagen largement en tête des championnats

 WRC-2014-ARGENTINE-La-POLO-de-LATVALA


WRC-2014-ARGENTINE-La-POLO-de-LATVALA

 

 

Premier, deuxième et troisième, les équipages Volkswagen ont la main mise sur les classements des championnats du monde des pilotes et des coéquipiers. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia sont en tête avec 112 points, devant Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (88 pts), et Andreas Mikkelsen-Mikko Markkula (48 pts).

Ces derniers ex-æquo cependant avec les pilotes de l’équipe Citroën, la paire Mads Østberg-Jonas Andersson. Grâce au doublé Latvala-Ogier en Argentine, Volkswagen marque 43 points supplémentaires et accroît encore un peu plus son avance au championnat constructeur.

L’équipe de Wolfsburg abordera la prochaine étape en Italie (du 6 au 8 juin) avec 97 points d’avance sur le deuxième, Citroën.

 

PAROLES DE PILOTES

 WRC-2014-ARGENTINE-LATVALA-avec-JOST-CAPITO


WRC-2014-ARGENTINE-LATVALA-avec-JOST-CAPITO

 

Sébastien Ogier (Volkswagen Polo R WRC n° 1)

  » Les conditions que nous avons rencontrées ici ont été les plus difficiles que j’aie connues depuis longtemps. Le terrain était extrêmement dur pour les pilotes et les voitures, je suis donc très content de ma deuxième place. Je félicite Jari-Matti, qui a aligné de solides performances et mérite sa victoire. Maintenant, tout le monde peut constater qu’il n’est pas aussi facile de gagner que cela en a l’air. Julien et moi avons donné le maximum, mais le parcours était tellement boueux et glissant, particulièrement sur la fin, que notre seul objectif a été de terminer. Maîtriser « El Condor » (ES 14), notamment, a été une sacrée affaire ! Néanmoins, ouvrir la route devant autant de spectateurs enthousiastes est toujours super motivant. Je suis impatient de revenir ici l’année prochaine, pour tenter de monter enfin tout en haut du podium. »

Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo R WRC n° 2)

 » Très heureux d’avoir remporté ce Rallye d’Argentine. Cela faisait un bail qu’un Finlandais n’avait plus gagné cette épreuve. La bataille avec Sébastien Ogier et Julien Ingrassia a été formidable. Une grande part de notre victoire revient à mon coéquipier Miikka Anttila, qui m’a délivré des notes parfaites, dans des conditions parfois extrêmes. Nous avons beaucoup travaillé sur nous-mêmes, énormément cogité depuis des semaines et des semaines, et cela a payé ici. Je voudrais aussi remercier tout spécialement l’ensemble de l’équipe Volkswagen, qui nous a bichonné une Polo aux petits oignons, laquelle a parfaitement résisté jusqu’à la fin au traitement sévère auquel elle a été soumise. Cette victoire signifie beaucoup pour moi, parce qu’elle a été acquise à la régulière, dans un rallye très difficile, et montre qu’il faudra encore compter avec nous dans la course au titre. »

Andreas Mikkelsen (Volkswagen Polo R WRC n° 9)

 » Une quatrième place ne m’a jamais réellement emballé. Surtout après avoir été troisième à la régulière en début de rallye, jusqu’au problème technique qui nous a valu une pénalisation forfaitaire de cinq minutes. Nous sommes revenus en quatrième position plus rapidement que prévu samedi, mais aujourd’hui, il a fallu faire preuve de prudence dans la boue et l’épais brouillard. A ce point de vue, les dernières spéciales ont été particulièrement atroces. Mais j’ai eu la satisfaction de réduire considérablement l’écart avec le troisième, et dans l’ensemble, je suis quand même plus que satisfait! »
Jost Capito, le Directeur de Volkswagen Motorsport, concluant:

« Le résultat est tout simplement exceptionnel ! Nous espérions beaucoup de ce rallye, mais il a très largement dépassé nos attentes. Premier, deuxième et quatrième constitue le meilleur résultat de Volkswagen en WRC. Cela peut paraitre facile à la lecture des résultats, mais il a fallu sacrément s’employer. Nos équipages, sans exception, ont fait un boulot fantastique et ont pu compter sur des Polo R WRC toujours fraîches et efficaces en repartant de l’assistance. La victoire de Jari-Matti Latvala me réjouit tout particulièrement. Il a fait preuve d’une très grande force de caractère dans son duel avec Sébastien Ogier, qui est tout de même le champion du monde. Lequel a signé lui aussi une grande performance. Et avec Andreas Mikkelsen, nous avons un champion d’avenir sous contrat. Nous connaissions ses qualités depuis longtemps, mais il a réalisé là le meilleur rallye sur terre de sa carrière. »

 

En direct de Villa Carlos Paz

L’esprit d’équipe est l’une des clés du succès de Volkswagen. On le sait, Wolfsburg a confié le développement et l’exploitation sportive des Polo R WRC au département Motorsport. L’effectif est constitué de mécaniciens, logisticiens et ingénieurs, qui ont fait leurs armes ensemble, pour former une équipe soudée au fil des années. Ainsi, nombreux sont les membres de la formation 2014 à avoir été impliqués précédemment dans les campagnes du « Dakar » en Amérique du Sud. Pour être tout à fait précis, 48,35% des acteurs du succès au Rallye d’Argentine étaient déjà derrière les victoires du Race Touareg en Argentine et au Chili en 2009, 2010 et 2011.

 

Christian COLINET

Photos : TEAM

 

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL

WRC 2014 ARGENTINE POLO VW de LATVALA FILE VERS LA VICTOIRE

WRC 2014 ARGENTINE POLO VW de LATVALA FILE VERS LA VICTOIRE

 

1. Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila (Finlande) Volkswagen, en 4h 41’ 24’ 8
2. Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (France) Volkswagen, à 1’ 26’’ 9’’
3. Kris Meeke/Paul Nagle (GB-Irlande), Citroën, à 5’ 54’’ 7
4. Andreas Mikkelsen/Mikko Markkula (Norvege-Finlande) Volkswagen, à 6’ 18’’ 3
5. Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul (Belgique) Hyundai, à 8’ 25’’ 8
6. Robert Kubiça/Maciej Szczepaniak (Pologne) Ford, à 10’ 08’’ 0
7. Elfyn Evans/Daniel Barritt (GB) Ford, à 10’ 32’’ 2
8. Martin Prokop/Jan Tomanek (Tchéquie) Ford, à 12’ 03’’ 9
9. Mikko Hirvonen/Jarmo Lehtinen (Finlande) Ford, à 19’ 54’’ 8
10. Nasser Al-Attiyah/Giovanni Bernacchini (Qatar-Italie) Ford RC2, à 23’ 10’’ 2

 

Classement de la Power Stage :

1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (Volkswagen) en 14’ 29’’ 3
2. Mikko Hirvone-Jarmo Lehtinen (Ford) en 14’ 39’’ 8
3. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (Volkswagen) en  14’ 39’’ 9.

 

CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT DU MONDE DES PILOTES

 

1. Sébastien Ogier, 112 pts
2. Jari-Matti Latvala, 88 pts
3. Andreas Mikkelsen, 48 pts
3. Mads Østberg, 48 pts
5. Mikko Hirvonen, 40 pts
6. Kris Meeke, 32 pts
7. Thierry Neuville, 31 pts
8. Elfyn Evans, 26 pts
9. Martin Prokop, 22 pts
10. Bryan Bouffier, 18 pts
11.Henning Solberg, 16 pts
12.Ott Tänak, 10 pts
13.Benito Guerra, 8 pts
14.Robert Kubiça, 8 pts
15.Chris Atkinson, 6 pts
16.Jaroslav Melichárek, 4 pts
17.Pontus Tidemand, 4 pts
18.Juho Hänninen, 4 pts
19.Nasser Al-Attiyah, 3 pts
20. Yuriy Protasov, 2 pts
21.Matteo Gamba, 2 pts
22.Craig Breen, 2pts
23.Jari Ketomaa, 1 pt.

 

LE CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT DU CONSTRUCTEURS

 

1. Volkswagen Motorsport, 187 pts
2. Citroën Total Abu Dhabi WRT, 90 pts
3. M-Sport Ltd., 68 pts
4. Hyundai Motorsport, 55 pts
5. Volkswagen Motorsport II, 52 pts
6. Jipocar Czech National Team, 24 pts
7. RK M-Sport WRT, 12 pts

 

Prochaine manche :
Rallye d’Italie, Sardaigne (6 – 8 juin)

Sport WRC

About Author

gilles