WRC. OGIER DEJA DEVANT AU RALLYE D’ARGENTINE

 

 

 

 

WRC-2014-ARGENTINE-POLO-de-Seb-OGIER

WRC-2014-ARGENTINE-POLO-de-Seb-OGIER

 

Bon départ des Volkswagen
Sébastien Ogier remporte la première spéciale au volant de sa Polo R WRC

Andreas Mikkelsen et Jari-Matti Latvala sont respectivement 3éme et 5éme de cette mise en jambes de 6.04 km chronométrés (sur 405.10 au total)

Les trois Polo R WRC dans le top cinq : Volkswagen a entamé de manière probante le Rallye d’Argentine. A l’issue de la première des quatorze spéciales au programme, les leaders du Championnat, la paire Sébastien Ogier-Julien Ingrassia est en tête de la cinquième manche du Championnat du monde des Rallyes.

Leurs camarades d’écurie ne sont pas loin, le duo Andreas Mikkelsen-Mikko Markkula occupe la troisièmes place cependant que le tandem Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila, est cinquième.

 

WRC-2014-ARGENTINE-Seb-OGIER-gagne-deja-la-1ére-speciale.

WRC-2014-ARGENTINE-Seb-OGIER-gagne-deja-la-1ére-speciale.

 

Les 6.04 km de « Parque Temático », épreuve spéciale-spectacle disputée sous forme de duels non loin du parc d’assistance de Villa Carlos Paz, ont lancé le Rallye d’Argentine, qui attire chaque année une énorme foule d’enthousiastes et de fins connaisseurs.

Sébastien Ogier et Andreas Mikkelsen ont chacun remporté le bras de fer qui les opposait respectivement à la Citroën de Mads Østberg et à la Hyundai du Belge Thierry Neuville.

Jari-Matti Latvala, pour sa part, a échoué d’un cheveu, en terminant à 1/10e de seconde seulement de la Ford de son rival direct, Mikko Hirvonen.

 

PAROLES DE PILOTES

WRC-2014-ARGENTINE-Portrait-OGIER

WRC-2014-ARGENTINE-Portrait-OGIER

 

Sébastien Ogier (Volkswagen Polo R WRC n° 1)

« Quatre semaines sans compétition, c’est trop long pour un pilote de rallye… C’est pourquoi je suis bien content d’être en action ici, en Argentine ! L’épreuve promet d’être très exigeante, c’est certain. La pluie qui est tombée au cours des dernières semaines a considérablement érodé la route. Elle a durci le terrain pour les voitures et les pneus. Il va falloir être encore plus concentré que d’habitude, en particulier vendredi matin, dans la mesure où les deux premières spéciales, « Santa Catalina » et « Ascochingo » pourraient bien décider de qui jouera les premiers rôles et inversement. Néanmoins, Julien et moi sommes prêts et impatients de relever ce défi. »

 

WRC-2014-ARGENTINE-Jari-Matti-LATVALA

WRC-2014-ARGENTINE-Jari-Matti-LATVALA

 

Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo R WRC n° 2)

« La première spéciale a été très spectaculaire pour le public, mais pour nous, ce fut juste une courte mise en jambes. Le Rallye d’Argentine ne commence véritablement que vendredi matin, et je m’attends à ce qu’il soit l’un des plus difficiles que nous ayons connus. Les dernières pluies ont considérablement raviné le terrain, laissant des portions très rugueuses. Il y a plus de pierres et de rocaille en dehors des trajectoires, et il va falloir les éviter à tout prix. Autre problématique, celle des choix de pneus. Avec la hausse des températures, il ne sera pas facile de décider entre les gommes Michelin les plus tendres ou les plus dures. Le tout réuni, vous avez là les ingrédients pour un rallye passionnant et haletant. »

 

 WRC-2014-ARGENTINE-MIKKELSEN.


WRC-2014-ARGENTINE-MIKKELSEN.

 

Andreas Mikkelsen (Volkswagen Polo R WRC n° 9)

« Intelligence. Voilà le mot-clé du Rallye d’Argentine. Nous avons constaté, au cours des reconnaissances, que le terrain était radicalement différent de celui de l’édition passée – même si les quatre cinquièmes du parcours sont identiques. Ces dernières semaines, il y a eu beaucoup de mauvais temps, avec des orages. Les spéciales ont été considérablement ravinées, et vont être très sévères pour le matériel. Il sera donc impératif de trouver un juste équilibre : attaquer lorsque ce sera possible, soulager dans tous les autres cas. Ce ne sont pas les quelques kilomètres que nous avons parcourus aujourd’hui qui vont nous informer de ce qui nous attend par la suite. Cela dit, nous avons réussi un bon départ, c’est toujours ça de pris. »

Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport, ajoutant:

« Nous pouvons envier nos pilotes dans ce Rallye d’Argentine. Le décor qui s’offre à eux, l’enthousiasme du public, le parcours des spéciales : tout cela est absolument fantastique. Au cours des prochains jours, nous pouvons nous attendre à un scénario bourré de suspense, et à des images à couper le souffle. La Super Spéciale, aujourd’hui, était spectaculaire, et nous sommes très heureux du résultat auquel elle a donné lieu. Mais elle ne préfigure guère ce qui va suivre. Le Rallye d’Argentine démarre vendredi matin avec deux spéciales très difficiles. Nous sommes fin prêts. « 

Suite ce vendredi avec à partir de 14Heures08, le départ de la seconde étape et la 1ére des quatre spéciales au menu, les 27,09 km de l’ES 2 Santa Catalina-La Pampa

 

Christian COLINET
Photos : TEAM

 

 

WRC

About Author

gilles