24 HEURES TT DU MAROC 2014 : LE LUNDI AU SOLEIL…

 

Loulou Dronne, créateur de ce magnifique concept, tient beaucoup à la convivialité et en ce dimanche de mai où la moitié des 200 personnes qui suivent cet événement se retrouve dans le même avion Paris-Agadir, on est déjà un peu dans l’amitié et le plaisir de se retrouver.

Avec Alain Rossignol, qui signe les photos de ces reportages, en survolant Casablanca, nous cherchons des yeux le bar « Rick’s », un Bogart sublime, une Ingrid  qui crève l’écran, un piano qui joue « As time goes by » et la réplique la plus célèbre du cinoche US, « Play it again Sam ! »

 

 

LOULOU DRONNE,L'HOMME QUI REND LES HOMMES HEUREUX

LOULOU DRONNE,L’HOMME QUI REND LES HOMMES HEUREUX

 

C’est clair, il règne déjà, on est pourtant dans l’inconfort que sont tous les avions mono couloirs au monde, une certaine légèreté et une évidente joie de vivre.

Loulou Dronne bravo, le truc est d’une certaine façon gagné d’avance et c’est pour ça que l’on y trouve autant d’accros, dont votre serviteur…

 

LE LUNDI D’INITIATION…

LAURENT FOUQUET FAIT EQUIPE AVEC CHRISTIAN LAVIEILLE

 

Il y a parmi les concurrents des vieux de la vieille, et des nouveaux arrivants à qui les copains ont dit que rouler en TT sans faire cette épreuve, ce n’est pas tout à fait rouler en TT…

Ces 24 Heures sont donc divisées en quatre fois six heures sur des quatre circuits différentes, Loulou Dronne a ajouté une mini épreuve de plus, le jour des vérifs, un prologue de deux km à faire deux fois qui permet de régler les autos en configuration course et de faire la grille de départ du lendemain, c’est important car les ouvreurs l’ont dit, la première boucle, dix km au nord de Tiznit, est étroite par moments et avec des cailloux, les dépassements pourront donc être costauds.

Et là, le miracle habituel de la compétition, des gens gentils, souriants, amicaux… quand ils mettent un casque, selon l’expression de Jean Todt, les abeilles arrivent dedans.

Et bien sûr, à l’arrivée, la mauvaise foi est de rigueur, sur ce plan, un pilote est pire qu’un dentiste, un chirurgien ou un imprimeur, j’adore mon  métier pour cela depuis des dizaines d’années, parce que le plaisir passe par des montées d’adrénaline formidable, des coups de volant magnifiques, des talents de folie …et parfois de la (très !) mauvaise foi.

Bon, on commence donc la journée aux vérifs avec des gens normaux, heureux, souriants, une sorte de monde idéal et… il l’est !

LA NORMANDIE DÉBARQUE !

ANTOINE MOREL

ANTOINE MOREL

 

Rencontré Antoine Morel, patron de la société MD, qui prépare des autos pour des clients, une formule très en vogue aujourd’hui, soit à la location soit à la vente et durant les courses, MSD amène les pièces, les mécanos, les électriciens, va chercher les pilotes à l’aéroport, bref ces gentlemen drivers qui pour certains sont quand même d’authentiques Champions du Monde ont un seul souci qui est aussi un seul plaisir, piloter…

MD existe depuis plusieurs années, la boîte se trouve à Villedieu les Poêles en Normandie, quand Antoine a lancé sa fabrication de buggies deux roues motrices tout le monde ou presque lui a doctement expliqué que ça ne marcherait jamais, il s’est entêté, il est normand, et aujourd’hui les autos qu’il fabrique sont à la fois des bijoux et des missiles, assez courts donc joueurs, il a quatre autos sur cette  course, trois roulent avec des V8 Chevrolet, des moteurs fiables et performants me dit Antoine, et qui plus est peu chers.

 

SUBLIME PREPARATION DES OPTIMUS

SUBLIME PREPARATION DES OPTIMUS

 

Une quatrième auto roule avec un Nissan V6.

Pas facile de parler d’argent mais bon, les pilotes doivent quand même sortir un peu de monnaie.

Et je précise que des boîtes énormes comme X Raid marchent aussi comme ça mais c’est beaucoup plus cher, l’auto allemande, sur un rallye moyen, en location avec assistance type usine, coûte 300 000 dollars, sur un Dakar c’est de l’ordre du million !

Ici, chez MD, qui enverra en fin d’année sept autos en Amérique du Sud,  les bijoux coûtent 250 000… à l’achat !

On est d’accord, ce n’est pas donné mais vu les budgets démentiels du Rallye Raid, c’est très correct et je le répète, ce sont des missiles !

 

L'OPTIMUS DE PASCAL THOMASSE

 

En location, avec assistance usine, le ticket est autour de 20 000€ ici et sur un Dakar, 200 000, cinq fois moins qu’une Mini, autrement dit, à ceux qui cherchent à se faire vraiment plaisir, qui ont quelques moyens et qui veulent une auto de folie sans ruiner leur patrimoine, vous devriez plutôt aller voir ce qui se fait en Normandie, les autos s’appellent des Optimus, que dans la lointaine et très chère Allemagne…

Dans le team MD, j’ai rencontré justement quelques uns de ces pilotes…

Par exemple, trois boulangers, dont les boutiques sont très proches les unes des autres, rue St Honoré à Paris, qui se tirent la bourre toute l’année à essayer de faire le meilleur croissant du monde, l’un d’entre eux fournit l’Elysée, et qui se retrouvent en potes chaque fois qu’ils peuvent aller respirer un peu de cette drogue absolue qu’est la poussière du désert.

 

JEAN NOËL JULIEN

 

L’oncle, Jean Noël Julien, son neveu, Gontrand Julien, Philippe Gosselin, sont donc, comme on le dit des chefs d’orchestre, à la baguette de leur auto Optimus No 15…

Et ils roulent les boulangers, Jean Noël Julien fait le cinquième temps alors qu’il n’a jamais couru sur un deux roues motrices!

Rencontré aussi Dominique Housieaux, un homme qui a bien réussi dans son business d’installateur en électricité, il est de Lens, il a vendu ses affaires et est aujourd’hui retraité.

 

DOMINIQUE HOUSIEAUX

DOMINIQUE HOUSIEAUX

 

Il dit ne courir que pour le plaisir mais il a quand même été deux fois Champion du Monde, me confie avoir commencé par la moto tout terrain, il a participé huit fois à l’Enduro du Touquet, s’est carrément fait mal, est donc passé à l’auto avec de très beaux succès et aujourd’hui, le retraité me confie quand même, parce que je lui dis que je connais pas de pilote qui coure pour finir deuxième, qu’il ne peut pas supporter d’avoir un mec devant…

Bon, direction Le prologue…

ESSAIS QUALIFS

PIERRE LACHAUME, VAINQUEUR DU PROLOGUE

PIERRE LACHAUME, VAINQUEUR DU PROLOGUE

 

C’est un peu comme des qualifs, cela donne des tendances fortes pour la suite et cela évitera aussi d’abord de se prendre la poussière dans la gueule au départ, et surtout d’avoir à doubler des autos à priori moins rapides quand tout le monde est encre en peloton.

 

PIERRE LACHAUME

PIERRE LACHAUME

 

Et c’est un Optimus MD qui fait le meilleur temps, celui de Pierre Lachaume, contre des autos qui roulent carrément fort en TT comme des Pro Trucks, des Bowlers, des buggies SMG, ces merveilles fabriquées par Philippe Gache dans le sud.

Devant un autre Optimus, celui de Pascal Thomasse, camarades d’écurie côte à côte sur la grille de départ, ça pourrait être intéressant au premier gauche…

Mardi, boucle dite d’El Mers, à 10 km au nord de Tiznit.

10 km de liaison, encore un des secrets de Loulou Dronne, chez un pistard, ce genre de truc, c’est Byzance !

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ALAIN ROSSIGNOL/DESERT RUNNER

 

 

 

 

 

 

Sport

About Author

jeanlouis