CLASSIC DAYS. JEAN PIERRE BELTOISE SE SOUVIENT DE MAGNY COURS

 

 

 

 

BELTOISE-JEAN-PIERRE-et-JACQUELINE

Jean Pierre BELTOISE et sa femme JACQUELINE née CEVERT

 

 

A 77 ans, il est né le  26 avril 1937 à Paris, a été l’un des tous 1ers grands pilotes de Formule 1 Français à la fin des années 60. Il est le symbole du renouveau du sport automobile Français avec ses compères, le regretté François Cevert et Henri Pescarolo

Il brillera d’abord en moto, discipline où il accumulera un nombre impressionnant de succès et de titres de Champion de France (11) avant de se tourner vers l’automobile.

Alors qu’il a été sacré Champion de France de Formule 3 en 1965, il remporte le GP de Monaco de F3 l’année suivante, le sommet de la saison et au cours de l’hiver la fameuse Temporada en Argentine, qui se déroule sur plusieurs courses.

En 1968 il devient Champion d’Europe de F2.

 

JEAN-PIERRE-BELTOISE-1er-GP-de-MONACO-avec-la-BRM-en-1972

JEAN-PIERRE-BELTOISE-1er-GP-de-MONACO-avec-la-BRM-en-1972 – Photo Manou ZURINI

 

Après avoir débuté en GP avec la grande équipe Matra, il finira sa carrière en F1 au sein de l’écurie Britannique BRM. Team avec lequel JPB triomphera le dimanche 14 Mai 1972 dans le plus illustre, le plus réputé et surtout le plus prestigieux des Grands Prix car mondialement connu, celui de Monaco

Mais Beltoise a aussi connu ensuite une formidable carrière en endurance, remportant les plus grandes épreuves mondiales, souvent associé à Henri Pescarolo

 

 Jean-Pierre-Beltoise-GP-de-Zandvoort-1968


Jean-Pierre-Beltoise-GP-de-Zandvoort-1968- Photo ZURINI

 

Il gagne aussi en 1970, le Tour de France auto avec la Matra des… 24 Heures du Mans.

En fin de carrière, Jean Pierre sera sacré à deux reprises Champion de France de Super tourisme en 1976 et 1977 avant de déccrocher une dernière couronne en Rallycross en 1979 au volant d’une Alpine A310 V6 préparée par Politechnic

Depuis JPB s’occupe essentiellement de son circuit à Trappes en région parisienne et aussi beaucoup de sécurité ayant créé l’école ‘ Conduire juste ‘

Il a aussi créé le circuit de Haute Saintonge en Charentes pas très loin d’Angoulême que dirige l’un de ses deux fils, Julien. Le second, Anthony poursuivant une belle carrière en sport automobile marqué notamment de nombreux titres en Porsche Cup et en GT.

 

 CLASSIC DAYS 20214 HOMMAGE A JEAN PIERRE BELTOISE Photo Bernard CANNONE.


CLASSIC DAYS 20214 HOMMAGE A JEAN PIERRE BELTOISE Photo Bernard CANNONE.

 

Jean Pierre Beltoise, le grand ‘ Monsieur ‘ de la course automobile en France,  pilote à qui les Classic days, rendent cette année hommage, nous raconte ses souvenirs avec le circuit Nivernais

 » Magny cours ? Mon tout premier souvenir remonte à 1960. A l’époque, je me trouvais comme militaire en Algérie en train de faire la guerre, moi simple soldat qui a toujours vécu  comme un pacifiste car je suis un négociateur. La bas je recevais Moto Revue. et un jour,  je tombe et découvre un article annonçant la création d’un tout nouveau circuit permanent dans la Nièvre. Le circuit Jean Behra à Magny cours. En juillet 61 je rentre d’Algérie et j’apprends que ce circuit de Magny cours sera le théâtre des Championnats de France de moto et sur une épreuve unique. Gràce a mon ami Eric Offenstadt, j’ai été engagé en septembre 1961 sur une 125 cc Morini, sur une 175 Morini  et sur une 250 Aermacchi. J’ai remporté les titres 125 et 175. Et, j’étais en tête en 250  mais la bécane est tombée en panne. Ensuite, je suis devenu ami avec les concepteurs du circuit, la famille Bernigaud, Jean et Jacqueline.

 

 

 CLASSIC-DAYS-2014-Ludovic-CARON-et-Jean-Pierre-qbeltoise-en-pleine-séance-de-travail-photo-Emmanuel-LEROUX


CLASSIC-DAYS-2014-Ludovic-CARON-et-Jean-Pierre-Beltoise-en-pleine-séance-de-travail-photo-Emmanuel-LEROUX

 

Et, JPB nous lâche :

 » J’ai vu la naissance du circuit et j’avoue en revenant que j’ai un petit pincement au cœur avec tant de souvenirs. »

Avant de nous préciser:

 » François Cevert a gagné le Volant Shell  en 1966 ici à Magny et c’est ici que j’ai croisé et rencontré sa sœur Jacqueline qui est devenue ma femme! »

Et le nouveau Magny cours ?

 » Le grand circuit est très bien mais il manque l’authenticité du petit d’autrefois. »

Beltoise, conclut :

 » Mais ce qui a été fait est très bien comparé à bien d’autres pistes.. Pour moi, il s’agit d’un circuit parfait pour recevoir à nouveau la Formule 1. »

 

DÉTAILS DU FICHIER ATTACHÉ CLASSIC-DAYS-2014-Jean-Pierre-BELTOISE-a-lhonneur-et-toujours-populaire-Photo-Emmanuel-LEROUX.jpg

CLASSIC-DAYS-2014-Jean-Pierre-BELTOISE-a-l’honneur-et-toujours-populaire-Photo Bernard CANNONE

 

Une chose est sûre. Malgré le poids des ans, Jean Pierre compte toujours une foule de fans et de supporteurs. Il n’y avait qu’à voir les longues queues d’attente tout le week-end de passionnés qui souhaitaient se faire dédicacer photos, posters et autre livres

Et samedi soir, il s’en est allé dîner à Nevers avec les vieux potes de la Nièvre, Joseph Le Bris  de Danielson et Dominique Delestre d’Apomatox.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard CANNONE et Emmanuel LEROUX

 

CLASSIC-DAYS-2014-Jean-Pierre-BELTOISE-Photo-Emmanuel-LEROU

CLASSIC-DAYS-2014-Jean-Pierre-BELTOISE-Photo Bernard CANNONE

Jean-Pierre-BELTOISE-et-la-MATRA-Photo-Olivier-THIBAUD.

Jean-Pierre-BELTOISE-et-la-MATRA-Photo-Olivier-THIBAUD.

Classic Days Personnalités Sport

About Author

gilles