MOTOGP 2014 : QUALIFS DU GP DE JEREZ POUR MARQUEZ, KALLIO, MILLER

 

MARC MARQUEZ IMPERIAL

MARC MARQUEZ IMPERIAL

 

Il fait un temps sublime sur le circuit de Jerez, en Andalousie, au grand sud de l’Espagne,  public énorme mais température de piste au-delà de cinquante degrés, donc glisse assurée… Miller a montré en Moto3 qu’il ne se fera plus b… comme en Argentine, Kallio a montré que sur piste difficile, quand on roule depuis un milliard d’années dans la même cylindrée, le métier permet de faire des chronos, quant à Marquez, sur un circuit où il n’a jamais gagné, il a fait preuve d’une maîtrise absolue du sujet pour rester devant un Lorenzo et un Pedrosa déchaînés.

 

MOTO3 : MILLER SANS AUCUN DOUTE…

 

Jack Miller !

Deux victoires magistrales en deux premiers GP 2014, puis se faire estoquer par deux petites jeunes comme Fenati et Alex Marquez au dernier virage du troisième GP, celui d’Argentine, il l’a toujours en travers l’Australien !

Alors sur ces qualifs, où le bitume commençait à chauffer, il a envoyé façon « maestro » sur une KTM réglée comme une sonate de Mozart (qui était allemand mais bon… Il a habité aussi en Autriche…).

Et il a vraiment largué le monde entier, Antonelli, deuxième temps, est à six dixièmes, Alex Rins à presque sept dixièmes.

Marquez est six, on peut donc imaginer que la bagarre phénoménale du GP d’Argentine peut recommencer, mais la Honda du petit frère de Marc Marquez est à sept dixièmes, une éternité dans cette catégorie où le coude à coude est en principe de rigueur…

Fenati a loupé sa qualif avec un tristounet dixième temps, Masbou est dix huit là on est dans le désastre, même si on sait qu’Alexis reprendra du monde en GP.

Bon, même Maria Herrera est déçue, seizième temps, elle espérait bien rentrer dans les dix.

Pas mal quand même la petite !

Les temps qualifs du Moto3 Jerez 2014: 

http://resources.motogp.com/files/results/2014/SPA/Moto3/QP/Classification.pdf?v1_e890d02e

 

MOTO2 : KALLIO, LE METIER L’EMPORTE SUR LE BRIO…

 

Ce sont les Moto2 qui ont roulé les derniers, avec une piste bouillante, et donc il fallait faire les temps de qualifs avec les bons réglages dès le début de la séance.

C’est ce qu’a fait Kallio, qui a juste dû ressortir en fin de session parce que Cortese faisait le forcing.

Salom est un autre jeune qui a bien roulé, troisième temps, ce qui met le leader au général, Tito Rabat, au fin fond de la deuxième ligne de départ.

Rabat a explosé un moteur durant les libres et perdu plus de 20 minutes d’essai.

Et dans tous les stands, on a les foies que ça arrive en plein GP, clairement cette année, la préparation des moteurs laisse à désirer, on rappelle que tous les concurrents ont le même,  c’est comme le manufacturier unique de pneus, quand ça merde, le GP devient une loterie !

Bon, les mecs que l’on a envie de voir devant parce qu’ils en veulent… ne sont pas devant !

Rabat six, Vinales huit, Zarco dix, Siméon douze, Nakagami treize, il va falloir faire du ménage avant d’aller chercher le podium, quasiment impossible mais c’est pour cela aussi que ce sport est génial, la résurrection c’est tout le temps !

Rossi est tombé.

Les temps des qualifs de Jerez 2014 en Moto2: 

http://resources.motogp.com/files/results/2014/SPA/Moto2/QP/Classification.pdf?v1_fe78531d

 

 

MOTOGP : MARQUEZ QUATRE SUR QUATRE…

CENTIEME GP POUR MARQUEZ ET QUATRE POLE SUR QUATRE EN 2014

CENTIEME GP POUR MARQUEZ ET QUATRE POLE SUR QUATRE EN 2014

 

Ce GP est magique, d’abord parce qu’il se déroule en Espagne, centre quasi absolu de la vitesse moto.

Ensuite parce que Jorge Lorenzo y fête ses 27 ans et y court son 200ème GP !

Enfin parce que Marc Marquez, qui n’a jamais gagné sur ce circuit, court ici son 100ème GP !

Donc des symboles il y en a partout…

Et Lorenzo, c’est logique, prend le meilleur temps tout de suite.

 

JORGE LORENZO

JORGE LORENZO

 

Rossi est dans le coup, Pedrosa ensuite, Marquez aborde le truc de façon plus scientifique…

Pour gagner du temps dans les changements de pneus, il changera de moto, carrément, à deux reprises, les deux motos sont réglées exactement de la même façon.

Ce que l’on prend pour de la précipitation est en fait une tactique superbe…

Qui permet à Marquez, dans son dernier tour, de coller pratiquement une demi seconde à Lorenzo et encore un peu plus à Pedrosa…

Quatre pole sur quatre GP, c’est du très grand art !

 

QUAND PEDROSA FREINE, IL NE FAIT PAS SEMBLANT!

QUAND PEDROSA FREINE, IL NE FAIT PAS SEMBLANT!

 

Alors certes, Lorenzo partira devant, faisant comme d’habitude le « holeshot », mais Marquez peut lui refaire le coup de l’Argentine, attendant longtemps le bon moment pour passer sans avoir à se forcer.

Bon, on peut aussi imaginer Lorenzo intouchable, il a eu un problème de pneu AR dans son tour rapide, pas le genre de mec à se faire avoir deux fois…

Aleix Espargaro, une fois de plus, est allé au tas.

Colin Edwards, que son patron a menacé de foutre à la lourde dès lundi, s’est qualifié en Q2 d’entrée, obligeant un paquet de beau monde à rouler en Q1…

Quatre Ducati et la Honda usine de Bautista…

 

HAYDEN MEILLEUR TEMPS DU Q1

HAYDEN MEILLEUR TEMPS DU Q1

 

Et en Q1, Hayden a fait le meilleur temps, battant au guidon de sa Honda Open qui jusqu’à présent a été une brêle, la Honda Usine de Bautista et laissant derrière les Ducati de Crutchlow, Iannone, Pirro et Hernandez !

Bref, GP à priori intéressant, avec des tas d’options, des tas de revanches à prendre, de la rage, du bruit, du public, caramba !

Les temps des qualifs Jerez 2014 en MotoGP: 

http://resources.motogp.com/files/results/2014/SPA/MotoGP/Q2/QualifyingResults.pdf?v1_c04ebc8b

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

 

 

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis