MITJET. A LA RENCONTRE DE MARINE PIDOUX ET DE SON EQUIPIER… BRUNO VANDESTYCK

 

 

 

MITJET-2014-LE-MANS-Dimanche-27-AVRIL-MARINE-PIDOUC-et-BRUNO-VANDESTYCK.

MITJET-2014-LE-MANS-Dimanche-27-AVRIL-MARINE-PIDOUC-et-BRUNO-VANDESTYCK.

 

L’histoire de l’équipage de la Mitjet ‘ jaune ‘ N°5, le week-end dernier au Mans, ne manquait pas de retenir bien des attentions !

D’une part parce, qu’on y retrouvait une jolie jeune femme, Marine Pidoux mais aussi également, d’autre part parce que la Bordelaise en partageait le volant avec un certain … Bruno Vandestyck !

Bruno Vandestyck ?

Un nom bien connu sur le circuit du Mans, puisque d’habitude, ce garçon officie comme speaker officiel des 24 Heures du Mans !

Mais cette fois, c’est bien comme acteur qu’on le retrouvait au volant de cette jolie Mitjet jaune.

 

 MITJET-2014-LE-MANS-Dimanche-27-AVRIL-BRUNO-VANDESTYCK


MITJET-2014-LE-MANS-Dimanche-27-AVRIL-BRUNO-VANDESTYCK

 

Comme Julien Fébreau, le commentateur des GP de F1 sur Canal, Bruno avait été invité et convié à piloter l’une des Mitjet par l’organisateur de la série, Jean Philippe Dayraut.

A l’issue de cette expérience, sa toute 1ère derrière un volant en circuit, Bruno nous confiait ses impressions de pilote !

 » C’est franchement impressionnant de se retrouver dans un baquet. Surtout sous la pluie. J’ai franchement été surpris de me retrouver en piste. Cela restera une formidable expérience. Et sincèrement, je n’imaginais pas avoir de telles sensations et réactions. Sur que je m’en souviendrais. Et cela donne déjà envie de recommencer »

 

 MITJET-2014-LE-MANS-la-N°-5-de-PIDOUX-et-VABDESTYCK-Photo-Thierry-COULIBALY


MITJET-2014-LE-MANS-la-N°-5-de-PIDOUX-et-VABDESTYCK-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Bruno on l’a dit, partageait le volant de son petit bolide avec Marine Pidoux

Une jeune femme âgée de 30 ans qui a débutée toute jeune en sport mécanique.

 » J’ai commencé le kart à 5 ans avec mon papa qui était passionné d automobile et d’aviation. Déjà toute petite, je rêvais d’être pilote de F1, ou pilote de chasse car mes idées étaient bien arrêtées ! « 

 

MITJET-2014-LE-MANS-Marine-PIDOUX-pose-devant-sa-BELLE-auto

MITJET-2014-LE-MANS-Marine-PIDOUX-pose-devant-sa-BELLE-auto

 

Puis, en parallèle à l’âge de 17 ans, Marine commence à faire des courses de vitesse puis les championnats de France vitesse,où elle fini pendant deux années consécutives, 2ème féminine.
Chez elle, le virus de cette passion a commencé à devenir de plus en plus important. Alors, elle a piloté en circuit en entrainement, une Audi puis tous types de Porsche, mais juste pour le plaisir en amateur.

En parallèle, Marine poursuit le kart et passe en kart 125.

Elle raconte :

 » Je m’entraînais deux fois par semaine et je faisais le championnats de ligue et je devais disputer le championnat d’Europe . Malheureusement, lors d’une course, j’ai eu un très grave accident le 24 mars 2013.  J’ai eu une fracture de la colonne vertébral , clavicule fracturée et un hématome au cerveau avec traumatisme crânien. Je ne savais pas si j’allais pouvoir remarcher correctement mais je pensais déjà piloter à nouveau mais peur être en handikart. »

Marine enchaîne :

 » Bien sûr, mon souhait était au plus profond de moi, de reprendre la course et de retrouver les circuits. Après trois mois allongée et sept mois avec un corset, au fond de moi, je me suis trouvée plus combative que jamais, et j’ai compris que la vie était courte  et qu’il fallait se battre pour les choses qui nous tiennent particulièrement à cœur. Surtout réaliser nos rêves. J’ai donc décidé de me faire licencier de mon travail (opticienne) et j’ai crée une marque de vêtements : Rebell’s qui est en cohésion avec ma passion, car je réalise des vêtements pour les teams auto moto mais également d’autres vêtements, tels que des robes, polo habillés, vestes, ainsi que des sacs et bijoux.. »

 

MITJET-2014-LE-MANS-Marine-PIDOUX

MITJET-2014-LE-MANS-Marine-PIDOUX

 

Elle poursuit :

 » Dans un second temps, je me suis battue pour reprendre vite le kart et le sport, afin de récupérer ma condition physique. J’ai du également rechercher activement des sponsors pendant quelques mois pour rouler dans la catégorie Mitjet que je convoitais depuis longtemps, et que j’avais suivie et vue réellement à la finale du Castellet en 2013. J’ai réussi à trouver quatre sponsors : » Express marrée  » à Lezignan,  » Centre Leclerc  » de Carcassonne,  » Holeshot extrême drink « et Cosmic graphic ».

Marine nous précise :

 » A partir de là, j’ai pu réaliser des essais avec Vip challenge et Jean Philippe Dayraut qui a conforté mon envie de rouler en Mitjet . Puis nous avons décidé de me permettre de participer aux premières courses, dont Nogaro et Le Mans. Ma première course à Nogaro, s’est bien déroulée pour un début de saison. Je me suis sacrément accrochée et j’ai terminé 27 eme sur 37. J’étais relativement contente car j’avais seulement deux séances d’ entraînements en Mitjet dans les pattes et donc c’était un bon début étant donné les pilotes de bon  niveau qui y participent. « 

 

MITJET-2014-LE-MANS-Marine-PIDOUX-course-3

MITJET-2014-LE-MANS-Marine-PIDOUX-course-3

 

Et, Marine, nous parle de son week-end Sarthois :

 » Ensuite les courses du Mans ont été plus difficiles pour moi, car la météo a été très très capricieuse, mêlant pluie et éclaircies ! J’ai du piloter sous une sérieuse averse, des trombes d’eau, lors de la troisième course, mais j’ai réussi à rester sur la piste et finir, tout en gardant la voiture intacte, malgré les nombreuses sorties de route et accidents qui se sont déroulés. .J’ai encore terminé 27 ème sur 37 . »

Elle ajoute:

 » Dans les prochains jours, je vais avoir la chance d’avoir un entraînement draconien avec Jean Philippe Belloc. Ce pilote va me permettre d’ évoluer dans cette catégorie, et je suis impatiente d’apprendre et de travailler avec lui .C’est un grand pilote et je suis persuadée que je vais progresser très vite et très bien. De plus, je suis très honorée de pouvoir travailler avec lui! Dans tous les cas je suis déterminée à évoluer dans ce sport et cette passion qui est ma raison de vivre. Je suis vivante, épanouie, je ne conçois pas vivre sans cela. Tout cela a été confirmé lors de mon accident, qui fut finalement « un mal pour un bien »

 

MITJET-2014-LE-MANS-Dimanche-27-AVRIL-BRUNO-VANDESTYCK-le-speaker-des-24-Heures-du-Mans-en-piste

MITJET-2014-LE-MANS-Dimanche-27-AVRIL-BRUNO-VANDESTYCK-le-speaker-des-24-Heures-du-Mans-en-piste

 

Mais, Marine  ne roule pas qu’en Mitjet, elle est aussi pilote d’essai dans un team, Angeli motors qui réalise un proto électrique sur un châssis Norma.

 » Je suis honorée de participer à ce projet également. Je continue parallèlement à m’entraîner deux fois par semaine en kart, et je roule également en Fun boost lors des courses à Magny Cours. »

 

 MITJET-2014-LE-MANS-Marine-PIDOUX


MITJET-2014-LE-MANS-Marine-PIDOUX

 

Marine, conclut:

 » Pour finir, j’espère vraiment évoluer dans cette catégorie qu’est le Mitjet, mon souhait étant de faire honneur à Vip challenge que je tiens à remercier pour m’avoir permis d’arriver là, en réalisant un classement honorifique, après les nombreux entraînements que je ferai et peut être par la suite passer en Mitjet Supertourisme. »

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY et Claude MOLINIER

 

MITJET-2014-La-N°-5-de-la-paire-Marine-PIDOUX-et-Bruno-VANDESTYCK-et-Photo-Claude-MOLINIER.

MITJET-2014-La-N°-5-de-la-paire-Marine-PIDOUX-et-Bruno-VANDESTYCK-et-Photo-Claude-MOLINIER.

Mitjet Sport

About Author

gilles