24 HEURES MAROC TT 2014 : LE PLAISIR DU RALLYE-ENDURO-RAID AUTO EN AFRIQUE…

 

Cela se passera la semaine prochaine au Maroc, c’est une invention diaboliquement intelligente et novatrice de Jean Louis Dronne, qui consiste à diviser les 24 heures en quatre courses de six heures sur quatre  circuits différents, entre chaque manche on peut réparer, la course d’endurance rêvée, qui allie les plaisirs de l’enduro tel qu’il se pratique à moto, avec des découvertes de paysages nouveaux chaque jour au grand pied de la conduite rapide en TT au volant.  Autonewsinfo est devenu accro au truc… Départ dimanche à Tiznit, un endroit pas encore envahi de mecs à appareils photo arrivant par cars entiers, et pourtant une vraie ville marocaine avec ses souks, ses déserts et la mer, l’Atlantique est à un quart d’heure…

 

LE PARADIS EXISTE CINQ FOIS…

 

Et ici le paradis est terrestre !

Voici donc ce cinquième Rallye-Enduro-Raid, comme le surnomme son créateur.

Jean Louis Dronne, alias Loulou,   en est à sa mille-et-unième vie, toutes géniales.

Il ya eu le groupe « Il était une fois » dont il était le claviériste, puis le Paris Dakar, où il a bossé à l’organisation, puis le Rallye de l’Atlas et la Tunisie époque Larivière, et enfin ses 24 Heures de Paris TT, qui ont reçu 2300 pilotes en 21 ans, gros succès, puis ces 24 Heures TT du Maroc, le bijou…

Bijou ?

Parce que comme ça ne dure que six heures les mecs envoient du lourd.

Parce que comme on peut se partager un volant à quatre équipiers, pas de problèmes de fatigue, on fait les relais quand on veut…

Parce que comme les circuits sont courts, on passe souvent devant les stands, en cas de pépin on n’est pas à des centaines de km de l’assistance;

Parce que cette année les hôtels (pas de bivouacs, j’avoue avoir une certaine répulsion, même quand j’étais beaucoup plus jeune, pour le soi-disant romantisme des nuits passés à écouter les essais moteurs des mécanos sur le parc, à dormir sur la seule pierre qui pointe sous les épais tapis des tentes caïdales, protectrices dans le vent de sable… sauf quand tu as envie de pisser…) les hôtels donc sont à quinze kilomètres des départs de spéciales dans les dunes qui bordent l’Atlantique.

 

 

 

Parce que tout est pensé pour les envies des pilotes et de leurs familles, qui attendent les héros dans des cadres de rêve…

Totally original, consensuel, convivial, ambiance de folie si j’ajoute le buffet haute gastronome réussi chaque midi par le célèbre Claude Jean, au point d’assistance, bon, what else ?

Si une année, on eu trop chaud, il faisait déjà 34 à l’aéroport de Marrakech,  on imagine du côté de M’Hamid… genre 50 à l’ombre et pas d’ombre…

Il y a peu de navigation, le parcours est banderolé comme sur la célèbrissime Baja 1000 courue au Mexique et qui a donné son nom à une flopée de compètes en Europe et en Afrique.

Il n’y a pas de vrai franchissement, les dunes sont là pour rigoler par pour emmerder le client,  bref si on a juste envie de se faire un joli coup de TT pour le plaisir, ça le fait aussi.

Bon, de la poussière, ça…

 

 

Cette année, on restera dans la région d’Agadir.

Le premier circuit, les 6 Heures de Mers et le deuxième, les Six Heures d’Aglou, sont dans la région de Tiznit.

Les deux suivants Ouled Jerrar et Sidi Boumzguid, de mémoire cette dernière course se passe dans une forêt d’arganiers, ces arbres miracles qui font la richesse du pays, sont plus près d’Agadir.

On va se faire un petit 2000 km de spéciales en tout, ce qui est sublime, en quatre jours de course, et en plus Jean Louis Dronne a fait en sorte que ce soit l’épreuve la moins chère de l’année…

Assez, assez, la perfection n’est pas de ce monde, alors il y a bien un truc qui cloche ?

Je le cherche depuis 5 ans, je trouverai !

Enfin j’essaierai…

Pas un concurrent malheureux, même en cas d’abandon, ils reviennent, que des gens  heureux.

Dronne a inventé la secte qui n’est pas une secte…

Et oui, dans ce monde de merde, il y a un îlot de résistance façon le village d’Astérix, ou à défaut de casser la gueule aux Romains, on a l’esprit à la fête tout le temps…

Une preuve ?

 

ETIENNE,ALIAS "SMOUL"

ETIENNE,ALIAS « SMOUL »

 

Il y a dans le rallye raid un certain Etienne Smulevici, qui je crois est l’un des seuls à avoir fait tous les Dakar.

Vous savez où il sera dimanche ?

A Tiznit pour les 24 Heures TT.

Quand ce mec là est quelque part, c’est qu’il y a de la baston et du bonheur.

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ALAIN ROSSIGNOL/DESERT RUN

 

Infos :

ASA91 & Forcing Organisation

BP40 – 91450 Soisy-sur-Seine – France

Tél. : +33 (0)1 60 75 71 14

Fax : +33 (0)1 60 75 24 41

Courriel : contact@forcing.com

 

Rallye-Raid Sport

About Author

jeanlouis