F1. RENCONTRE AVEC JEAN ERIC VERGNE

 

 

 

 

 F1-Jean-Eric-VERGNE-le-23-avril-à-PARIS-photo-Max-MALKA


F1-Jean-Eric-VERGNE-le-23-avril-à-PARIS-photo-Max-MALKA

 

De passage à Paris, nous avons rencontré ce mercredi, le pilote de Formule 1… le parisien Jean-Eric Vergne.
L’occasion d’évoquer avec le pilote de la Scuderia Toro Rosso, son début de saison d’une part et aussi d’autre part, de parler de l’univers de la F1.

 

 F1-Entretien-avec-Jean-Eric-VERGNE-le-23-avril-photo-Max-MALKA


F1-Entretien-avec-Jean-Eric-VERGNE-le-23-avril-photo-Max-MALKA

 

Jean-Eric, comment juges-tu ta Toro Rosso de la saison 2014?

 » Avec la nouvelle réglementation, les nouveaux moteurs, la F1 a complètement innové. Et chez Toro Rosso, je dispose d’une d’une monoplace qui laisse espérer d’un gros potentiel que nous n’avons pas encore totalement exploité à 100%. Après les 1ers GP lointains, on revient en Europe et on devrait assez rapidement à partir du Grand Prix d’Espagne, le premier, pouvoir se rapprocher des voitures de tête, pour viser de bonnes performances. Notre auto va évoluer car depuis le GP d’Australie  on n’a pas eu le temps de prendre du recul. Là, on va avoir du temps, trois semaines avant le GP d’Espagne. Et cela va nous faire avancer beaucoup car cette Toro Rosso est bien née. A tête reposée, les ingénieurs vont pouvoir analyser toutes les datas. On a fait chez Toro Rosso, un pas énorme par rapport à 2013. On sait dans quelle direction aller et on a beaucoup d’espoirs. Concernant Renault, leurs ingénieurs ont fait un boulot  exceptionnel et on progresse course après course, dans la bonne direction. Car ils apportent bien des améliorations. E tout cas chez Toro Rosso à Faen, c’est une évidence, un cap a été franchi grâce à Renault. Et j’estime que notre auto possède une belle marge d’évolutions qui va nous autoriser à viser de flirter avec les podiums.Mais je ne veux pas en faire une idée fixe mais on est en train de tout faire pour y parvenir. »

Quels sont tes objectifs ?

 » Rentrer le plus souvent possible en Q3 et scorer des points. Lors des quatre premiers GP, on était dans le coup mais j’ai rencontré des soucis techniques qui ne m’ont pas permis d’y parvenir mais le potentiel de la voiture était là. Pour moi, c’est très positif et laisse présager de belles choses et c’est donc encourageant. D’un point de vue personnel, je me sens beaucoup mieux.  Il va me falloir un peu plus de réussite.et que j’ai plus confiance en moi. »

 

 F1-2014-SEPANG-LES-DEUX-PILOTES-TORO-ROSSO-tout-sourire


F1-2014-SEPANG-LES-DEUX-PILOTES-TORO-ROSSO-tout-sourire

 

Comment juges-tu ton nouveau coéquipier, le jeune Russe, Daniil Kvyat ?

« C’est un jeune pilote qui est déjà un excellent et qui s’est très bien comporté à l’occasion des premiers GP. C’est une bonne chose d’avoir u équipier qui pousse vers le haut. »

A propos, que penses-tu du début de Championnat de ton ancien partenaire, l’Australien Daniel Ricciardo?

 » Daniel, on le sait tous est une sacré pilote. Il se montre au niveau de Sebastian Vettel et j’avoue qu’à titre personnel, vu notre saison 2013 quasiment équivalente chez Toro Rosso, ses résultats, valorisent mes performances. Sincèrement, j’estime qu’il a su saisir la chance qui lui a été donnée et c’est fantastique pour lui. »

Quel est ton opinion des nouveaux moteurs V6 ?

 » Ils m’ont surpris, car il y beaucoup plus de couples et notamment une intégration différente, laquelle exige une meilleure gestion de l’énergie et de l’essence. Du coup, le temps d’apprentissage s’en trouve naturellement plus long et difficile que les années précédentes et actuellement on est loin encore d’obtenir toute la puissance de ces moteurs. Néanmoins chez Toro Rosso, ils ont fait un sacré boulot en collaboration ave Renault pour adapter leur moteur sur notre nouvelle monoplace.  Mais pour être honnête, j’ai été étonné car je m’attendais  à ce qu’il y ait plus de asses lors des premiers Grands Prix. Désormais, le problème va être de bien contrôler la consommation. Car, plus tu as d’aéro, plus tu consommes. »

Que penses-tu du son de ces nouveaux moteurs tant décriés par certains?

 » Sincèrement, ce n’est pas une polémique qui me touche. Et je reconnais que mon avis personnel ne changera rien et pour tout dire, je ne me sens pas concerné. Je suis là pour piloter ma F1 qui demeure la discipline reine du sport automobile, avec les meilleures autos et les meilleurs pilotes du monde. »

 

F1-2014-JEREZ-LA-TORO-ROSSO-de-Jean-Eric-VERGNE-le-JEUDI-30-JANVIER-photo-Max-MALKA

F1-2014-LA-TORO-ROSSO-de-Jean-Eric-VERGNE-photo-Max-MALKA

 

Quelles sont tes ambitions cette année ?

 » Mon objectif reste de scorer le plus de points. Pour cela, il faut que j’obtienne de bons chronos lors des qualifications. Le but est d’intégrer le plus souvent le TOP 10 de la Q3. « 

Le 1er, il y aura 20 ans qu’Ayrton Senna nous a quittés. Ce nom te parle ?

 » J’étais très jeune quand il est mort mais en grandissant, je me suis rendu compte du vide qu’il a laissé. Ayrton fait partie du petit cercle très fermé des sportifs qui ont changé l’image de leur sport et l’ont marqué à jamais. Comme Tiger Woods en golf ou Michael Jordan en basket, Ayrton Senna a révolutionné la F1, aux yeux du monde entier. Ayrton était et demeure un monument. Une cathédrale. « 

 

F1-Jean-Eric-VERGNE-et-Gilles-GAIGNAULT-le-23-avril-photo-Max-MALKA

F1-Jean-Eric-VERGNE-et-Gilles-GAIGNAULT-le-23-avril-photo-Max-MALKA

 

En conclusion, JEV, nous lâche :

« Je suis toujours passionné par ce que je fais. J’adore mon job. Venir sur les circuits. Je sais que je suis un privilégié et j’en profite »

En trois ans depuis son arrivée en GP, nous devons reconnaître que Jean-Eric a énormément évolué et a bien mûri.

Il le doit probablement à l’aide visiblement extrêmement efficace d’un médecin Finlandais, le Docteur Aki Hinzsa, lequel en son temps s’est beaucoup occupé de Mikka Hakkinen et qui a aidé aussi son compatriote, Kimi Räikkonen.

Et, avant de nous quitter JRV, conclut:

 » J’ai la confiance de Red Bull, j’ai signé quatre 1ères belles courses ou il m’a simplement manqué d’un peu de chance. Tous les voyants sont au vert »

En tout cas, Jean-Eric que nous connaissons depuis plus de dix ans, lorsqu’il débutait en karting, nous a fait très bonne impression. Le garçon affiche une belle sérénité et cela fait plaisir.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA et RED BULL

 

 F1-2014-JEREZ-essai-28-Janvier-Jean-Eric-VERGNE-TORO-ROSSO-RENAULT-Photo-Max-MALKA


F1-2014-J-Jean-Eric-VERGNE-TORO-ROSSO-RENAULT-Photo-Max-MALKA

F1-2014-JEREZ-essai-28-Janvier-La-TORO-ROSSO-de-Jean-Eric-VERGNE-Photo-Max-MALKA

F1-2014-JEREZ-La-TORO-ROSSO-de-Jean-Eric-VERGNE-Photo-Max-MALKA

 

 

F1

About Author

gilles