ENDURANCE WEC. DOUBLÉ POUR TOYOTA À SILVERSTONE. LA VICTOIRE POUR LAPIERRE-BUEMI-DAVIDSON

 

 

 

WEC-2014-SILVERSTONE-PODIUM-pour-les-pilotes-des-TOYOTA-N°8-et-N°7-avec-les-vainqueurs-LAPIERRE-BUEMI-et-DAVIDSON-aux-SIX-Heures-de-SILVERSTONE-le-20-avril.

WEC-2014-SILVERSTONE-PODIUM-pour-les-pilotes-des-TOYOTA-N°8-et-N°7-avec-les-vainqueurs-LAPIERRE-BUEMI-et-DAVIDSON-aux-SIX-Heures-de-SILVERSTONE-le-20-avril.

 

Le Team TOYOTA Racing, a parfaitement débuté la saison 2014 du Championnat du Monde d’Endurance WEC, en  réalisant le grand chelem, signant sur les Six Heures de Silverstone, sd’abord la pole position suivie d’un  sensationnel et inattendu doublé.

 

 WEC-2014-SILVERSTONE-Victoire-pour-la-TOYOTA-N°8-de-LAPIERRE-BUEMI-ert-DAVIDSON-aux-SIX-Heures-de-SILVERSTONE-le-20-avril.


WEC-2014-SILVERSTONE-Victoire-pour-la-TOYOTA-N°8-de-LAPIERRE-BUEMI-ert-DAVIDSON-aux-SIX-Heures-de-SILVERSTONE-le-20-avril.

 

Avec 1000 ch et quatre roues motrices, la TS040 HYBRID a remporté dimanche sa première course de façon convaincante grâce à  l’équipage formé d’Anthony Davidson, Nicolas Lapierre et Sébastien Buemi, avec la N°8 qui prennent ainsi tout de suite la tête du Championnat du Monde composé de huit courses.

La N°7 de Alex Wurz, Stéphane Sarrazin et Kazuki Nakajima termine à la deuxième place de ce tout premier doublé de TOYOTA Racing malgré des conditions météorologiques changeantes.

 

WEC 2014 SILVERSTONE La TOYOTA 7

WEC 2014 SILVERSTONE La TOYOTA 7

 

Les conditions sont passées du sec à une piste complètement détrempée par des pluies torrentielles. Finalement, le drapeau rouge a été présenté, moins de 30 minutes avant le drapeau à damier théorique, car les conditions devenaient dantesques pour rester sur la piste.

Alex s’est élancé depuis la pole position et a conservé l’avantage lors du premier tour qui a vu Sébastien passer de la cinquième à la troisième position. Les TS040 HYBRID étaient au cœur de l’action avec plusieurs changements de position avant que la pluie ne fasse son apparition vers la 40ème minute.

Les deux voitures ont alors fait un arrêt au stand pour changer de pneumatiques, la N°7 a chaussé des pneus pluie tandis que la N°8 optait pour les nouveaux intermédiaires hybrides.

 

 

WEC-2014-SILVERSTONE-Relais-ravitaullement-pour-la-TOYOTA-N°8-de-LAPIERRE-BUEMI-ert-DAVIDSON-aux-SIX-Heures-de-SILVERSTONE-le-20-avril.j

WEC-2014-SILVERSTONE-Relais-ravitaillement-pour-la-TOYOTA-N°8-de-LAPIERRE-BUEMI-ert-DAVIDSON-aux-SIX-Heures-de-SILVERSTONE-le-20-avril.j

WEC-2014-SILVERSTONE-Relais-pour-la-TOYOTA-N°8-de-LAPIERRE-BUEMI-ert-DAVIDSON-aux-SIX-Heures-de-SILVERSTONE-le-20-avril

WEC-2014-SILVERSTONE-Relais-pour-la-TOYOTA-N°8-de-LAPIERRE-BUEMI-ert-DAVIDSON-aux-SIX-Heures-de-SILVERSTONE-le-20-avril

 

Avec une pluie moins intense, les pneus intermédiaires hybrides se sont révélés les plus efficaces et Sébastien a pu utiliser le système hybride quatre roues motrices de façon optimale pour construire une confortable avance.

Manquant de grip avec les pneus pluie, Alex a chuté à la troisième place et, après environ 90 minutes, a passé le volant de la N°7 à Kazuki, qui est reparti en slicks. La N°8 a fait de même peu de temps après lorsque Nicolas a succédé à Sébastien.

La piste est restée sèche, permettant à Nicolas de conforter son avance en tête. Kazuki a ensuite laissé le volant de la N°7 à Stéphane, peu après la mi-course.

 

WEC-2014-SILVERSTONE-la-TOYOTA-Num-8-file-sous-la-pluie-vers-la-victoire

WEC-2014-SILVERSTONE-la-TOYOTA-Num-8-file-sous-la-pluie-vers-la-victoire

 

La voiture de sécurité a brièvement interrompu le fil de la course, l’occasion pour Anthony de s’installer en tête sur la N°8. De fortes pluies se sont ensuite abattues sur la piste, juste une heure avant le damier et l’équipe a réagi en rappelant les deux voitures pour chausser des pneus pluie, tout en changeant les pilotes.

Kazuki a remplacé Stéphane sur la N°7 et Sébastien a succédé à Anthony sur la N°8.

La voiture de sécurité a alors été déployée 40 minutes avant la fin théorique de la course car il devenait impossible de rouler dans de telles conditions.

 

WEC 2014 SILVERSTONE Les vainqueurs BUEMI LAPIERRE DAVIDSON

WEC 2014 SILVERSTONE Les vainqueurs BUEMI LAPIERRE DAVIDSON

 

TOYOTA Racing décroche ainsi sa sixième victoire sur le WEC en 15 courses, sa deuxième victoire consécutive après son triomphe sur l’ultime course de la saison 2013 à Bahreïn. En plus des habituels Trophées des vainqueurs, l’équipage de la N°8 a également remporté le Royal Automobile Club International Tourist Trophy, décerné pour la première fois en 1905.

Anthony a remporté le Trophée Richard Lloyd en tant que membre du British Racing Drivers Club, le mieux classé.

La deuxième manche de la saison se déroulera dans à peine deux semaines, le samedi 3 mai, avec les Six Heures de Spa-Francorchamps en Belgique.

 

 

WEC 2014 SILVERSTONE KINOSHITA

WEC 2014 SILVERSTONE -YOSHIAKI  KINOSHITA le boss de l’équipe TOYOTA TMG

 

Yoshiaki Kinoshita, Team President de l’équipe TOYOTA TMG nous explique :

« Ce fut le début de saison parfait et je tiens à remercier toute l’équipe pour ce premier doublé de TOYOTA Racing. Nous avons travaillé très dur pendant l’hiver pour préparer la TS040 HYBRID et c’est une belle récompense. Le public est venu nombreux et très enthousiaste ici à Silverstone. L’ambiance était excellente et je suis heureux que nous ayons pu offrir du bon spectacle aux fans. La météo était un vrai challenge, mais l’équipe est restée attentive et a pris les bonnes décisions concernant la stratégie. Toute l’équipe a vraiment mérité ce résultat, mais la lutte est serrée avec Audi et Porsche, nous devons donc continuer à travailler pour la prochaine course à Spa. »

 

 WEC-2014-SILVERSTONE-la-TOYOTA-Num-8


WEC-2014-SILVERSTONE-la-TOYOTA-Num-8

TS040 HYBRID #8 (Anthony Davidson, Nicolas Lapierre, Sébastien Buemi)

 

Course : 1er, 167 tours, 6 arrêts au stand. Meilleur tour : 1’44″646

Anthony Davidson : « Ce fut un week-end fantastique et c’est génial de gagner cette course à domicile. L’équipe a fait un travail fantastique tout le week-end. Sur le sec, cela aurait pu être une bagarre acharnée avec Audi et Porsche mais nous savions que la pluie allait arriver et nous avions préparé notre voiture pour des conditions humides. Nous avons fait le bon choix de pneus, la stratégie était parfaite, c’est comme cela que l’on gagne des courses. C’est aussi très particulier de gagner le Tourist Trophy et le Trophée Richard Lloyd. C’est une réussite fantastique et je n’aurais pas pu rêver d’un meilleur week-end. »

Nicolas Lapierre :« C’était très serré depuis le début du week-end, mais l’équipe a vraiment fait aujourd’hui la différence avec sa stratégie. Tout s’est parfaitement enchaîné et l’équipe débute la saison de façon rêvée. Même avec une bonne marge d’avance, il y a de l’angoisse jusqu’à la fin car tout peut arriver dans de telles conditions. L’équipe a bien travaillé sur la stratégie et c’est une belle récompense. La première course de la saison est toujours un moment spécial, je suis donc particulièrement fier de gagner aujourd’hui. Cela signifie beaucoup, non seulement de gagner la course mais aussi le Tourist Trophy et rejoindre ces grands noms. »

Sébastien Buemi : « Je suis vraiment heureux de ce résultat, et c’est bien grâce à l’équipe que nous avons pu gagner la première course de la TS040 HYBRID. Les conditions étaient très difficiles en fin de course, c’était vraiment mouillé. Rester en piste ne fut pas simple, même derrière la voiture de sécurité. Je pense donc que le directeur de course a pris la bonne décision en mettant un terme à la course un peu plus tôt. La voiture s’est bien comportée et cela nous donne confiance pour le reste de la saison. Mais nos adversaires sont proches et nous pouvons nous attendre à une autre grosse bagarre à Spa. Nous allons apprécier ce bon résultat et rapidement nous concentrer sur la course suivante. »

 

 

 

WEC-2014-SILVERSTONE-les-pilotes-de-la-TOYOTA-Nim-7-WURZ-Alexander-Sarrazin-Stephane-Nakajima-Kazuk

WEC-2014-SILVERSTONE-les-pilotes-de-la-TOYOTA-Nim-7-WURZ-Alexander-Sarrazin-Stephane-Nakajima-Kazuk

TS040 HYBRID #7 (Alex Wurz, Stéphane Sarrazin, Kazuki Nakajima)

 

Course : 2ème, 166 tours, 6 arrêts au stand. Meilleur tour : 1’44″326

Alex Wurz : « C’était une course vraiment difficile. Nous avons eu beaucoup de changements dans les conditions de piste mais en fait, c’est assez sympa de se tester et de maîtriser de telles conditions. C’est un résultat fantastique pour TOYOTA Racing, un doublé pour attaquer le Championnat du Monde. Nous n’aurions pas pu rêver d’un meilleur résultat pour l’équipe. Mais nos adversaires sont aussi très proches, ce sera donc très difficile et nous devrons vraiment attaquer pour rester en tête. »

Stéphane Sarrazin : « C’est un début de saison incroyable pour TOYOTA Racing. L’équipe a fait de l’excellent travail et mes équipiers ont aussi vraiment bien piloté dans ces conditions très difficiles. J’ai fait un bon relais tout en ne prenant aucun risque. J’ai fait ce qu’il y avait à faire pour que nous puissions atteindre ce résultat, monter sur le podium et marquer des points. C’était la chose importante. C’est une très bonne journée pour l’équipe. »

Kazuki Nakajima : « Je suis content du travail accompli aujourd’hui. J’ai attaqué autant que possible compte tenu des conditions mais lorsque l’écart a atteint plus d’une minute avec la N°8, je savais que ce serait difficile. C’est un grand jour pour l’équipe et un fantastique début de saison. Nous pouvons être très fiers de notre premier doublé ; toute l’équipe a travaillé si dur pour cela. »

WEC-2014-SILVERSTONE-Les-pilotes-des-TOYOTA-TSO40

WEC-2014-SILVERSTONE-Les-pilotes-des-TOYOTA-TSO40

TOYOTA Racing dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA 

TOYOTA s’est engagé pour la première fois dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) en 1983, marquant ainsi le début d’une longue période de participation aux courses d’endurance. Les voitures TOYOTA ont participé à 15 éditions des 24 Heures du Mans, en atteignant comme meilleur résultat la deuxième place à quatre reprises (1992, 1994, 1999 et 2013).

TOYOTA est revenu sur le WEC en 2012, en qualité de TOYOTA Racing, avec sa première voiture LMP1 hybride, la TS030 HYBRID. Cette voiture a participé à deux saisons et remporté cinq courses. Elle a été conçue et construite par TOYOTA Motorsport GmbH (TMG), où l’équipe est basée.

TMG est l’ancien siège des équipes officielles TOYOTA en Championnat du Monde des Rallyes et en Formule 1, mais c’est aussi là que fut conçue la TS020 (GT One), la TOYOTA du Mans en 1998-1999.

Aujourd’hui, TMG conjugue son implication en sport automobile avec un travail d’ingénierie haute performance en qualité de fournisseur aux entreprises tiers, ainsi qu’à celles du groupe Toyota

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  Max MALKA- MICHELIN – TMG

 

 WEC-2014-SILVERSTONE-TOYOTA-Num-8


WEC-2014-SILVERSTONE-TOYOTA-Num-8

 WEC-2014-SILVERSTONE-La-TOYOTA-Num-8-double-une-FERRARI-GT


WEC-2014-SILVERSTONE-La-TOYOTA-Num-8-double-une-FERRARI-GT

FIA WEC

About Author

gilles