WTCC AU PAUL RICARD. NOUVELLES VICTOIRES POUR CITROEN, MULLER ET JOSÉ-MARÍA LÓPEZ

 

 

 

WTCC-2014-PAUL-RICARD-C-ELYSEE-DE-MULLER-Photo-Antoine-CAMBLOR

WTCC-2014-PAUL-RICARD-C-ELYSEE-DE-MULLER-Photo-Antoine-CAMBLOR

Pour sa première visite sur le Circuit Paul Ricard, le WTCC a été marqué par un immense engouement populaire, largement suscité par la présence de l’écurie Citroën Racing et de ses deux pilotes tricolores, les Champions du monde, Sébastien Loeb et Yvan Muller.

En pole position de la première course, Yvan Muller était l’auteur d’un cavalier seul pour décrocher sa première victoire de la saison. Partis en fond de grille, Sébastien Loeb et José-María López terminant deuxième et quatrième !

Lors de la seconde manche, José-María López réalisait un réel exploit en remontant de la dernière à la première position !
Citroën Racing s’offrait un nouveau doublé grâce à Yvan Muller, tandis que Sébastien Loeb se classait sixième.

 

 WTCC-2014-PAUL-RICARD-CITROEN-de-LOPEZ-Photo-Antoine-CAMBLOR


WTCC-2014-PAUL-RICARD-CITROEN-de-LOPEZ-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Après des qualifications disputées sous un soleil resplendissant, la pluie détrempait le Circuit Paul Ricard au petit matin de ce dimanche pascal. Les averses cessaient peu avant le début de la première course, ce qui suscitait une hésitation sur le choix des pneumatiques. Comme ses adversaires, Citroën jouait la sécurité en chaussant des gommes sculptées.

A l’extinction des feux rouges, Yvan Muller manquait son envol et virait en troisième position derrière Gabriele Tarquini et Norbert Michelisz. Dès la fin de la première boucle, le pilote de la Citroën C-Elysée WTCC n°1 reprenait l’avantage sur le Hongrois. Auteurs d’excellents départs depuis le fond de la grille, Sébastien Loeb et José-María López pointaient déjà aux sixième et septième rangs.

 

 WTCC-2014-PAUL-RICARD-MULLER-et-TARQUINI-bagarre-au-freinage-Photo-Antoine-CAMBLOR.j


WTCC-2014-PAUL-RICARD-MULLER-et-TARQUINI-bagarre-au-freinage-Photo-Antoine-CAMBLOR.j

WTCC-2014-PAUL-RICARD-MULLER-et-TARQUINI-a-la-bagarre-Photo-Antoine-CAMBLOR

WTCC-2014-PAUL-RICARD-MULLER-et-TARQUINI-a-la-bagarre-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Puis Yvan Muller trouvait l’ouverture sur Tarquini (3ème tour) et il creusait aussitôt l’écart sur l’Italien. Dans le peloton, Seb et ‘Pechito’ réalisaient des courses symétriques en venant successivement à bout des résistances de Rob Huff, Hugo Valente et Norbert Michelisz.

À trois tours de l’arrivée, Sébastien Loeb profitait même d’une infime erreur de Gabriele Tarquini pour s’emparer de la deuxième place ! Il rejoignait donc Yvan Muller sur le podium, tandis que José-María López restait quatrième.

Malgré de nouvelles averses tombées dans l’après-midi, la piste était séchante pour la seconde course. Cette fois, tous les concurrents optaient pour les pneus slicks. En raison de la grille inversée, Yvan Muller s’élançait depuis la 10ème position, tandis que ses camarades partaient à nouveau en queue de peloton.

Le premier tour était chaotique, mais toutes les voitures parvenaient à s’en extraire. Parmi les pilotes Citroën Total, José-María López était le mieux placé, en septième positon ! Il devançait Yvan Muller, tandis que Sébastien Loeb pointait au onzième rang.

Ce dernier revenait dans le même paquet que ses équipiers, mais il se retrouvait bloqué derrière a Chevrolet de Dusan Borkovic. Fermant toutes les portes, le Serbe finissait par expédier Seb dans une pile de pneus!
Malgré quelques dommages à l’avant-droit, la C-Elysée WTCC poursuivait sa course tandis que la voiture de sécurité entrait en piste.

Pendant ce temps, José-María López et Yvan Muller avaient progressé dans le peloton, au prix de plusieurs dépassements d’anthologie. Deuxième et troisième derrière Tiago Monteiro, les pilotes Citroën s’expliquaient d’abord entre eux, bouclant un demi-tour de circuit portière contre portière ! L’Argentin conservait l’avantage et les C-Elysée débordaient Monteiro au 14ème des 18 boucles.

Ce nouveau doublé Citroën était complété par la sixième place de Sébastien Loeb, qui marquait ainsi de précieux points au Championnat du Monde.

PAROLES DE PILOTES

WTCC-2014-PAUL-RICARD-Yvan-MULLER-Photo-Antoine-CAMBLOR

WTCC-2014-PAUL-RICARD-Yvan-MULLER-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Yvan Muller : « J’ai hésité à choisir les pneus slicks pour la course 1, mais c’était trop risqué. J’ai pris un très mauvais départ, mais je n’ai pas perdu beaucoup de positions. Je n’ai pas paniqué, car je savais que j’étais plus rapide. Après Michelisz, j’ai passé Tarquini dans un virage où il avait perdu de la motricité. Pour la seconde manche, le premier tour était un peu fou et j’ai concédé des places en évitant des voitures à la chicane. La bagarre avec Pechito a été belle et respectueuse, il faut qu’il en soit ainsi entre équipiers. Premier et deuxième : je ne pouvais pas espérer plus ce week-end ! »

 

 WTCC-2014-PAUL-RICARD-LOEB-le-poleman-Photo-Antoine-CAMBLO


WTCC-2014-PAUL-RICARD-LOEB–Photo-Antoine-CAMBLO

 

Sébastien Loeb : « La première course était difficile… mais intéressante. J’espérais remonter, mais certainement pas jusqu’à la deuxième place ! Le plus complexe était d’avoir le bon rythme dans ces conditions, mais le feeling avec la voiture était excellent et j’ai pu attaquer au maximum. C’était très compliqué de trouver l’ouverture sur Gabriele Tarquini, il défendait parfaitement sa position. Puis je l’ai vu commettre la petite erreur et j’ai pu passer. La deuxième manche a été frustrante, notamment à cause du comportement de Borkovic. Pour positiver, je me dis que je suis chanceux d’avoir pu rallier l’arrivée en marquant quelques points. »

 

WTCC-2014-PAUL-RICARD-JOSE-MARIA-LOPEZ-Stand-CITROEN

WTCC-2014-PAUL-RICARD-JOSE-MARIA-LOPEZ-Stand-CITROEN

 

José-María López : « Même en s’élançant depuis la pole position, ce n’est jamais facile de gagner. Vous n’imaginez pas la joie que me procure cette victoire après être parti de la 18e place ! Mon envol a été prudent, mais j’ai quand même progressé de cinq ou six positions dans le premier virage. Il y avait des voitures dans tous les sens à la chicane et c’est là que j’ai dépassé Yvan. C’était la clé de la course, car je n’aurais jamais pu prendre l’avantage à la régulière. J’ai attaqué pour remonter, mais il n’y a pas eu de coups bas dans le peloton. Bien sûr, la voiture de sécurité m’a aidé à revenir sur Tiago Monteiro, mais il faut parfois un peu de réussite pour gagner. »

 

 

 WTCC-2014-MARRAKECH-YVES-MATTON-un-patron-HEUREUX


WTCC-2014-MARRAKECH-YVES-MATTON-un-patron-HEUREUX

 

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing : « Avec une pole position et deux doublés, le bilan est positif. Yvan Muller avait connu un week-end difficile à Marrakech, mais cette fois c’est lui qui marque le plus de points sur l’ensemble du meeting. Pechito et Seb ont réalisé de très belles courses compte tenu de leur relégation en fond de grille. Seb a été moins bien récompensé, mais il a définitivement prouvé qu’il était dans le coup pour jouer la victoire à la régulière. Nous allons profiter de cette semaine pour réviser les voitures en vue de l’enchaînement entre le Hungaroring et le Slovakiaring. »

 

Texte et photos : Antoine CAMBLOR

ANALYSE

En conclusion comme à Marrakech, il y a une semaine pour l’ouverture de ce Championnat WTCC, les pilotes Citroen, ont survolés et écrasés les courses.

Dans les deux classements provisoires des Championnats du monde, pilotes et constructeurs, les écarts en deux épreues sonrt déja impressionnants !

A ce ryrhme, Citroen décrochera les deux titres à mi-saison car franchement on voit mal qui va empecher le clan et l’armada Citroen, au vu des premiéres courses de poursuivre leur insolent et outrageant cavalier seul !

Chacun appréciera mais cela va tuer le WTCC, un Championnat déja bien confidentiel, car comment passionner les médias et interesser le public à suivre ‘ la ‘ promenade des pilotes des C-Elysée ?

Le meilleur exemple ?

La victoire lors de la seconde course ce dimanche au Castellet de l’Argentin Lopez, bien que parti bon dernier et qui tranquillement vu son talent, remonte… premier !

Faut-t-il applaudir sa performance ou bien en rire ?

Gilles GAIGNAULT

 

LES RÉSULTATS

WTCC-2014-PAUL-RICARD-CITROEN-Yvan-MULLER-Photo-Antoine-CAMBLOR

WTCC-2014-PAUL-RICARD-CITROEN-Yvan-MULLER-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

COURSE 1
1. Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC) 16 tours
2. Sébastien Loeb (Citroën C-Elysée WTCC) +12’’727
3. Gabriele Tarquini (Honda Civic WTCC) +15’’026
4. José-María López (Citroën C-Elysée WTCC) +18’’663
5. Rob Huff (Lada Granta 1.6T) +31’’393
Meilleur Tour : Muller en 1’43’’675

 

 WTCC-2014-PAUL-RICARD-LOPEZ-Photo-Antoine-CAMBLOR


WTCC-2014-PAUL-RICARD-LOPEZ-Photo-Antoine-CAMBLOR

COURSE 2
1. José-María López (Citroën C-Elysée WTCC) 18 tours
2. Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC) +1’’886
3. Tiago Monteiro (Honda Civic WTCC) +7’’994
4. Gabriele Tarquini (Honda Civic WTCC) +8’’459
5. Medhi Bennani (Honda Civic WTCC) +17’’407
6. Sébastien Loeb (Citroën C-Elysée WTCC) +17’’924
Meilleur tour : López en 1’31’’468

CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DU MONDE ‘PILOTES’

 WTCC-2014-PAUL-RICARD-La-C-ELYSEE-de-LOPEZ-Photo-Antoine-CAMBLOR


WTCC-2014-PAUL-RICARD-La-C-ELYSEE-de-LOPEZ-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

1. José-María López : 85 points
2. Sébastien Loeb : 73 points
3. Yvan Muller : 65 points
4. Hugo Valente et Gabriele Tarquini : 31 points
6. Tiago Monteiro et Tom Chilton : 30 points

 

CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT DU MONDE ‘CONSTRUCTEURS’

 

1. Citroën Total : 186 pts
2. Honda : 103 pts
3. Lada : 75 pts

 

 WTCC-2014-PAUL-RICARD-TARQUINI-Photo-Antoine-CAMBLOR


WTCC-2014-PAUL-RICARD-TARQUINI-Photo-Antoine-CAMBLOR

 WTCC-2014-PAUL-RICARC-LA-CHEVROLET-HUGO-VALENTE-devant-les-tribunes-photo-Antoine-CAMBLOR.j


WTCC-2014-PAUL-RICARD-LA-CHEVROLET-HUGO-VALENTE-devant-les-tribunes-photo-Antoine-CAMBLOR.j

WTCC-2014-PAUL-RICARD-LA-CHEVROLET-de-BORKOVICphoto-Antoine-CAMBLOR.j

WTCC-2014-PAUL-RICARD-LA-CHEVROLET-de-BORKOVICphoto-Antoine-CAMBLOR.j

WTCC-2014-PAUL-RICARC-LA-CHEVROLET-HUGO-VALENTE-de-MUNNICH-photo-Antoine-CAMBLOR.

WTCC-2014-PAUL-RICARD-LA-CHEVROLET-HUGO-VALENTE-de-MUNNICH-photo-Antoine-CAMBLOR.

 WTCC-2014-PAUL-RICARC-LA-BMW-de-SABATINO-photo-Antoine-CAMBLOR


WTCC-2014-PAUL-RICARD-LA-BMW-de-SABATINO-photo-Antoine-CAMBLOR

 WTCC-2014-PAUL-RICARD-La-LADA-Granta-de-THOMPSON-Photo-Antoine-CAMBLOR


WTCC-2014-PAUL-RICARD-La-LADA-Granta-de-THOMPSON-Photo-Antoine-CAMBLOR

 WTCC-2014-PAUL-RICARD-HONDA-CIVIC-de-MOCHELISZ-Photo-Antoine-CAMBLOR


WTCC-2014-PAUL-RICARD-HONDA-CIVIC-de-MICHELISZ-Photo-Antoine-CAMBLO

 WTCC-2014-PAUL-RICARD-SEAT-de-FILIPI-Photo-Antoine-CAMBLOR


WTCC-2014-PAUL-RICARD-SEAT-de-FILIPI-Photo-Antoine-CAMBLOR

 WTCC-2014-PAUL-RICADS-La-HONDA-CIVIC-de-BENNANI-Photo-Antoine-CAMBLOR


WTCC-2014-PAUL-RICARD-La-HONDA-CIVIC-de-BENNANI-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

WTCC-2014-PAUL-RICARD-HONDA-de-MONTEIRO-Photo-Antoine-CAMBLOR

WTCC

About Author

gilles