ELMS. VICTOIRE DU TEAM THIRIET A SILVERSTONE DU TRIO GOMMENDY, BADEY ET THIRIET

 

ELMS-2014-SILVERSTONE-le-trio-du-Team-THIRIET-by-TDS-Victorieux-Pierre-THIRIET-Ludovic-BADEY-et-Tristan-GOMMENDY

ELMS-2014-SILVERSTONE-le-trio-du-Team-THIRIET-by-TDS-Victorieux-Pierre-THIRIET-Ludovic-BADEY-et-Tristan-GOMMENDY

 

L’équipe Française Thiriet by TDS Racng, a remporté samedi en début de soirée, l’épreuve des 4 Heures de Silverstone, la première manche du Champîonnat d’endurance Européen, ELMS

Fantastique fin de course pour ces 4 Heures de Silvertone, première manche de la saison 2014 de l’European Le Mans Series. Au vu de cette premiére manche, la lutte sera serrée, car le championnat, millésime 2014, commence très fort !

VICTOIRE AU FINISH POUR LA MORGAN-NISSAN THIRIET

ELMS-2014-SILVERSTONE-VICTOIRE-pour-la-MORGAN-du-Team-THIRIET-by-TDS

ELMS-2014-SILVERSTONE-VICTOIRE-pour-la-MORGAN-du-Team-THIRIET-by-TDS

 

L’équipage  Pierre Thiriet, Ludovic Badey et Tristan Gommendy du Thiriet by TDS,  l’emporte en s’emparant  de la tête en toute fin de course après avoir double dans les dernières minutes l’Oreca03-Judd du Team Suisse Race Performance de Micherl Frey et Franck Mailleux.

Le podium étant complété par la Morgan-Judd de l’écurie Newblood by Morand de Klien, Hirsch et Romain Brandella.

A retenir que la Zytek du Team Jota menait la course lorsqu’elle  été victime d’un violent accrochage avec la Ferrari GT d’AF Corse, la N° 55 qui l’a gêné, obligeant son pilote  à sortir dans l’herbe avant de filer heurter violemment un mur et de face!

Provoquant un regroupement général derrière la voiture de sécurité.  

Ensuite, on pointe la Zytek N°41 du Greaves et l’Alpine A450 de chez Signatech  du trio Nelson Panciatici, Paul Loup Chatin et Oliver Webb et qui termine 5ème

Fantastique final à l’occasion des 4 Heures de Silverstone.

 ELMS 2014 SILVERSTONE Le Team THIRIET vby TDS victorieux


ELMS 2014 SILVERSTONE Le Team THIRIET vby TDS victorieux

 

Tout au long des deux dernières heures de courses, l’action était à son comble sur la piste du circuit de Silverstone. Tristan Gommendy, au volant de la Morgan Nissan n°46 de Thiriet by TDS Racing pointait en troisième position derrière la l’ORECA03 Judd n°34 de Race Performance et la Zytek Z11SN Nissan n°38 de JOTA Sport qui menait les débats depuis le début de la course.

Impliqué dans un accident avec la n°50 de Larbre Competition, à cause d’un retardataire GTE, Simon Dolan prenait large, passait dans l’herbe, et entrait en collision avec la Morgan Judd de Larbre Compétition et ce alorsq qu’il restait moins d’une heure, avant la fin de la course.

Un accident qui voyaient s’envoler tous les espoirs de victoire du Team britannique JOTA, alors que la voiture de sécurité entrait en piste.Il restait 45 minutes de course lorsque cette Zytek Z11SN du Team Jota, alors en tête et que pilotait Simon Dolan, n’a pu éviter, se trouvant sur sa trajectoire, la Ferrari F458 Italia de la Scuderia AF Corse aux mains de Michele Rugolo qu’il tentait de dépasser par l’extérieur, se voyant dans l’obligation de rouler dans l’herbe.

 

 ELMS-2014-SILVERSTONE-LA-ZYTEK-du-TEAM-JOTA-SPORT


ELMS-2014-SILVERSTONE-LA-ZYTEK-du-TEAM-JOTA-SPORT

 

Simon Dolan a subitement perdu le contrôle de sa Zytek en revenant sur la piste au moment où la Morgan LMP2 de l’équipe Larbre Compétition que pilotait le Colombien Gustavo Yacaman arrivait. La Zytek a alors violemment fini sa course en heurtant et de face le mur situé en bordure.

Rapidement secouru Simon Dolan, était alors extrait de l’habitacle de sa Zytek puis évacué conscient vers le centre médical du circuit.

Le pilote était choqué mais indemne, et la safety car entrait en piste pour dégager la voiture et les débris pendant une quinzaine de tours.

Pendant cette période, les voitures se regroupaient, les temps se resserraient et les pilotes en piste étaient tous plus motivés les uns que les autres pour prendre l’avantage dès le retour du safety car dans le pitlane. Et c’est peu dire. Au 106ème tour et à 22 minutes de la fin, ce fût la course dans la course !

Tristan Gommendy n’allait pas laisser de répit à Michel Frey alors en tête au volant de la n°34 de Race Perfomance. Gary Hirsch de son côté au volant de la Morgan Judd de NewBlood by Morand Racing alors troisième, était bien déterminé à remonter dans le classement.

Une lutte sans merci entre les trois protos a rendu la fin de la première manche ELMS 2014, on ne peut plus fascinante. Après avoir pris la tête de la course au 112ème tour, Tristan Gommendy prenait le large malgré le trafic important des 35 voitures encore en piste, mais Gary Hirsch réalisait des tours très proches de Michel Frey, était même sur le point de le dépasser, mais le trafic trop important l’empêchait de prendre la deuxième place du podium.

Finalement la Morgan Thiriet l’emportait devant l’Oreca de Race Performance et la Morgan Newblood by Morand !
Revenus du podium, les vainqueurs ravis de cette brelle 1ére victoire, un à un nous racontaient leur course :

Ainsi Tristan Gommendy, qui était au volant lorsque la Morgan Thiriet a franchi l’arrivée :

« Il y avait beaucoup de trafic en piste et j’étais en chasse derrière l’Oreca de Michel Frey. J’ai redoublé d’attention au beau milieu de toutes les GT surtout après l’accident survenu à Dolan, gêné par une Ferrari GT. Mais de toute façon, j’ai du début à la fin, attaqué sans relâche. J’avais été averti que son Oreca avait des pneus neufs don très franchement, je ne pensais pas pouvoir le rattraper lorsque la voiture de sécurité est rentrée et nous a libéré pour le dernier quart d’heure de course. Mais, pourtant j’y suis parvenu. Dans ma tête j’espérais finir 2 ou 3 car je le répète, il y avait un trafic terrible et les GT regroupées en plusieurs petits pelotons. Et il y a une énorme différence de puissance entre nos deux catégories. Et j’avais Gary (Hirsch) à mes troussesSincèrement, c’était dangereux. Michel bataillait d’ailleurs pour les passer et j’ai pris un risque pour revenir sur lui avant le virage de Bekkett et suis parvenu à me faufiler au milieu du paquet de GT et j’ai fini par le doubler. Et offrir cette 1ére victoire au Team »

 ses côtés, Ludovic Badey, qui débarrque en proto aprés des années, justement au volant de GT, nous confiait:

« C’est un jour spécial pour moi car il s’agissait de ma toute 1ére course en LMP2 et je gagne. Je pense avoir fait ma part de bon boulot et je suis ravi de cette premiére belle victoire en ELMS »

Quant à Pierre Thiriet, lui, il concluait :

« C’est moi qui au pris le départ en faisant bien attention et j’ai gagné une place des le premier virage. Ensuite, j’ai contrôlé en faisant super gaffe et attention au milieu du trafic de ne pas m’accrocher. Le reste, mes deux équipiers ont fait le job. »

 

ELMS-2014-SILVERSTONE-La-FERRARI-AF-CORSE-N0-55-VICTORIEUSE-EN-LMGTE

ELMS-2014-SILVERSTONE-La-FERRARI-AF-CORSE-N0-55-VICTORIEUSE-EN-LMGTE et à l’origine de la sortie de route du leader la Zytek JOTA

 

Dans la catégorie LMGTE, après une lutte de tous les instants entre les deux Ferrari F458 Italia de SMP Racing et AF Corse, c’est l’écurie italienne qui prend le dessus avec la n°55 AF Corse de Duncan Cameron, Matt Griffin (champion 2013) et Michele Rugolo. SMP Racing, vainqueur de la saison 2013, prend la deuxième place avec la n°72 d’Andrea Bertolini, Viktor Shaitar et Sergey Zlobin. Troisième sur le podium LMGTE la Porsche 911 GT3 RSR n°76 d’IMSA Performance Matmut, pilotée par Raymond Narac, Nicolas Armindo et David Hallyday.

Au sein de la catégorie GTC deux nouvelles venues dans le Championnat Européen entourent les vainqueurs de la classe 2013 SMP Racing. Team Ukraine prend les points des vainqueurs, grâce à la Ferrari 458 Italia GT3 n°96 rondement menée au bout par Andriy Kruglyk, Sergil Chukanov et l’Italien Alessandro Per Guldi.

Ils terminent à 7″4 seulement de la Ferrari 458 n°73 du Team Russe (Olivier Beretta,David Markozov, Anto Ladygin). Jan Magnussen, Johnny Laursen et Mikkel Mac grimpent sur la troisième marche du podium et offrent ainsi leurs premiers points ELMS à la Ferrari F458GT3 de l’écurie Formula Racing.

 

Gilles GAIGNAULT
Photos : ELMS – V/IMAGES – JML AUTONEWSINFO et Teams

 

LE CLASSEMENT FINAL

ELMS 2014 SILVERSTONE - Le podium avec THIRIET VAINQUEUR - RACE PERFORMANCE second et NEWBLOOB by MORAND

ELMS 2014 SILVERSTONE – Le podium avec THIRIET VAINQUEUR – RACE PERFORMANCE second et NEWBLOOB by MORAND

 

1 – Thiriet-Badey-Gommendy (Morgan-Nissan) – Thiriet by TDS: 118 tours
2 – Frey-Mailleux (Oreca 03-Judd) – Race Performance, à 3”828
3 – Klien-Hirsch-Brandela (Morgan-Judd) – Newblood by Morand, à 4”731
4 – KimberSmith-Dyson-McMurry (Zytek Z11SN-Nissan) – Greaves, à 14”388
5 – Chatin-Panciatici-Webb (Alpine A450-Nissan) – Signatech, à 55”068
6 – Littlejohn-Wells-Walker (Zytek Z11SN-Nissan) – Greaves, à 1’00”569
7 – Capillaire-Charouz (Oreca 03-Nissan) – SLR, à 2 tours
8 – Gonzalez-Kapadia-Chandhok (Oreca 03-Nissan) – Murphy, à 6 tours
9 – Cameron-Griffin-Rugolo (Ferrari 458) – AF Corse, à 6 tours
10 – Bertolini-Shaitar-Zlobin (Ferrari 458) – SMP, à 6 tours
11 – Narac-Armindo-Hallyday (Porsche 997) – IMSA, à 7 tours
12 – Yacaman-Ihara (Morgan-Judd) – Larbre, à 7 tours
13 – Talkanitsa-Talkanitsa-Kaffer (Ferrari 458) – AF Corse, à 7 tours
14 – McKenzie-Richardson-Zampieri (Ferrari 458) – JMW – 7 tours
15 – Perazzini-Cioci-Lyons (Ferrari 458) – AF Corse, à 8 tours
16 – Barthez-Pons-Ayari (Ferrari 458) – ASP Sofrev, à 8 tours
17 – Goethe-Hall-Brown (Aston Martin Vantage) – Gulf, à 8 tours
18 – Kruglyk-Chukanov-Pier Guidi (Ferrari 458 GT3) – Team Ukraine, à 9 tours
19 – Beretta-Markozov-Ladygin (Ferrari 458 GT3) – SMP, à 9 tours
20 – Magnussen-Laursen-Mac (Ferrari 458 GT3) – Formula Racing, à 9 tours
21 – Perrodo-Crubilé-Collard (Porsche 997 R) – Crubile, à 9 tours
22 – Wainwright-Carroll-Barker (Porsche 997) – Gulf, à 9 tours
23 – Broniszewski-Piccini-Frezza (Ferrari 458) – Kessel, à 10 tours
24 – Machitski-Sardarov-Cocker (BMW Z4) – Barwell, à 10 tours
25 – Gonzalez-Ajlani-Brundle (McLaren MP4-12C) – ART, à 11 tours
26 – Hassid-Parisy-Lombard (Audi R8) – Team SLR Loeb, à 11 tours
27 – Korjus-Demoustier-Goudy (McLaren MP4-12C) – ART, à 11 tours
28 – Perera-Dermont-Laserre (Porsche 997 R) – Almeras, à 11 tours
29 – Van Splunteren-Soulet-Vannelet (Porsche 997 R) – Prospeed, à 11 tours
30 – Rasmussen-Lind (Ferrari 458 GT3) – AF Corse, à 12 tours
31 – Maris-Merlin-Helary (Porsche 997) – IMSA, à 12 tours
32 – Bourret-Gibon-Belloc (Ferrari 458 GT3) – ASP Sofrev, à 12 tours
33 – Aluko-Kemenater-Cressoni (Ferrari 458) – Kessel, à 14 tours
34 – De Leener-Sbirrazzuoli (Ferrari 458 GT3) – AF Corse, à 16 tours
35 – Mallegol-Blank-Bachelier (Ferrari 458 GT3) – AF Corse, à 16 tours
36 – Dolan-Tincknell-Albuquerque (Zytek Z11SN-Nissan) – Jota, à 21 tours
37 – Schell-Leutwiler-Coleman (Morgan-Nissan) – Pegasus, à 44 tours

 

ELMS Sport

About Author

gilles