MOTOGP 2014 : BRIDGESTONE JOUE PERDANT A CHAQUE FOIS AVEC SES PNEUS A LA GOMME…

VOILA AVEC QUOI ROSSI A PRIS PLUS DE 300KM/H A AUSTIN!

 

Quand on est manufacturier unique sur un évènement majeur, normalement, on gagne tout. Sauf quand Bridgestone, l’an dernier à Phillips Island, fait couper les courses en deux parce que le manufacturier a été incapable de fournir des pneus qui aillent au bout  des courses de MotoGP. Et cette année, en apportant des pneus vieux d’un an à Austin, la marque a joué avec les vies des pilotes. Rossi a détruit son pneu avant en 10 tours, mais il a le métier pour sentir le coup et rendre la main. Crutchlow a du rentrer une fois au stand pour changer de pneu arrière, est ressorti, est tombé et s’est cassé un doigt. Redding est tombé en fin de GP parce que son pneu était usé à la corde. Bradl  n’avait plus de pneu arrière à l’arrivée. Certes, les deux Honda d’usine n’ont pas eu de souci… mais si Rossi s’était tué, ou Crutchlow, ou Bradl, ou Redding…

 

LA (NON) REPONSE DEMENTIELLE DE BRIDGESTONE…

 

MotoGP fait parler Masao Azuma, ingénieur en chef du Bridgestone Motorsport Tyre Development Department.

Et c’est hallucinant… En gros, c’est de la faute des pilotes qui n’ont pas choisi le pneu dur, comme Marquez, et surtout il n’y a rien eu de vraiment alarmant…

Regardez la photo d’ouverture sur le pneu avant de Rossi !

Bridgestone fait de la roulette russe avec la vie de nos héros, je n’aime pas ça, mais pas du tout…

Le Circuit of the Americas accueillait sa deuxième course le week-end dernier. Les conditions étaient-elles différentes cette année ?

 « Le niveau d’adhérence était meilleur qu’en 2013 mais le circuit n’a globalement pas beaucoup changé par rapport à l’an dernier. Plusieurs pilotes ont noté quelques bosses sur certaines sections de la piste, notamment sur les freinages, mais le circuit a gardé le même caractère. Avec plus de grip et leurs données de l’an dernier, les pilotes ont été bien plus rapides le vendredi et l’ont aussi été sur le reste du week-end. Les records du circuit pour les qualifications et la course ont été battus et le temps de course a été réduit de presque dix secondes. »

 

MARQUEZ EN DURS

MARQUEZ EN DURS

 

Seul Marc Márquez a choisi le pneu dur pour la course, alors que plusieurs pilotes de Honda et de Yamaha l’avaient évalué. Pourquoi n’y a-t-il pas eu plus de pilotes à utiliser ce pneu ?

 « Nous nous attendions à ce que plus de pilotes utilisent la gomme dure à l’arrière mais les températures étaient moins élevées pour la course que pour les autres séances. Il y avait aussi une possibilité de pluie et les pilotes Factory ont donc généralement choisi le pneu médium. Certains d’entre eux pensaient utiliser le pneu dur mais ils ont peut-être changé d’avis en voyant les conditions météo. »

« Par rapport au pneu dur que nous avions proposé sur ce circuit l’an dernier et avec lequel Márquez avait aussi gagné, le pneu de 2014 a été conçu pour offrir plus de grip sur l’angle. Je m’attends donc à ce que de plus en plus de pilotes utilisent ce pneu en course lors des prochains Grands Prix. Marc a été très rapide sur gomme dure, même lors des séances matinales. Je pense qu’il était à l’aise avec en course, même si les températures étaient moins élevées. »

Plusieurs pilotes ont souffert d’une forte usure du pneu avant medium durant la course. Etait-ce quelque chose qui s’était produit plus tôt dans le week-end et comment peut-on l’expliquer ?

 

BRADL (ICI EN ESSAIS) A EU DU MAL A ALLER AU BOUT

BRADL (ICI EN ESSAIS) A EU DU MAL A ALLER AU BOUT

 

« La forte abrasion qu’a subie le côté droit du pneu avant chez certains pilotes durant la course était inattendue. Il y a des sections qui sollicitent beaucoup le côté droit du pneu mais nos gommes sont conçues pour répondre à ces exigences. Nous devons étudier les différentes variables, dont le style de chaque pilote, le caractère de leurs machines et les conditions de piste pour savoir ce qui s’est passé et savoir pourquoi des pilotes ont été plus affectés que d’autres. Nous pouvons affirmer que les pneus n’étaient pas défectueux mais que les conditions pour la course étaient plus dures que celles de l’an dernier et des autres séances du week-end. »

« Nous n’avions pas eu de cas d’usure aussi prononcée l’an dernier ou durant le reste du week-end et notre centre technique va donc analyser les données du Grand Prix of the Americas pour savoir ce qui s’est passé. »

 Voilà, j’en suis sur le c….

Lorenzo, qui est, c’est, vrai ronchon tout ce début d’année, a demandé officiellement s’il fallait un mort pour que les pilotes soient entendus sur ce point…

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

 

 

 

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis