ELMS A SILVERSTONE: ALPINE ET NELSON PANCIATICI SONT PRETS A JOUER LES PREMIERS RÔLES !

 

 

ELMS 2014 Essai PAUL RICARD NELSON PANCIATICI au volant ALPINE du Team SIGNATECH

ELMS 2014 Essai PAUL RICARD NELSON PANCIATICI au volant ALPINE du Team SIGNATECH

 

Alpine revient à Silverstone pour défendre son titre 2013 en European Le Mans Series Eur(ELMS) et marquer de gros points dès le début du championnat.

Nelson Panciatici, le co Champion d’Europe en titre, n’a qu’une seule et même idée en tête, repartir à la conquête de la victoire et le défendre !

Il pourra compter sur son équipe Signatech-Alpine qui, dirigée par Philippe Sinault, a beaucoup travaillé cet hiver.

 

 ELMS-2014-Essai-PAUL-RICARD-ALPINE-Team-SIGNATECH-et-NELSON-PANCIATICI.


ELMS-2014-Essai-PAUL-RICARD-ALPINE-Team-SIGNATECH-et-NELSON-PANCIATICI.

 

Lors des essais officiels du Castellet, ils ont passé en revue tous les pneus 2014, en privilégiant les tests d’endurance plutôt que d’aller chercher la performance, surtout le 2ème jour, le mercredi 2 avril.

Ce qui leur va leur permettre d’analyser toutes les données emmagasinées afin de préparer Silverstone dans les les meilleures conditions.

Nelson Panciatici a malgré tout réalisé le 4ème temps sur l’ensemble de ces deux journées d’essais, ce qui montre le niveau de performance de l’Alpine A 450

 

 ELMS-2014-Essai-PAUL-RICARD-NELSON-PANCIATICI-Team-SIGNATECH.


ELMS-2014-Essai-PAUL-RICARD-NELSON-PANCIATICI-Team-SIGNATECH.

 

Nelson qui nous explique :

« En 2014, nous devons faire aussi bien que l’année dernière c’est-à-dire remporter le titre, mais même si j’espère que ce sera avec un peu plus de sérénité, car c’était tout de même vraiment juste, je sais que la bataille sera rude jusqu’au bout ! »

Et il précise :

« J’aborde ce premier rendez-vous de la saison en pleine confiance car on a montré dans toutes les occasions que nous savions être compétitifs. Au Castellet, nous avons privilégié les essais d’endurance, ce qui ne nous pas empêché d’être en haut de la feuille de temps ! J’ai fait plusieurs séries avec toutes les options de pneumatiques Michelin et nous avons obtenu des informations intéressantes, notamment dans leur gestion. Je connais bien mon équipe et je sais que nous allons dans le bon sens. La concurrence sera difficile à battre mais nous sommes bien préparés. Avec mes nouveaux coéquipiers, Paul-Loup Chatin et Oliver Webb, nous formons un équipage homogène et rapide qui n’a rien à envier aux autres favoris. »

Nelson enchaîne:

« En plus, je connais bien Silverstone, c’est l’un de mes circuits préférés. L’enchainement Copse, Maggots et Becketts est un pur plaisir de pilotage et il est capital pour faire un bon temps. Il faut aussi une voiture bien équilibrée et c’est un de nos points forts. Nous sommes prêts pour ce début de saison et j’espère qu’on va faire une bonne course, meilleure qu’en 2013 où nous avions terminé au pied du podium. On voudrait qu’il fasse vraiment beau car l’année dernière c’était le déluge. Je sais qu’Alpine a la capacité de briller et même si cela s’annonce difficile, on va essayer de gagner cette première course, je suis impatient d’être à Silverstone !»

 

 ELMS-2014-Essai-PAUL-RICARD-NELSON-PANCIATICI-au-volant-ALPINE-Team-SIGNATECH


ELMS-2014-Essai-PAUL-RICARD-NELSON-PANCIATICI-au-volant-ALPINE-Team-SIGNATECH

 

Comme on le constate, Nelson Panciatici est en pleine confiance car il sait qu’il aura tout le soutien nécessaire de l’équipe Signatech-Alpine et de ses coéquipiers pour continuer à faire briller les couleurs mythiques d’Alpine, ce qui ne sera pas de trop pour affronter la concurrence qui s’est renforcée par rapport à la saison 2013 !

Afin de débarquer à Silverstone, dans les meilleures conditions, l’équipe Signatech, a effectué un shakesown, ce lundi sur le circuit de Lurcy Lévis dans l’Allier.

Nelson par un temps estival, y a effectué les derniers réglages, tournant pendant deux heures, bouclant une bonne cinquantaine de tours.

 ELMS-2014-Essai-PAUL-RICARD-NELSON-PANCIATICI-ALPINE-Team-SIGNATECH

-NELSON-PANCIATICI-ALPINE-Team-SIGNATECH

 

Il nous explique :

« On a tout checké travaillant sur le traction control et on a fait des essais aero. J’ai aussi fait plein d’aller-retour sur la longue ligne droite, afin de procéder à des tests de freinage à haute vitesse.»

Et Nelson, concluait :

« Avec mon ingénieur Olivier Bacchis, on a vraiment bien travaillé. C’est un super pro qui vient de la monoplace . Ce qui lui procure une excellente experience de la course. C’est un gros avantage et j’en bénéficie. Vu son passé, il est plus pointu et ne s’affole jamais car il parvient toujours à trouver les bonnes solutions.»

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA- Antoine CAMBLOR – Eric REGOUBY

 

 RLMS-2014-Essai-Paul-Ricard-2-avril-matin-ALPINE-du-Team-SIGNATECH-de-PANCIATICI-WEBB-et-Paul-Loup-CHATIN-


ELMS-2014-Essai-Paul-Ricard-2-avril-matin-ALPINE-du-Team-SIGNATECH-de-PANCIATICI-WEBB-et-Paul-Loup-CHATIN-

ELMS

About Author

gilles