DESAFIO RUTA 40. PODIUM DE DAVID CASTEU QUI TERMINE SECOND EN ARGENTINE

 

 

 

DESAFIO RUTA 40 20214  DAVID CASTEU  1er

 

 

David Casteu s’est classé second du Desafio Ruta 40, première épreuve des Dakar Series, disputé en Argentine. Arrivé deuxième de la dernière étape, une boucle autour de San Juan, derrière l’Argentin Pizzolito, David a conservé sa seconde place au classement général.

Les pilotes du Team Casteu, Charles Monier et Thierry Domenach, se sont classés 23ème et 32ème. Avant de rentrer à Nice , David nous dresse un bilan de cette première épreuve des Dakar Series :

“Ce ne fut pas facile, les Argentins et les Chiliens roulent très vite. Ils s’entraînent ici, notamment Pizzolito, qui connaît parfaitement le terrain. Je suis satisfait de ma navigation et de ma condition physique. Ma clavicule a bien tenu dans ces conditions rapides, toujours à l’attaque. J’ai tout de même roulé avec une certaine réserve. Car l’important, c’est le challenge des Dakar Series. Après l’Argentine, j’irai au Paraguay en juillet puis au Pérou en septembre et enfin (hors challenge) au Brésil.

Et il précise :

Il faut vraiment rouler ici en vue du Dakar. Je suis super content. J’aurais voulu gagner, c’est sûr, mais ce problème de way-point (lors de l’avant-dernière étape) a cassé le rythme. J’ai perdu la course là-dessus”.

Le résultat de la Ruta 40 comptera pour la suite. David enchaîne :

“Il y a un cumul des temps sur ces trois courses et au Paraguay, ils vont reprendre nos temps d’Argentine. Cela m’a permis d’attaquer à fond pour laisser Quintanilla derrière moi”.
Quant à la moto, elle a été très bien surveillée par Laurent Dupas :

Elle a super bien marché, c’est ma KTM du Dakar, un vrai plaisir”.

Les deux pilotes que David avait emmenés en Argentine au sein du Team Casteu ont beaucoup appris :

“Ce rôle de pilote-conseiller-manager se passe bien. Je leur apprends les détails du rallye, du road-book, du GPS. Thierry s’est beaucoup perdu. Quant à Charles, c’est la jeunesse. J’aime bien mettre mon expérience au profit de ces deux pilotes vraiment différents. Je suis le seul pilote de pointe européen et les Sud-Américains ont vu ce que je faisais. Des gens sont venus me demander de m’accompagner sur le prochain Dakar. Cela prouve que le travail paye. Je suis très content de pouvoir rouler sur ces Dakar Series, c’est top

 

 

Charles Monier (23e) :

“Je suis super content. Pour mon premier rallye, je suis super content. Cela m’a permis d’acquérir beaucoup d’informations. J’ai encore beaucoup à apprendre, mais je suis satisfait et j’ai pris beaucoup de plaisir. C’est une très bonne expérience. Physiquement, ça a été, j’en ai gardé sous le coude. L’Argentine est un pays magnifique, très étendu. Nous avons traversé de très beaux paysages. Les Argentins sont très accueillants, très gentils. Bref, ce fut une super expérience à tous les niveaux”.

Thierry Domenach (32e) :

“Une très belle expérience. Ce fut une très belle expérience. J’ai un peu merdé en navigation et je me retrouve dans le bas du classement. Et je n’ai pas compris l’histoire de ralentir sur certaines portions. Sinon, ce fut un beau rallye. Dommage que, à cause du mauvais temps, on ait manqué les deux premières étapes. Mais j’ai pris de plus en plus de plaisir. Intégrer une équipe avec un manager comme David et un mécano comme Laurent, c’est très agréable. Maintenant, je vais soigner les ampoules et ensuite, réfléchir pour la suite. Pourquoi pas le Maroc ?”

Jean-Pierre Aujoulet (responsable administratif) :

“Un plaisir d’être dans l’équipe de David. C’est toujours un plaisir d’être dans l’équipe de David. Surtout en Amérique du Sud. On connaît bien l’Argentine, surtout San Juan où nous sommes pour un 3e passage. On connaît bien les organisateurs de ce rallye. Ce sont les mêmes que ceux de Por las Pampas. Nous avons été très bien accueillis par ASO et l’organisation argentine. Pour l’équipe, l’objectif est de se concentrer sur les trois rallyes des Dakar Series (Argentine, Paraguay et Pérou) plus le Brésil. Ce sont des pistes sur lesquelles se déroule le Dakar. Le public est très favorable aux sports mécaniques. Tout le monde y trouve son compte. C’est plus facile qu’en Europe ou sur d’autres continents”

Laurent Dupas (mécanicien) :

“On a une bonne équipe. On a une bonne équipe, sympa. Tout le monde s’est bien entendu, on a bien rigolé, on est resté solidaire. Thierry et Charles découvraient le monde du rallye-raid. Pour moi, ce ne fut pas très facile avec trois motos à m’occuper. Mais ils ont soigné leurs machines. On a découvert une magnifique région, la Patagonie. Nous avons pris beaucoup de plaisir et tout s’est bien passé”.

 

Jean Pierre AUJOULET

Photos : TEAM CASTEU

 

RALLYE-DESAFIO-2014-CASTEU

RALLYE-DESAFIO-2014-CASTEU

Classement général final 

1. Pizzolito (Argentine)

2. Casteu  (France)6’20” 

3. Quintanilla à 13’57” 

4. Rodriguez à 35’37”

23. Charles Monier à 5 h 06’01

32. Thierry Domenach à 9 h 10’29

 

Rallye-Raid Sport

About Author

gilles