24 HEURES DU MANS. NISSAN ZEOD : QUE D’INTERROGATIONS ET DE RUMEURS…

 

 

 24-HEURES-DU-MANS-2014-NISSAN-ZEOD-en-test-a-SNETTERTON


24-HEURES-DU-MANS-2014-NISSAN-ZEOD-en-test-au mois de MARS 2014 sur la piste de -SNETTERTON en Angleterre

 

La Nissan Zeod  ?

Que d’ interrogations et de rumeurs aussi…

Depuis sa présentation en aparté des 24 heures du Mans  2013, ce projet suscite encore et toujours beaucoup de questions. Est-il vraiment digne du 56ème véhicule, électrique ou non ?

Sera-t-il prêt à temps ?

Est-ce le prémices d’un engagement de Nissan ?

Essayons d’y voir clair…

D’abord, est-ce vraiment une révolution ?

 

NISSAN-La-ZEOD-RC-Presentation

NISSAN-La-ZEOD-RC-Presentation

 

Présentée comme un véhicule électrique à propulsion mixte, il s’agit en fait ni plus ni moins que d’une voiture hybride, ne répondant pas au règlement 2014 de la FIA et de l’ACO.

En effet, cette Nissan ZEOD va fonctionner à la fois sur un moteur électrique, mais aussi grâce à un moteur thermique. De fait, elle pourra fonctionnera en mode full électrique mais que sur un tour du circuit de 13,640 km par heure.
Le reste du temps elle sera en mode mixte.

Cela permet de contourner une des difficultés majeures de la motorisation électrique, à savoir les batteries, leur autonomie et leur temps de recharge. En effet la quantité de batterie pour parcourir une quinzaine de tours serait assez importante, dont la masse en tous les cas serait peu compatible avec une voiture devant rivaliser au moins avec les LMP2.

 

Nissan_ZEOD-RC_engine

 

 

De plus, il faut prévoir soit un changement rapide des batteries (système lourd et compliqué), soit une recharge possible dans un temps similaire à celui du ravitaillement d’une voiture à propulsion thermique (de l’ordre de la minute). Ce chargeur nécessiterait une puissance installée de plus de plusieurs centaines de kW (pour mémoire pour recharger à 80% une Tesla S en 20 mn, il faut une borne de recharge de plus de 120 kW).

Mais dès lors, quelle différence fondamentale avec les LMP1 H ?

Elle fonctionne suivant les deux modes comme elle, mais n’est pas assujettie aux règles des restitutions d’énergie en course variant de 2 à 8 M Joules par tour de circuit.

Un moteur thermique dans l’air du temps ?

 

NISSAN-ZEOD-Photo-moteur-Photo-1

NISSAN-ZEOD-Photo-moteur-Photo-1

 

Qui dit hybride, dit donc motorisation mixte. En l’occurrence, un moteur thermique viendra aider la partie électrique. Et il ne s’agit pas de n’importe quel moteur.

Il fallait effectivement de concevoir un moteur qui se montre efficient (faible consommation) et léger pour ne pas plomber le poids d’une voiture dotée d’une double motorisation.

C’est pourquoi les ingénieurs de Nissan ont conçu un moteur trois cylindres de doté d’un turbo compresseur, développant pas moins de 400 ch et 350 Nm de couple à 7500 tr/mn et ne pesant que… 40 kg.

 

 

NISSAN-ZEOD-Photo-moteur-3

NISSAN-ZEOD-Photo-moteur-3

 

Son ratio puissance / masse de 10 ch par kilogramme est donc particulièrement séduisant et dépasse ce qui se fait en F1.

Ce sera une première au Mans de voir un tel petit moteur à 3 cylindres, depuis les bicylindres Panhard des années 60 qui courraient déjà après une victoire à l’indice au rendement énergétique !

Au moins, on peut espérer des performances encore inférieures en consommation aux règles du LMP1 H (qui abaisse la consommation de 30% par rapport à 2013 !)

 

 NISSAB-ZEOD-Photo-moteur-2


NISSAN -ZEOD-Photo-moteur-2

 

Quant à la transmission, les deux moteurs, électrique et thermique, passeront leur puissance aux roues arrière, via une même boite de vitesse à cinq rapports.

Est-ce vraiment une nouveauté ?

Lors de la présentation de la voiture, en juin dernier au Mans, et que l’on a revu depuis au Salon de Genève, on ne pouvait s’empêcher d’être déçu de retrouver une telle similitude avec la Deltawing, qui a elle-même occupé le 56ème stand en 2012.
En fait les concepteurs de cette Deltawing ont été recrutés comme consultants par Nissan pour dessiner la ZEOD.

Ils n’ont donc fait qu’appliquer les principes qu’ils avaient défini pour ce premier modèle, en les perfectionnant.

 

24 HEURES DU MANS 2012 DELTAWING pesage.

24 HEURES DU MANS 2012 DELTAWING pesage. Photo Thierry COULIBALY

 

On retrouve ainsi le train avant très étroit, avec des roues et pneus de 100 mm de large, tandis que le train arrière ressemble plutôt à celui d’une LMP2. Les principes aérodynamiques sont également maintenus avec l’absence d’ailerons avant et arrière pour réduire au maximum de la grainée.

 

 Nissan_ZEOD-RC

Nissan_ZEOD-RC

 

Sera-t-elle au départ ?

Il y a encore bien des doutes à ce sujet, mais la présentation du moteur thermique et les derniers essais réalisés par l’équipe sur le circuit anglais de Snetterton sont là pour rassurer. Car durant tout l’hiver, bien peu d’informations avaient filtré. Quand on travaille en profondeur, on ne communique pas.

On ne le fait que quand il y a quelque chose à montrer !

Et pourtant il fallait rassurer. En effet on a entendu courir de sinistres rumeurs alarmistes d’un procès intentés par un Don Panoz, investisseur de Deltawing de la première heure, dépité de voir ses investissements profiter à un constructeur sans en toucher au passage des dividendes!

 

DON PANOZ Test DELTAWING MAGNY COURS Vendredi 4 Mai 2012.j

DON PANOZ – Test DELTAWING à MAGNY COURS le Vendredi 4 Mai 2012 en préparation des 24 Heures du Mans

 

Tant chez Nissan que chez leurs partenaires, et en particulier Michelin, on se déclare serein par rapport à cette action judiciaire qui devrait trouver sans aucun doute une solution à l’amiable.

En tout cas, il n’est pas question que cette action vienne interférer avec le développement de la voiture.

 

NISSAN-ZEOD-RC-Presentation-

NISSAN-ZEOD-RC-Présentation-en 2013

 

Nissan contraint ?

Enfin on a également entendu certains échos indiquant que la ZEOD ne serait admise aux 24 Heures 2014 que contre la certitude de l’arrivée d’une véritable LMP1de la marque japonaise en 2015. Impossible d’en savoir plus, mais les déclarations d’intérêt de l’Alliance (nom donné au Groupe Nissan / Renault / Samsung/Infiniti) vont dans le sens d’un tel engagement.

Mais tant qu’il s’agit de déclaration d’intention, on ne peut être sûr de rien. Et Carlos Ghosn, le leader bicéphale du Groupe, acceptera-t-il deux programmes simultanés en endurance, l’un en LMP1 badgé Nissan et l’autre en LMP2 portant le blason d’Alpine ?

Rien n’est moins sûr…

Pourtant, on doit pouvoir compter voir la Nissan ZEOD dans la Sarthe, et vu les performances réalisées il y a deux ans par la Deltawing, il est probable qu’elle s’y mette en évidence. Le downsizing y trouvera une nouvelle fois ses lettres de noblesses auquel le coté hybride et le tour périodique en mode full zéro émission, c’est-à-dire sur le moteur électrique seul, apportera un élément nouveau.

Avec pas moins de huit prototypes hybrides sur la grille de départ (7 LMP1 H et la Nissan ZEOD hors catégorie), utilisant tous des modes de fonctionnement différents quant à la gestion de l’énergie, le règlement de l’ACO et de la FIA est assuré de son succès.
Reste à souhaiter que ce côté technologique ne vienne pas annihiler le spectacle sportif et que le public, toujours connaisseur au Mans, y adhère également.

 

Patrick MARTINOLI
Photos : Patrick MARTINOLI – Thierry COULIBALY et Constructeur

 

UN AIR DE … DELTAWING !

 NISSAN-ZEOD-RC-c-Photo-Patrick-MARTINOLI.


NISSAN-ZEOD-RC-c-Photo-Patrick-MARTINOLI.

DELTAWING AUX 24 HEURES DU MANS EN JUIN 2012

24 H DU MANS 2012 La DELTAWING COURBE DUNLOP Photo Thierry COULIBALY autonewsinfo.J

24 H DU MANS 2012 La DELTAWING COURBE DUNLOP Photo Thierry COULIBALY autonewsinfo

Sport

About Author

gilles