F1. NOUVEAU DOUBLE DES MERCEDES AVEC HAMILTON VAINQUEUR DEVANT ROSBERG

 

 

F1-2014-BAHREIN-la-joie-des-pilotes-du-Team-MERCEDES-1ER-ET-SECOND

F1-2014-BAHREIN-la-joie-des-pilotes-du-Team-MERCEDES-1ER-ET-SECOND

 

 

  NOUVEAU DOUBLE DES MERCEDES AU GP DE BAHREÏN !

 

Une semaine après le 1er doublé des ‘ Flèches d’Argent ‘ depuis le GP d’Italie de 1955, l’équipe Mercedes a signé un nouveau doublé ce dimanche, lors du GP de Bahreïn qui se déroulait sur le circuit de Sakhir au sud de Manama.

Lewis Hamilton l’emportant devant Nico Rosberg comme dimanche dernier à Sepang.

Il s’agit de la 3ème victoire d’affilée depuis le début de saison, pour la firme de Stuttgart, Rosberg, l’ayant également emporté lors du GP d’Australie à Melbourne.

 

 F1-2014-BAHREIN-Sergio-Perez-et-sa-FORCE-INDIA-MERCEDES


F1-2014-BAHREIN-Sergio-Perez-et-sa-FORCE-INDIA-MERCEDES

 

Podium complété par Sergio Perez qui termine devant Ricciardo, Hulkenberg, Vettel, Massa, Bottas, Alonso et Räikkonen qui finit dans le TOP 10

A l’analyse, aprés les trois premiers Grands Prix de cette saison 2014, on voir mal qui pourrait empêcher, quel Team, les deux pilotes de l’équipe Mercedes de continuer leur insolente domination, bien aidés qu’ils sont par le moteur ‘ Made in Stuttgart « ‘ actuellement largement au dessus de la concurrence que représentent les deux autres motoristes , Ferrari et Renault !

 

 F1-2014-BAHREIN-Le-podium-avec-les-3-premiers-Lewis-Hamilton-Nico-Rosberg-et-Sergio-Perez.


F1-2014-BAHREIN-Le-podium-avec-les-3-premiers-Lewis-Hamilton-Nico-Rosberg-et-Sergio-Perez.

 

Et comme l’a fait quatre ans durant, Sebastian Vettel,  INTOUCHABLE et désormais rentré dans le rang, au milieu du peloton devenu  presque anonyme, devancé même par son nouveau partenaire qui pourtant découvre le Team Red Bull en provenance de sa petite-sœur, Toro Rosso, le jeune Australien Daniel Ricciardo qui a remplacé son compatriote Mark Webber dorénavant pilote d’endurance chez Porsche,  les deux pilotes Mervedes exercent une insolente et outrageante domination !

 

F1-2014-BAHREIN-Le-saferty-car-devanbt-les-leaders

F1-2014-BAHREIN-Le-saferty-car-devanbt-les-leaders

 

LES STRATÉGIES PNEUMATIQUES VARIÉES ET LES SAFETY CARS PROVOQUENT DE BELLES BATAILLES EN TÊTE

L’ÉCART DE PERFORMANCE ENTRE LES PNEUMATIQUES MEDIUM ET SOFT SE RÉDUIT À MESURE QUE LA TEMPÉRATURE DIMINUE AU COURS DE LA COURSE DISPUTÉE EN SOIRÉE

A PARTIR DE MARDI, CATERHAM, MERCEDES ET WILLIAMS RÉALISERONT DES ESSAIS POUR PIRELLI A BAHREÏN

 

F1 BAHREIN MERCEDES NICO ROSBERG

F1 BAHREIN MERCEDES NICO ROSBERG

 

Les choix de stratégies pneumatiques ont conditionné celle qui restera dans les annales de la F1 comme l’une des épreuves les plus disputées de ces dernières années, avec une phase finale haletante lancée par l’intervention du Safety Car, à dix tours du drapeau à damier.

À la reprise de la course, c’est Lewis Hamilton qui prenait le commandement et s’imposait à son coéquipier Nico Rosberg en étant chaussé de pneumatiques Pirelli Medium.

L’Allemand s’était élancé après avoir choisi une stratégie différente, à seulement deux arrêts au stand, avec comme objectif de terminer la course en pneumatiques soft, plus rapides. Mais en dépit de ses enveloppes théoriquement plus lentes, Lewis Hamilton a réussi à contenir Rosberg – qui signe malgré tout le meilleur chrono en course – et s’impose pour la deuxième fois en une semaine.

Notons également que des batailles d’intensité semblable ont émaillé tout le « Top 10 » au long de la course, avec des pilotes en « soft » plus rapides remontants sur d’autres équipés de mediums, mais placés devant eux.

Il est à noter que l’écart chronométrique relevé précédemment entre les deux types de gommes s’est amenuisé de manière sensible au fur et à mesure que les conditions de piste se rafraîchissaient.

Entre le P Zero Blanc medium et le P Zero Jaune tendre, l’écart chutait lorsque la température de la piste perdait trois degrés sur la durée des 57 tours.

Les pilotes du « Top six » ont tous choisi l’option « deux arrêts » – certains un peu aidés par le Safety Car ! – avec les Red Bull de Daniel Ricciardo et Sebastian Vettel, faisant appel à des tactiques différentes pour terminer en 4ème et 6ème positions, alors qu’elles s’élançaient depuis les 13ème et 10ème places sur la grille de départ.

Vettel et Sutil étaient les seuls à s’être élancés avec des medium.

A partir de mardi, certaines équipes débuteront leur première journée d’essais en cours de saison pour Pirelli. Selon le règlement, chaque équipe doit consacrer une journée d’essais dans l’année aux tests de pneumatiques.

Caterham débutera mardi et sera suivie par Mercedes et Williams ce mercredi.

 

PIRELLI PAUL HEMBERY Photo PIRELLI

PIRELLI PAUL HEMBERY Photo PIRELLI

 

Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport, explique :

« Nous avons assisté à de fantastiques batailles, roues contre roues, au cours desquelles les stratégies pneumatiques et la gestion des performances ont joué un rôle clé. Avec les températures de piste qui chutaient, certaines équipes ont modifié leurs plans de marche, passant de deux à trois arrêts. Et quand vous avez un Safety Car qui apparaît en piste si près de l’arrivée, avec des pilotes sur des stratégies aussi diverses, c’est toujours la garantie d’un finish spectaculaire. Nous débutons dès ce soir les préparatifs pour le premier round d’essais au cours de la saison. Nous sommes impatients de débuter les tests des enveloppes du futur avec les F1 d’aujourd’hui. Je suis curieux de savoir ce que cela donnera ! »

Les stratégies des arrêts, pour les huit premiers :

 F1-2014-BAHREIN-A-SAKHIR-MERCEDES-de-LEWIS-HAMILTON


F1-2014-BAHREIN-A-SAKHIR-MERCEDES-de-LEWIS-HAMILTON

 

Hamilton: débute en soft, repasse en soft au 19e tour et passe en medium au 41e tour.
Rosberg: débute en soft, passe en medium au 21e tour et repasse en soft au 41e tour.
Perez: débute en soft, repasse en soft au 16e tour et passe au medium au 34e tour.
Ricciardo: débute en soft, passe en medium au 18e tour et change pour les soft au 35e tour.
Hulkenberg: débute en soft, repasse en soft au 15e tour et passe au medium au 35e tour.
Vettel: débute en medium, repasse en soft au 16e tour et 34e tour.
Massa: débute en soft, repasse en soft au 13e tour, continue en soft au 28e tour et passe au medium au 38e tour.
Bottas: débute en soft, repasse en soft au 10e tour, puis au 25e tour, et passe au medium au 40e tour.

Le Baromètre Vérité 

F1-2014-BAHREIN-Lewis-HAMOILTON-HEUREUX-vainqueur-le-dimanche-6-avril

F1-2014-BAHREIN-Lewis-HAMOILTON-HEUREUX-vainqueur-le-dimanche-6-avril

 

Paul Hembery, confie :

« Notre préconisation pour cette course de 57 tours allait à une stratégie à 3 arrêts. Mais nous avions également averti les teams qu’une stratégie à deux arrêts était elle aussi possible et réaliste. Plus précisément, nous préconisions un départ en soft, un arrêt pour d’autres soft au 22e tour, puis un arrêt pour les médiums au 44e tour. Nous n’étions donc pas loin de la vérité, Hamilton ne décalant que très peu ses moments de passer au stand sur les 19e et 41e tour. Mais avec l’ordre des choix de gommes calqué sur nos préconisations. »

 

 

 F1-2014-BAHREIN-LES-3-PREMIERS-en-interview.


F1-2014-BAHREIN-LES-3-PREMIERS-en-interview.

 

Lewis Hamilton qui confiait :

 » C’était une course haletante. Nico a très bien conduit, et notre bagarre est restée loyale. Cela a été très difficile de le laisser derrière moi, j’étais vraiment sur le fil du rasoir jusqu’au bout. Mais finalement, j’ai réussi.”

Cependant que Rosberg, ajoutait :

 » Je déteste monter sur le podium en deuxième place derrière Lewis, je dois le dire,a-t-il déclaré après l’arrivée. Mais c’était clairement la course la plus excitante de toute ma carrière.”

et précisait :

“C’était un vrai jour pour le sport aujourd’hui et j’espère que les fans ont pu bien en profiter ici ou devant leur télévision. Nous avons fait un véritable show et je serai de retour pour gagner ici la saison prochaine.”

 

Sam HORNETT

Photos : PIRELLI et TEAMS 

 

 F1-2014-BAHREIN-le-Podium-1-HAMILTON-2-ROSBERG-3-PEREZ


F1-2014-BAHREIN-le-Podium-1-HAMILTON-2-ROSBERG-3-PEREZ

F1 Sport

About Author

gilles