F1, AU GRAND PRIX DE MALAISIE, VICTOIRE ET DOUBLE DES PILOTES MERCEDES AVEC HAMILTON et ROSBERG.

 

 

F1 2014 SEPANG DOUBLE des pilotes MERCEDES au GP de MALAISIE le dimanche 30 Mars le 1er des Fleches d argent depuis 1955

F1 2014 SEPANG DOUBLE des pilotes MERCEDES au GP de MALAISIE le dimanche 30 Mars le 1er des Flèches d argent depuis 1955

 

1er DOUBLE en GP F1 pour Mercedes depuis 1955 ….

Après ROSBERG à Melbourne, succès d’HAMILTON, ici à Sepang, sensationnel entame de Championnat pour l’écurie MERCEDES !
Sebastian Vettel, le quadruple Champion du monde en titre complète le podium avec sa Red Bull-Renault en plein renouveau après des semaines désastreuses depuis les essais de début de saison à JEREZ.

Suivent, dans l’ordre la Ferrari Alonso, puis Hülkenberg, Button, Massa, Bottas, Magnussen, Kvyatt, Grosjean et Räikkonen qui termine 12ème à 1 tour !

 

 F1-2014-SEPANG-Le-podium-avec-les-deux-pilotes-MERCEDES-1et-2-Hamilton-et-Rosberg-et-Vettel-3


F1-2014-SEPANG-Le-podium-avec-les-deux-pilotes-MERCEDES-1et-2-Hamilton-et-Rosberg-et-Vettel-3

 

Ce dimanche 30 Mars 2014 restera comme une date inoubliable pour les hommes de Mercedes…
En effet, en signant un sensationnel doublé, les deux pilotes des monoplaces 2014 de la firme de Stuttgart, le Britannique Lewis Hamilton et l’Allemand – par sa mére mais d’origine Finlandaise tout de même par son pére, l’ancien Champion du monde F1 en 1982, Keke ‘ Keijo ‘ il est bon de le rappeler parfois – Nico Rosberg ont effacé l’ultime doublé réalisé par les fameuses Flêches d’argent !

En effet, la firme à l’Etoile, n’avait plus jamais obtenu un doublé en Formule 1 depuis le Grand Prix d’Italie couru à Monza le dimanche 11 septembre 1955, lorsque l’Argentin Juan Manuel Fangio avait précédé Piero Taruffi, offrant ainsi à Mercedes un ultime doublé en Grand Prix.

 

Une attente qui a enfin pris fin ce dimanche en Malaisie où leurs successeurs, Lewis Hamilton et Nico Rosberg désormais au volant des monoplaces modernes, portant les prestigieuses couleurs gris argentés, ont trusté les deux premières places à tracé Sepang permettant ainsi par la même occasion à l’équipe Mercedes de se positionner en tête du classement provisoire du Championnat du monde des constructeurs, millésime 2014.

Déja souveraine lors de la manche d’ouverture de la saison, il y a deux semaines sur le circuit de l’Albert Park en Australie où Nico Rosberg l’avait fcilement emporté, ce dimanche le nouveau succès cette fois de son équipier l’ancien Champion du monde en 2008, flanqué de la seconde place du Britannique, confirme l’outrageante domination des Mercedes en ce début d’année.

 

F1  2014  SEPANG   LEWIS HAMILTON remporte le GP de MALAISIE le dimanche 30 Mars

 

Performances qui faisait dire à Hamilton:

 » C’est super de voir Mercedes gagner et mener le championnat, mais nous savons que nous devons faire fructifier ce début de saison. « 

Lequel s’empressait d’ajouter :

 » Tout peut se passer comme nous l’avons vu en Australie, donc c’est un résultat important pour nous. Un doublé ne se produit pas fréquemment et c’est un réel accomplissement pour l’équipe. »

Avant de conclure :

 » C’est incroyable. Je suis très heureux aussi pour Petronas, notre partenaire malais. Je souhaite cependant dédier ce succès à la mémoire des victimes du vol MH370, ainsi qu’à leurs familles et leurs proches. »

Il faut bien reconnaître que la supériorité des pilotes Mercedes a été impressionnante tout au long du week-end. Hamilton s’offrant le Grand Chelem, depuis sa pole position jusqu’à sa victoire, en passant par le meilleur tour en course, non sans avoir bouclé tous les tours de ce GP de Malaisie au commandement !

Lewis n’a jamais été inquiété après un envol parfait et il se venge de son abandon des les premiers tours en Australie…
Et s’il l’emporte facilement devant son propre partenaire, le lauréat de Melbourne qui finit à 17 »313, il colle tout de même 24 »534, au quadruple Champion du monde, le pilote de l’écurie Red Bull-Renault, Sebastian Vettel !

Lequel affichait malgré tout un large sourire qui en disait long, de se retrouver de nouveau sur un podium après un début d’année épouvantable ors des trois sessions d’essais d’avant-saison à Jerez puis Bahreïn et un premier GP ensuite catastrophique à Melbourne

 

 F1-2014-SEPANG-La-RED-BULL-RENAULT-de-Seb-VETTEL-


F1-2014-SEPANG-La-RED-BULL-RENAULT-de-Seb-VETTEL-

 

Visiblement chez Red Bull Racing d’une part et chez Renault d’autre part, on a drôlement bien bossé car aprés la seconde place de Ricciardo aux antipodes – toujours en suspens suite à l’appel formulé par le Team de Milton Keynes suite à son déclassement pour l’affaire du capteur – ce nouveau podium aussi surprenant qu’inattendu, permet aux hommes de Chris Horner d’envisager une formidable saison ce que les premiers roulages de 2014, étaient bien loin de laisser présager….

 

 SCHUMACHER-ROSBERG-et-ROSS-BRAWN


SCHUMACHER-ROSBERG-et-ROSS-BRAWN

 

Depuis son ‘ come back  » en GP au début de la saison 2010 avec Nico Rosberg et l’infortuné Michael Schumacher, toujours plongé dans le coma, depuis 91 jours au CHU de Grenoble, jamais le Team Mercedes, n’a paru et semblé aussi fort.

Toutefois, Toto Wolff, le patron de l’équipe basée à Brackley prés du circuit de Silverstone en Grande Bretagne, se montrait prudent et ne se laissait pas emopoerter pazr l’euphorie de ce triomphe :

 » Nous ne pouvons pas nous permettre de nous relâcher car sincérement si nous avons toujours de la marge pour tenter de nous améliorer encore, la course ici a démontré que la concurrence était pas loin derrière nous. »

Et il précisait :

 » Nous savourons naturellement ce moment mais nous savons tous qu’en F1, si tu n’avances, tu regresses et recules. »

 

F1-2014-SEPANG-SEB-VETTEL-dans-le-cockpit-de-sa-RED-BULL-RENAULT

F1-2014-SEPANG-SEB-VETTEL-dans-le-cockpit-de-sa-RED-BULL-RENAULT

 

Quant à Vettel, l’homme qui survolait et écrasait la F1 depuis quatre ans, et qui semblait cette année être reevenu un pilote normal et plus du tout celui qui passait vu son jeune âge pour un extra-terrestre, lui, il avouait à la radio lors de son tour de déccélération:

 » Bonne course mais nous n’y sommes pas encore tout à fait, il y a encore beaucoup de points à améliorer, mais nous y arriverons les gars « 

Et plus tard, il reconnaissait :

 » Ce fut un bon Grand Prix, même si le départ n’a pas été très bon. J’ai été étonné de voir Nico sur ma droite. Je pensais pourtant avoir pris un bon envol, mais il était là, et c’était assez serré. Daniel Ricciardo est ensuite arrivé lui aussi et j’ai perdu une place. Heureusement, j’au pu revenir et j’ai alors tenté de réduire l’écart avec Rosberg mais, à la fin, j’ai d’abord penser à finir la coiurse et à rallier l’arrivée. »

Et il concluait:

 » Il y a encore un sacré chemin à parcourir, car les Mercedes sont actuellement très rapides »

 

F1-2014-SEPANG-LOTUS-RENAULT-de-Romain-GROSJEAN

F1-2014-SEPANG-LOTUS-RENAULT-de-Romain-GROSJEAN

Côté Français, Romain Grosjean au volant de sa Lotus-Renault termine 11ème, aux portes des points. Un GP plutôt encourageant pour le Français, alors que Jean-Eric Vergne avec sa Toro Rosso-Ferrari et Jules Bianchi avec la Marussia- Ferrari ont tous les deux abandonné.

Grosjean qui lâchait:

 » Cette onzième place est bonne pour tous. Ceux qui restent à Enstone et ceux présents ici à Sepang, et c’est encourageant pour moi. Finir la course était notre premier objectif. Nous voulions ensuite voir où nous étions avec notre voiture. Ce n’est pas encore parfait, mais c’est bon d’être là où nous sommes à ce stade. »

Et il enchaînait:

 » J’ai eu une grosse perte d’appui à environ huit tours de l’arrivée, particulièrement à l’arrière de la voiture, ce qui a rendu les choses plus difficiles, surtout quand je devais défendre ma position devant la Ferrari de Kimi. Sans ce problème, je suis sûr que nous aurions pu finir plus haut dans le classement. C’est bon d’être de retour et d’être proche des points ! C’est positif pour nous tous. Nous avons eu de belles passes d’armes à la fin avec Kimi. J’ai utilisé les souvenirs de nos anciennes batailles pour être sûr que Kimi ne puisse pas passer ! »

Quant à Bianchi, victime d’un double accrochage en début de course, l’un avec son compatriote Jean-Eric Vergne et l’autre avec le pilote Vénézuélien de Lotus, Pastor Maldonado, il pestait contre Vergne :

 » C’est complètement de sa faute. Il était derrière moi et il m’est rentré devant au niveau de l’arrière gauche. J’ai crevé, et on a vu ce qui s’est passé. Je ne pouvais rien faire. Je ne pouvais plus freiner, je ne pouvais plus m’arrêter. Il y avait quelqu’un à l’extérieur – La Lotus de Maldonado – et je lui suis rentré dedans. »

Evidemment et comme on l’imagine, le Parisien n’était vraiment pas du même avis :

 » Sur ce qui s’est passé avec Jules, j’étais pris en sandwich entre une Caterham et Jules qui est parti un peu à l’extérieur. J’ai touché la Caterham et en même temps Jules, et j’étais en même temps en train de freiner. Je ne pouvais absolument rien faire par rapport à cela. « 

Prochain rendez-vous, des dimanche prochzin à l’occasion du Grand Prix de Bahreïn, 3ème manche du Championnat du monde 2014

 

Sam HORNETT
Photos : RED BULL – PIRELLI et TEAMS

 

LE CLASSEMENT DU GRAND PRIX DE MALAISIE

 

1. Lewis Hamilton (Mercedes W05) les 56 tours en 1Heure 40’25″974
2. Nico Rosberg (Mercedes W05) à 17″313
3. Sebastian Vettel (Red Bull RB10-Renault) à 24″534
4. Fernando Alonso (Ferrari F14-T) à 35″992
5. Nico Hulkenberg (Force India VJM07-Mercedes) à 47″199
6. Jenson Button (McLaren MP4/29-Mercedes) à 1’23″691
7. Felipe Massa (Williams FW36-Mercedes) à 1’25″076
8. Valtteri Bottas (Williams FW36-Mercedes) à 1’25″537
9. Kevin Magnussen (McLaren MP4/29-Mercedes) à 1 tour
10. Daniil Kvyat (Toro Rosso STR9-Renault) à 1 tour
11. Romain Grosjean (Lotus E22-Renault) à 1 tour
12. Kimi Raikkonen (Ferrari F14-T) à 1 tour
13. Kamui Kobayashi (Caterham CT05-Renault) à 1 tour
14. Marcus Ericsson (Caterham CT05-Renault) à 2 tours
15. Max Chilton (Marussia MR03-Ferrari) à 2 tours

MEILLEUR TOUR : Lewis Hamilton, en 1’43″086

ABANDONS
49° tour : Daniel Ricciardo
35° tour : Esteban Gutierrez
32° tour : Adrian Sutil
18° tour : Jean-Eric Vergne
8° tour : Jules Bianchi
7° tour : Pastor Maldonado
0 tour: Sergio Perez

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DES PILOTES

1.Rosberg : 43 points – 2.Hamilton : 25 pts – 3.Alonso : 24 pts – 4.Button : 23 pts – 5.Magnussen : 20 pts – 6.Hulkenberg : 18 pts – 7.Vettel : 15 pts – 8.Bottas : 14 pts – 9.Raikkonen et Massa : 6 pts – 11.Vergne : 4 pts – 12.Kvyat : 3 pts – 13.Perez : 1 pt.

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DES CONSTRUCTEURS

1.Mercedes : 68 points – 2.McLaren-Mercedes : 43 pts – 3.Ferrari : 30 pts – 4.Williams-Mercedes : 20 pts – 5.Force India-Mercedes : 19 pts – 6.Red Bull-Renault : 15 pts – 7.Toro Rosso-Renault : 7 pts

 

 

 

 

 

F1

About Author

gilles