WORLD SERIES RENAULT : SERGEY SIROTKIN : « M’AMÉLIORER DANS CHAQUE DOMAINE »

 

 SIROTKIN : « M’AMÉLIORER DANS CHAQUE DOMAINE »

 WSR-2014-SERGEY-SIROTKIN


WSR-2014- Essai à MORORLAND Aragon -SERGEY-SIROTKIN

 

Si Carlos Sainz la recrue de l’équipe DAMS, s’est montré le plus rapide pour la reprise des essais collectifs en Formula Renault 3.5 Series, c’est Sergey Sirotkin le jeune Russe du Team Fortec Motorsports qui était le plus régulier en tête. Sur le circuit de Motorland Aragón, le pilote essayeur de l’écurie Sauber en F1, a été le seul à intégrer le Top 5 à l’issue de chacune des six séances organisées.

Le Russe parviendra-t-il à jouer les premiers rôles tout au long de la saison ?

Champion d’Europe de Formula Abarth à ses débuts, vainqueur en F3 et en Auto GP en 2012 avant de monter sur les podiums en Formula Renault 3.5 Series l’an passé, la courbe de progression de Sergey Sirotkin est impressionnante. À 18 ans, le pilote s’est illustré dans chaque catégorie qu’il a fréquentée, et la discipline phare des World Series by Renault ne devrait pas faire exception.

 

F1-2014-SAUBER-Sergey-SIROTKIN.j

F1-2014-SAUBER-Sergey-SIROTKIN.pilote de test chez SAUBER en F1

 

Après avoir effectué sa première course en Formula Renault 3.5 Series à Moscou en 2012, Sergey est revenu l’année dernière dans de meilleures conditions

. « Je n’avais pas eu assez de temps pour me préparer. Et quand vous êtes dans un tel rush, il devient difficile d’obtenir de bons résultats. J’ai observé et j’ai appris », détaille le Moscovite.

Qui s’empresse d’ajouter :

« En 2013, nous avons fait les choses correctement. Nous nous sommes améliorés et cela s’est vu. »

 

WORLD-SERIES-RENAULT-2014-MOTORL

WORLD-SERIES-RENAULT-2014-MOTORLAND

Neuvième du classement général et deuxième meilleur débutant, le Russe, unanimement loué pour sa maturité, sa capacité d’analyse et son retour d’informations dans les structures où il est passé, a rejoint l’équipe de GP, Sauber durant l’été 2013. D’abord pressentis pour un volant en F1, Sergey Sirotkin et son management ont toutefois sagement choisi d’effectuer une nouvelle saison en Formula Renault 3.5 Series, une première dans la carrière du jeune pilote.

« Arriver en Formule 1 dès cette saison aurait peut-être été un trop grand saut pour Sergey », déclare Jamie Dye, Team Manager de l’équipe Fortec Motorsports.

Il poursuit:

« Effectuer une seconde saison dans une catégorie telle que la Formula Renault 3.5 Series l’aidera dans son futur de pilote de F1. Sergey est très mature et son retour technique, très précis, est digne de pilotes bien plus âgés que lui. Je comprends désormais pourquoi les équipes de F1 se sont intéressées à lui. En essais, ses demandes le rendent très rapide, même lorsque nous ne nous préoccupons pas des chronos. Avec son expérience et sa forte personnalité, je suis très confiant pour que nous jouions les positions de tête dès Monza. »

Sirotkin précise et reconnait:

« Je dois m’améliorer dans chaque domaine »

Et il  enchaîne:

« ISR et Fortec Motrosports sont des équipes différentes et cela se ressent au volant de la voiture. Nous pouvons rencontrer des problèmes inédits, ou trouver des choses meilleures que je le pense. Nous devons travailler à Jerez lors des prochains essais. Puis nous verrons lors de la première course, voire la deuxième, où nous allons nous battre cette saison. »

 

WORLD-SERIES-RENAULT-2014-MOTORLANDS-TEST-SIROTKIN

WORLD-SERIES-RENAULT-2014-MOTORLAND-TEST-SIROTKIN

En parallèle à sa carrière, Sergey Sirotkin poursuit ses études puisqu’il a rejoint en 2012 la Moscow State Automobile and Road Technical University. Une filière loin d’être choisie au hasard.

Le Moscovite confesse:

« Si vous aimez un sujet, il doit vous motiver. Je jouais au football, j’aimais cela, c’était amusant, mais il manquait une part de défi. La course automobile a toujours été spéciale pour moi. Le besoin de s’améliorer et de gagner à la moindre occasion préserve ma motivation, tout comme la fascination envers les voitures, leur fonctionnement et la manière dont vous pouvez repousser les limites. »

Les premiers essais collectifs en Formula Renault 3.5 Series l’ont-ils mis en confiance malgré la présence d’une concurrence affutée ?

Sergey Sirotkin, qui retrouvera ses adversaires du 24 au 26 mars 2014 sur le Circuito de Jerez avant la première course de la saison à Monza le week-end du 13 avril, conclut:

« Les essais collectifs représentent toujours beaucoup de travail. Dès le premier jour, il est important de voir comment la voiture se comporte. Nous avons accompli beaucoup de travail pour l’améliorer, nous sommes très rapides avec les pneus usés, mais nous avons maintenant besoin de nous concentrer sur les relais avec des gommes neuves. Le potentiel est énorme, mais il nous reste à l’exploiter »

 

Aurélie ELBAZ

Photos : Antoine CAMBLOR –  WSR  DPPI
Sergey Sirotkin
Naissance : 27 août 1995 à Moscou (Russie)
Taille / Poids : 1.84m / 71kg
2006-2010 : Karting
2011 : Formula Abarth European Series (Champion) et Italian Series (Vice-Champion)
2012 : Auto GP (3e), F3 Italie (5ème)
2013 : Formula Renault 3.5 Series (9ème)
2014 : Formula Renault 3.5 Series

 

Sport

About Author

gilles