F1. NICO ROSBERG ET MERCEDES PREMIERS VAINQUEURS 2014 AU GP D’AUSTRALIE

F1-2014-MELBOURNE-L-1er-podium-de-la-saison-2014-1er-ROSBERG-2-RICCIARDO-et-3-MAGNUSSEN

F1-2014-MELBOURNE–1er-podium-de-la-saison-2014-1er-ROSBERG-2-RICCIARDO-et-3-MAGNUSSEN

 

Le pilote Allemand de l’équipe Mercedes, Nico Rosberg a remporté ce dimanche le premier GP de la saison 2014 en gagnant à Melbourne la manche d’ouverture du Championnat du monde de Formule 1 sur le circuit de l’Albert Park Première victoire avec les tous nouveaux moteurs V6 turbo Hybrid de la nouvelle ère.

 

 F1-2014-MELBOURNE-La-MERCEDES-victorieuse-de-Nico-ROSBERG.


F1-2014-MELBOURNE-La-MERCEDES-victorieuse-de-Nico-ROSBERG.

 

Le fils de l’ancien Champion du monde sacré en 1982, Keke Rosberg , victorieux lui il y a … 29 ans du 1er Grand Pix d’Australie de l’histoire le dimanche 3 novembre 1985 sur la piste du circuit urbain d’Adelaide, où il avait devancé les deux pilotes Français de l’écurie Ligier, Jacques Laffite et Philippe Streiff, l’emporte en précédant la Red Bull -Renault du jeune Australien Daniel Ricciardo – qui a été ensuite déclassé pour une trop forte consommation d’essence (Voir notre article technique en bas de page) mais son Team à fait appel – et la McLaren-Mercedes du Rookie Danois, Kevin Magnussen, le Champion des World Séries Renault en Formula 3.5 en 2013.

 

F1-2014-MELBOURNE-NICO-ROSBERG-1er-HEUREUX-sur-le-podium

F1-2014-MELBOURNE-NICO-ROSBERG-1er-HEUREUX-sur-le-podium

 

« Quelle voiture vous m’avez donné ! Incroyable !», lâchait Nico après l’arrivée.

Et, l’heureux vainqueur qui avait déclaré cet hiver que son équipe, Mercedes allait gagner beaucoup de courses, poursuivait :

« Cela a été une journée incroyable, je plane. J’avais une voiture incroyablement rapide, c’était un plaisir de la piloter et j’ai vraiment hâte d’être aux prochaines courses. Tout le monde a travaillé tellement dur cet hiver et la fiabilité était au rendez-vous, c’est franchement un début de saison parfait. Je remercie Mercedes mais je sais qu’il y a encore beaucoup de travail à faire, car notre fiabilité n’est pas encore à 100% et nous pouvons encore progresser. Il le faut, car nos rivaux ne vont pas s’endormir et ils risquent trés certainement de nous rattraper très vite. Mais ce succés est un très bon résultat pour entamer la saison.»

Comme on le constate le nouveau propulseur Renault qui avait considérablement retardé la préparation et le développement des huit monoplaces l’utilisant lors des trois sessions de quatre jours d’essais libres à Jerez puis à Bahrein, a enfin trouvé puissance, fiabilité et performance. La seconde place de la Red Bull est là pour en attester et même si le quadruple Champion du monde en titre, Sebastian Vettel, a été contraint à l’abandon, la course superbe de la recrue Ricciardo qui remplace cette année, son compatriote Mark Webber, prouve que les ingénieurs de la firme au losange et le directeur technique de Red Bull, Adrian Newey, ont depuis visiblement énormément travaillé.

 

DÉGRADATION, DÉBRIS ET CLOQUES RÉDUITS PAR RAPPORT À 2013

F1-2014-MELBOURNE-CATERHAM-de-Marcus-ERICSSON.

F1-2014-MELBOURNE-CATERHAM-de-Marcus-ERICSSON.

 

Comme prévu, le Grand Prix d’Australie s’est déroulé autour de stratégies à deux arrêts aux stands et des choix de pneumatiques suivants : tendre- tendre ou tendre-medium.

Ce fut en particulier le cas du vainqueur Nico Rosberg et de ses deux suivants, Daniel Ricciardo et Kevin Magnussen. Les rejets de déchets de gommes sur la piste, les « marbles » ainsi que le cloquage des pneumatiques ont été réduits de manière notable, tout comme le « graining » affectant par le passé la bande de roulement.

Comme quelques autres, Nico Rosberg a signalé cela sur son seul pneumatique avant gauche, lors de son dernier relais. Si ce « graining » – qui a toujours existé en Formule 1 – trouve une partie des raisons de son apparition dans les réglages de la voiture, il est également causé par des températures basses. Or ce Grand Prix d’Australie s’est disputé à une température qui n’a jamais excédé 20°C et 27°C sur la piste à 17 heures, heure du départ.

La température de la piste allait même diminuer jusqu’à l’arrivée. Quoi qu’il en soit, tous les pneumatiques Pirelli ont donné entière satisfaction et se sont très bien comportés jusqu’au drapeau à damier, en dépit d’une qualification de samedi essentiellement disputée sur piste mouillée ou humide. En course, toutes les F1 se sont élancées en P Zero jaunes ‘soft’ à l’exception de la Red Bull de Sebastian Vettel et de la Sauber d’Esteban Gutierrez, parties en P Zero blancs ‘medium’.

En course, le facteur dominant affectant les stratégies fut l’intervention du Safety Car pendant quatre tours, ce qui a poussé la plupart des pilotes à devancer leur premier arrêt au stand. Mais c’est Jenson Button qui fit le meilleur usage de ce premier arrêt et du suivant.

Cela lui a permis de passer de la dixième place sur la grille de départ à la quatrième à l’arrivée.

 

 

 PIRELLI-PAUL-HEMBERY.


PIRELLI-PAUL-HEMBERY.

 

Paul Hembery directeur de Pirelli Motorsport confiant:

« En termes de performances et de tenue de nos pneumatiques, Melbourne, cadre du premier Grand Prix d’une ère nouvelle, fut une réelle satisfaction pour Pirelli. Si la chute de température a causé un léger graining assez inattendu sur certains pneumatiques avant gauche, cela n’a jamais entraîné de souci technique ou de modification de stratégie. Et dans la plupart des cas, le phénomène s’est ensuite estompé de lui-même, sans changement de gomme. Les Medium qui furent essentiellement utilisés lors de la deuxième partie de l’épreuve ont pratiquement couvert la moitié de la distance de la course pour la plupart des pilotes avec un niveau de performance très constant. Bien entendu, les équipes relèvent toutes, sur le sujet des pneumatiques, le même défi et nous n’en sommes qu’au tout début de la saison. Les ingénieurs poursuivent leurs efforts pour maximiser l’efficacité du duo suspension-pneumatiques. Le travail se poursuit. »

Le Baromètre vérité

F1-2014-MELBOURNE-le-depart-du-GP-d-AUSTRALIE

F1-2014-MELBOURNE-le-depart-du-GP-d-AUSTRALIE

 

Après une séance qualificative essentiellement disputée sur piste mouillée, il n’était pas simple de deviner les stratégies de course choisies. La théorie voulait que l’on démarre en soft, que l’on en change pour d’autres soft au 23ème tour et que l’on passe les medium au 51ème tour pour la fin de la course.

Mais l’apparition précoce du Safety Car a mis à mal cette logique. Ainsi, Rosberg a de nouveau chaussé des soft au douzième tour et il est passé aux médium au 38ème tour pour achever la course ainsi. Tous les dix premiers firent ce choix de soft-soft-medium, à l’exception de Daniil Kvyat, 10ème, qui a fait le choix d’un trio soft-medium-soft.

 

F1-2014-MELBOURNE-Daniel-RICCIARDO-portrait

F1-2014-MELBOURNE-Daniel-RICCIARDO-portrait

 

Au volant de sa monoplace Red Bull Renault propulsée par le nouveau V6 tubo, Daniel Ricciardo, nouvelle recrue de l’écurie, termine deuxième au terme des 58 tours de course. S’élançant depuis la deuxième place de grille, le régional de l’étape a conservé sa position tout au long du Grand Prix, résistant à la pression du pilote McLaren Kevin Magnussen dans les derniers tours. Daniel Ricciardo a par la suite été exclu de la course pour avoir enfreint l’article 3.2 du règlement sportif FIA de Formule 1, ainsi que l’article 5.1.4 du règlement technique FIA de Formule 1.

Les commissaires techniques de la FIA (Fédération internationale de l’automobile) indiquant comme motif que sa monoplace RB10, aurait dépassé la limite de 100kg de carburant par heure autorisée par le règlement technique, Mais son équipe Red Bull Racing a immédiatement notifié la FIA de son intention de faire appel de la décision.

Précisant:

 » Des irrégularités avec le débimètre de la FIA mesurant la consommation ont été constatées pendant tout le week-end d’un bout à l’autre de la voie des stands. L’équipe Red Bull et Renault sont confiants dans le fait que l’essence apporté au moteur est en plein accord avec les règles de la FIA »

Mais, sur son site Internet, la société Gill Sensors qui fabrique les fameux capteurs, souligne que 52% de ses débitmètres présentent une marge d’erreur de 0,1%. Un pourcentage qui grimpe à 0,25% pour 92% de ses capteurs !

Vous avez dit bizarre…

Pas sur que la FIA aut raison et par conséquent l’écurie Red Bull tord …. Surtout devant un trivunal vu les propres explications du fabricant sur son site internet !!!

 

F1-2014-MELBOURNE-Jean-Eric-VERGNE-TORO-ROSSO-RENAULT

F1-2014-MELBOURNE-Jean-Eric-VERGNE-TORO-ROSSO-RENAULT

 

Quant aux pilotes de la Scuderia Toro Rosso, Jean Eric Vergne et Daniel Kcyat, ils terminent tous deux dans le TOP 10 et donc dans les points L’association Scuderia Toro Rosso-Renault Sport F1 enregistre une double arrivée dans les points pour sa première course. Jouissant d’une fiabilité sans faille tout au long du week-end, l’écurie italienne décroche les 9ème et 10ème places grâce aux efforts du Français Jean-Eric Vergne et du Russe Daniil Kvyat, qui débutait en Formule 1.

Vergne a perdu une place en faveur de Räikkönen en début de course avant de récupérer son bien après l’intervention de la Voiture de Sécurité. Le Français a ensuite été dépassé par Bottas, puis à nouveau par Räikkönen, mais est toujours resté au contact des monoplaces qui le précédaient. Le Russe Kvyat a lui perdu une position au profit de Bottas aux alentours de la mi-course, mais luttait avec Raïkkönen pour le gain de la 9ème place avant que le Finlandais ne dépasse Vergne au 47ème tour.

Caterham F1 Team

F1-2014-MELBOURNE-CATERHAM-de-Kamui-KOBAYASHI

F1-2014-MELBOURNE-CATERHAM-de-Kamui-KOBAYASHI

 

Kamui Kobayashi a abandonné au premier virage suite à un problème électrique au niveau des freins apparu lors du tour de formation. Pour ses débuts en Formule 1, Marcus Ericsson a réalisé une course superbe, évoluant en 12ème position au moment d’effectuer son arrêt aux stands. Le Suédois a malheureusement dû renoncer au 29ème tour lorsque la pression d’huile de son groupe motopropulseur s’est mise à chuter. Pour éviter d’endommager le moteur, décision a été prise d’arrêter Ericsson en piste.

Lotus F1 Team

F1-2014-MELBOURNE-LOTUS-RENAULT-de-Romain-GROSJEAN.

F1-2014-MELBOURNE-LOTUS-RENAULT-de-Romain-GROSJEAN.

 

Après un début de week-end compliqué pour l’écurie Lotus F1, Pastor Maldonado a pris le départ en 22ème position et Romain Grosjean s’est élancé depuis la voie des stands. Les deux pilotes ont couvert la moitié de la course et étaient remontés dans les douze premiers lorsqu’un problème de MGU-K, les a tous les deux contraints à l’abandon.

 

F1-2014-JEREZ-Remi-TAFFIN-Ingenieur-RENAULT-F1

F1-2014-JEREZ-Remi-TAFFIN-Ingenieur-RENAULT-F1 -Photo Max MALKA

 

Rémi Taffin, directeur des activités piste chez Renault Sport F1, analysait les résultats des bolides équipés par Renault :

 » Notre sentiment aujourd’hui est forcément mitigé. Nous ne pouvons pas accepter nos monoplaces abandonner. Il est urgent d’améliorer la fiabilité dans son ensemble. Il était écrit que cette course allait être un véritable baptême du feu, mais nous sommes tout de même en deçà de nos attentes et devons corriger cela avant le prochain Grand Prix. Certaines pannes partagent des caractéristiques similaires – c’est le cas des problèmes de MGU-K chez Lotus – mais d’autres n’ont aucun lien entre elles. Cela confirme que nous devons progresser dans tous les domaines. »

Et il poursuit:

 » En revanche, nos autres monoplaces se sont montrées particulièrement performantes et nous sommes ravis de leurs résultats. Bien sûr, nous soutenons pleinement Red Bull, qui a décidé de faire appel de la décision des commissaires pour récupérer sa deuxième place. »

 

Sam HORNETT

Photos : Max MALKA – PIRELLI – RED BULL-RENAULT et TEAMS

 

NOTRE ARTICLE SUR LES SPÉCIFICITÉS TECHNIQUES DES MOTEURS 2014 

http://www.autonewsinfo.com/2014/03/16/f1-les-explications-sur-le-nouveau-moteur-renault-turbo-118589.html

F1-2014-MELBOURNE-LE-1er-podium-2014-1er-ROSBERG-2-RICCIARDO-et-3-MAGNUSSEN

F1-2014-MELBOURNE-LE-1er-podium-2014-1er-ROSBERG-2-RICCIARDO-et-3-MAGNUSSEN

LE CLASSEMENT FINAL DU GP D’AUSTRALIE DE F1 2014

1 – Nico Rosberg (Mercedes W05) les 57 tours en 1heure 32’58″710 2 – Daniel Ricciardo (Red Bull RB10-Renault) à 24″525 3. Kevin Magnussen (McLaren MP4/29-Mercedes) à 26″777 4. Jenson Button (McLaren MP4/29-Mercedes) à 30″027 5. Fernando Alonso (Ferrari F14-T) à 35″284 6.Valtteri Bottas (Williams FW36-Mercedes) -à 47″639 7. Nico Hulkenberg (Force India VJM07-Mercedes) à 50″718 8. Kimi Raikkonen (Ferrari F14-T) à 57″675 9. Jean-Eric Vergne (Toro Rosso STR9-Renault) à 1’00″441 10. Daniil Kvyat (Toro Rosso STR9-Renault) à 1’03″585 11. Sergio Perez (Force India VJM07-Mercedes) à 1’25″916 12. Adrian Sutil (Sauber C33-Ferrari) à 1 tour 13. Esteban Gutierrez (Sauber C33-Ferrari) à 1 tour 14 – Max Chilton (Marussia MR03-Ferrari) à 2 tours 15. Jules Bianchi (Marussia MR03-Ferrari) à 8 tours MEILLEUR TOUR : Nico Rosberg en 1’32″478 ABANDONS 43ème tour : Romain Grosjean 29ème tour : Pastor Maldonado 27ème tour : Marcus Ericsson 3ème tour : Sebastian Vettel 2ème tour : Lewis Hamilton 0 tour : Felipe Massa 0 giri – Kamui Kobayashi

 

F1-2014-MELBOURNE-NOCO-ROSBERG-sur-la-plus-haute-marche-du-podium

F1-2014-MELBOURNE-NICO-ROSBERG-sur-la-plus-haute-marche-du-podium. Un pilote officiel MERCEDES en tête du Championnat du monde de F1: UN ÉVÉNEMENT

LE CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT DES PILOTES

1.Rosberg : 25 points – 2.Ricciardo : 18 – 3.Magnussen : 15 – 4.Button : 12 – 5.Alonso : 10 – 6.Bottas : 8 – 7.Hulkenberg : 6 – 8.Raikkonen : 4 – 9.Vergne : 2 – 10.Kvyat : 1.

LE CLASSEMENT DU CHAMPIONNAT DES CONSTRUCTEURS

1.McLaren-Mercedes : 27 points – 2.Mercedes : 25 – 3.Red Bull-Renault : 18 – 4.Ferrari : 14 – 5.Williams-Mercedes : 8 – 6.Force India-Mercedes : 6 – 7.Toro Rosso-Ferrari : 3.

 

F1-2014-MELBOURNE-3eme-place-et-1er-PODIUM-en-GRAND-PRIX-pour-KEVIN-MAGNUSSEN

F1-2014-MELBOURNE-3eme-place-et-1er-PODIUM-en-GRAND-PRIX-pour-KEVIN-MAGNUSSEN

F1-2014-MELBOURNE-JENSON-BUTTON-MC-LAREN

F1-2014-MELBOURNE-JENSON-BUTTON-MC-LAREN

 F1-2014-MELBOURNE-ROMAINN-GROSJEAN-LOTUS-RENAULT

F1-2014-MELBOURNE-LOTUS-RENAULT : un week-end à oublier !

F1 Sport

About Author

gilles