WRC. VICTOIRE DE SEB OGIER ET DOUBLE VW AVEC LATVALA AU MEXIQUE. VA MEXICO, VIVA VOLKDWAGEN

 

 

  Viva Mexico, Viva Volkswagen!

WRC-2014-MEXIQUE-ARRIVEE-VICIORIEUSE-DE-SEB-OGIER-Photo-TEAM

WRC-2014-MEXIQUE-ARRIVEE-VICIORIEUSE-DE-SEB-OGIER-Photo-TEAM

 

Doublé Volkswagen au Rallye du Mexique avec Ogier et Latvala. Triomphe dans des conditions extrêmes, malgré l’altitude et les positions de départ. Quatrième doublé Volkswagen en WRC

Duel interne : Ogier, vainqueur, reprend la tête du Championnat à Latvala.

Plus vite et plus loin que Speedy Gonzales : Volkswagen s’est offert un extraordinaire doublé au Rallye du Mexique. Sébastien Ogier-Julien Inrassia, les  vainqueurs, et Jari-Matti Latvala-Miikka Antilla, leurs dauphins, ont surmonté les conditions extrêmes dans lesquelles s’est déroulée la troisième manche du Championnat du monde des Rallyes, ainsi que la règlementation concernant l’ordre des départs, qui leur était très défavorable.

Dans la conquête de la septième victoire d’affilée pour Volkswagen, les deux leaders du Championnat du monde ont jeté les bases de leur succès dès la première journée. Malgré leur handicap d’ouvrir la route, ils ont rejoint León vendredi dernier aux première et troisième places. Ils ont ensuite enchaîné sur un sans-faute qui les a conduits aux deux premières places, creusant peu à peu un écart qui n’allait cesser d’augmenter.

Le dernier jour, dimanche, Ogier et Latvala ont confortablement géré leur avance, pour décrocher finalement le quatrième doublé des Polo R WRC en seize participations en WRC. Faisant fi de la pause d’intersaison, Volkswagen a signé par la même occasion sa septième victoire d’affilée depuis l’Australie 2013. On soulignera aussi qu’au terme de ce Rallye du Mexique, Ogier-  Ingrassia ont terminé avec plus de 5 minutes d’avance sur le premier équipage non-Volkswagen classé !

Les balayeurs les plus rapides du monde

WRC-2014-MEXIQUE-VW-POLO-le-9-mars-photo-MICHELIN

WRC-2014-MEXIQUE-VW-POLO-le-9-mars-photo-MICHELIN

Le premier jour, les pilotes Volkswagen ont été confrontés à un problème deriches, du fait de la nouvelle règlementation du WRC. Premier, deuxième et quatrième au Championnat, ils étaient tenus d’ouvrir la route. Ce qui est, contrairement à d’autres rallyes, un handicap au Mexique, dès lors que le sol se nettoie au fur à mesure des passages successifs. Il a été calculé que cela représentait une perte d’1 dixième de seconde par kilomètre et par voiture.

Cela n’a pourtant pas empêché Ogier et Latvala de s’adjuger sept des onze première spéciales du Rallye !

Des points de bonus, et une avance qui se creuse aux Championnats

WRC-2014-MEXIQUE-VICIOIRE-DE-LA-VW-POLO-DE-SEB-OGIER-Photo-TEAM

WRC-2014-MEXIQUE-VICIOIRE-DE-LA-VW-POLO-DE-SEB-OGIER-Photo-TEAM

 

Grâce à leur victoire au Mexique, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia (63 pts) ont repris la tête du Championnat du monde, avec 3 pts d’avance sur leurs camarades Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila (60 pts). Andreas Mikkelsen et Miikko Markkula totalisant pour leur part 24 pts. Ce nouveau doublé donne de l’air à Volkswagen au Championnat des Marques, où la firme de Wolfsburg devance sa plus proche rivale, Citroën, de 55 points (115 pts à 60 pts)

 

Formidable performance d’équipe : la Polo R WRC n° 9:  reconstruite en un temps record

WRC-2014-MEXIQUE-ANDREAS-MIKKELSEN-Photo-TEAM

WRC-2014-MEXIQUE-ANDREAS-MIKKELSEN-Photo-TEAM

 

Pour Andreas Mikkelsen et Mikko Markkula, la journée a pris fin de manière prématurée deux fois de suite. Le vendredi, le Norvégien et son coéquipier finlandais ont heurté une pierre en sortie de courbe dans la spéciale d’El Chocolate, alors qu’ils occupaient la deuxième place au classement général. Le choc, qui a endommagé la suspension arrière droite, a mis fin provisoirement à leur course. Le lendemain, une erreur dans les notes a entraîné une nouvelle sortie de route qui s’est soldée par un tonneau. Par deux fois, l’équipe des mécaniciens a réussi une performance extraordinaire, réussissant à refaire à neuf la Polo R WRC n° 9 dans les temps impartis – 3 heures maximum. Ainsi Mikkelsen-Markkula ont-ils pu parfaire leur expérience de ce rallye dimanche à une cadence élevée, signant au passage quatre temps dans les trois premiers.

 

Altitude et chaleur : la Polo R WRC est la machine la plus intelligent

WRC-2014-MEXIQUE-VW-POLO-WRC-de-SEB-OGIER-1er-le-9-mars-photoMICHELIN

WRC-2014-MEXIQUE-VW-POLO-WRC-de-SEB-OGIER-1er-le-9-mars-photoMICHELIN

 

Totalement fiable et munie d’un système de gestion moteur intelligent, la Volkswagen Polo R WRC a placé la barre très haut en matière de référence technologique dans ce Rallye du Mexique. Avec des épreuves spéciales évoluant entre 1.800 et 2.800 mètres et une température atteignant les 30 degrés, les ingénieurs étaient confrontés à une sacrée problématique pour tenter d’atténuer la perte de performance. Ce à quoi ils se sont attachés bien avant ce Rallye du Mexique. A souligner que la cartographie moteur utilisée est la même depuis le Rallye Monte-Carlo jusqu’à celui de Grande-Bretagne en fin de saison.

La clé du succès : condition physique et mentale

WRC-2014-MEXIQUE-SEB-OGIER-Portrait

WRC-2014-MEXIQUE-SEB-OGIER-Portrait Photo TEAM

Tout comme leur machine, les pilotes et coéquipiers Volkswagen se sont présentés aussi bien préparés que possible au Mexique. La condition physique a été la clé du succès, tout particulièrement dans les sept spéciales dont le parcours excédait les 30 km, en altitude et par une chaleur écrasante. Dans ces conditions aussi, Volkswagen n’a rien laissé au hasard. L’encadrement à la clinique des sports de Bad Nauheim a pour mission de veiller à la condition physique de l’équipe. Programme de mise en forme, alimentation adaptée, examens réguliers en cours de saison y compris sur site font partie du quotidien de Volkswagen.

Volkswagen inscrit son nom dans l’histoire

WRC-2014-MEXIQUE-6latvala-vw

WRC-2014-MEXIQUE-6latvala-VW  – Photo TEAM

 

Volkswagen inscrit son nom sur les tablettes du Championnat du monde de la FIA en signant une septième victoire d’affilée. La marque détient ainsi la deuxième série de succès la plus longue de l’histoire du WRC, depuis l’Australie, suivie en 2013 des Rallyes de France, Espagne et Grande-Bretagne, puis, en 2014, du Monte-Carlo, de la Suède et du Mexique. Sébastien Ogier, pour sa part, s’est offert sa 18ème sous les couleurs Volkswagen.

 

PAROLES DE PILOTES

WRC-2014-MEXIQUE-VICIOIRE-DE-SEB-OGIER-DIMANCHE-9-MARS-Photo-TEAM.

WRC-2014-MEXIQUE-VICIOIRE-DE-SEB-OGIER-DIMANCHE-9-MARS-Photo-TEAM.

 

Sébastien Ogier (Volkswagen Polo R WRC n° 1)

« Le Mexique est un pays qui nous réussit. J’aime ce rallye, et il nous le rend bien, dirait-on. J’ai remporté ma première victoire ici en Junior en 2008, et au scratch avec Volkswagen l’an dernier. Et me voici à nouveau sur la plus haute marche du podium ! C’est un sentiment fantastique. Toute l’équipe a accompli un énorme boulot durant ces trois jours, et la Polo R WRC s’est une fois de plus montrée super fiable et super rapide dans les pires conditions. J’avais faim de cette victoire après ma déconvenue en Suède. C’est la raison pour laquelle Julien et moi nous sommes abstenus de prendre le moindre risque le dernier jour. Nous la voulions vraiment ! Et il va sans dire que je tenais aussi à mettre la main sur les 3 points de la Power Stage. Bien que cela nous conduise à jouer à nouveau la voiture-balai au prochain Rallye du Portugal, les points au Championnat sont bien plus importants que tout le reste.»

Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo R WRC n° 2)

« Je suis vraiment très satisfait de cette deuxième place. Ayant été contraints d’ouvrir la route le premier jour, ce qui obérait considérablement nos chances de victoire, nous nous étions fixé comme objectif une place sur le podium. Ce Rallye du Mexique était difficile, pour nous comme pour les voitures. La Polo s’est parfaitement aquittée de sa tâche, en se jouant aussi bien de la chaleur que de l’altitude, et notre équipe a fait le reste. Merci pour tout cela. Miikka et moi n’avons pas commis de faute, et avons terminé à la deuxième place pour la première fois. Nous sommes désormais quasiment à égalité avec nos équipiers, à cette différence près que nous n’aurons pas à ouvrir la route au Portugal. »

Andreas Mikkelsen (Volkswagen Polo R WRC n° 9)

« Cela a été dur. Abandonner deux fois n’était pas précisément à notre programme. J’ai fait deux fautes. Mais grâce au super boulot des mécaniciens, j’ai été en mesure d’enrichir mon expérience de quelques kilomètres supplémentaires dimanche, ce qui me permettra de revenir ici avec plus d’ambitions l’année prochaine. Nous avons terriblement appris, malheureusement dans le dur. Je vais analyser tout cela en détail ces prochains jours, afin de me préparer du mieux possible pour le prochain rallye, au Portugal. Nous reviendrons plus forts, pour viser, espérons-le, un podium. »

 

WRC-2014-MEXIQUE-JOST-CAPITO-HEUREUX-APRES-ARRIVEE-VICIORIEUSE-DE-SEB-OGIER-Photo-TEAM

WRC-2014-MEXIQUE-JOST-CAPITO-HEUREUX-APRES-ARRIVEE-VICIORIEUSE-DE-SEB-OGIER-Photo-TEAM

 

Jost Capito (Directeur de Volkswagen Motorsport)

« Un doublé dans ces conditions difficiles, et compte tenu du nouveau règlement concernant l’ordre des départs, est bien plus que tout ce que nous pouvions espérer au départ de ce Rallye. Je tire mon chapeau à Sébastien Ogier, Jari-Matti Latvala et à nos ingénieurs, qui ont construit ce succès. La performance de nos deux pilotes a clairement été extraordinaire. Néanmoins, un doublé est toujours le triomphe d’une équipe. Que ce soit d’un point de vue châssis ou d’un point de vue moteur, la Polo R WRC étaient parfaitement préparée pour affronter ces conditions difficiles. Le champagne a un goût particulier aujourd’hui, dès lors qu’une victoire au Mexique l’est tout autant. C’était le premier Rallye sur terre de la saison, et quasiment une manche à domicile pour Volkswagen. Nos voitures font partie du décor dans ce pays. Tout a fonctionné à merveille, et nous en sommes particulièrement fiers. »

Prochain rendez vous à partir du 3 avril à partir du 3 avril sur es pistes du Portugal

 

Christian COLINET

Photos : TEAM

 

WRC-2014-MEXIQUE-OGIER

WRC-2014-MEXIQUE-OGIER -Photo TEAM

 

Le classement final 

 

1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (France) Volkswagen en 4h 27’ 41’ 8

2. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (Finlande) Volkswagen, à 1’ 12’’ 6

3. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (Belgique) Hyundai, à 5’ 28’’ 6

4. Elfyn Evans-Daniel Barritt (GB) Ford, à 6’ 49’’ 3

5. Martin Prokop-Jan Tomanek (Tchéquie) Ford, à 9’ 54’’ 4

 

6. Benito Guerra-Borja Rozada (Mexique-Espagne) Ford, à 12’ 57’’ 6

 

7. Chris Atkinson-Stéphane Prévot (Australie-Belgique) Hyundai, à 15’ 15’’ 4

8. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (Finlande) Ford, à 17’ 06’’ 8

9. Mads Østberg-Jonas Andersson (Norvège-Suède) Citroën, à 25’ 41’’ 6

10. Yuriy Protasov-Pavel Cherepin (Ukraine) Ford, à 28’ 18’’ 2

… 19. Andreas Mikkelsen-Mikko Markkula (Norvège-Finande) Volkswagen, à 1h 05’ 56’’ 8, etc.

Classement de la Powerstage :

 

1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (Volkswagen),en 4’ 34’’ 2

 

2. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (Volkswagen), à 1’’ 8

 

3. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (Ford) à 4’’9.

 

 

Classement provisoire du championnat des Pilotes:

 

1. Sébastien Ogier, 63 pts

2. Jari-Matti Latvala, 60

3. Mads Østberg, 32

4. Andreas Mikkelsen, 24

5. Elfyn Evans, 20

6. Bryan Bouffier, 18

7. Mikko Hirvonen, 18

8. Kris Meeke, 17

9. Thierry Neuville, 15

10. Ott Tänak, 10

11. Martin Prokop, 10

12. Benito Guerra, 8

13. Henning Solberg, 6

14. Chris Atkinson, 6

15. Jaroslav Melichárek, 4

16. Pontus Tidemand, 4

17. Matteo Gamba, 2

18. Craig Breen, 2

19. Yuriy Protasov, 2.

 

Classement des constructeurs:

 

1. Volkswagen Motorsport, 115 pts

2. Citroën Total Abu Dhabi WRT, 60

3. M-Sport Ltd., 40

4. Hyundai Motorsport, 31

5. Volkswagen Motorsport II, 28

6. Jipocar Czech National Team, 10

7. RK M-Sport WRT, 4.

 

Prochaine manche :

Rallye du Portugal (3 – 6 avril)

WRC

About Author

gilles