WRC. AU RALLYE DU MEXIQUE, LE DUO DES PILOTES VW – OGIER ET LATVALA- S ENVOLE

 

 

WRC-2014-RALLYE-DU-MEXIQUE-VW-POLO-SEB-OGIER-Photo-TEAM

WRC-2014-RALLYE-DU-MEXIQUE-VW-POLO-SEB-OGIER-Photo-TEAM

 

Le duo Volkswagen s’envole

Ogier-Ingrassia et Latvala-Anttila sont en tête de la troisième manche du WRC 2014

Volkswagen domine la deuxième journée : six des sept spéciales sont remportées par la marque de Wolfsburg

La belle histoire dure encore et encore. A l’amorce de la troisième et dernière étape du Rallye du Mexique, Volkswagen est toujours en tête, avec deux de ses Polo R WRC. Après 319.71 km de chronos sur 399.93 au total, les Champions du monde Sébastien Ogier-Julien Ingrassia se sont ménagé une avance de 1’ 00’’ 3 sur leurs camarades Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila, au commandement du Championnat du monde en arrivant en Amérique centrale. Concentration et forme physique ont aussi fait la différence, sur des épreuves spéciales de plus de 30 kilomètres, disputées sous une très forte chaleur. Tandis que leurs plus proches rivaux étaient contraints à l’abandon à la suite de fautes aux conséquences très lourdes, les deux équipages Volkswagen ont bouclé les 170.08 km de chronos de la journée de samedi sans problème.30.33 km à parcourir deux fois dans Ibarilla, respectivement 53.69 et 43.06 km pour Otates et Otatitos, le programme était particulièrement copieux samedi.

Cette deuxième étape aura éprouvé les hommes aussi bien que les machines… et a vu une nouvelle fois l’abandon prématuré d’Andreas Mikkelsen-Mikko Markkula. Ils sont sortis de la route dans le deuxième chrono du jour. Dans une tentative de couper une corde à gauche, ils ont décollé et terminé leur course sur un talus. Le team Volkswagen va réparer la Polo R WRC n° 9, afin qu’elle soit en mesure de disputer la dernière étape du Rallye du Mexique – encore 80.22 km chronométrés – sous le régime Rallye2

 

PAROLES DE PILOTES

 WRC 2014 RALLYE DU MEXIQUE EQUIPE VW POLO SEB OGIER Photo TEAM


WRC 2014 RALLYE DU MEXIQUE EQUIPE VW POLO SEB OGIER Photo TEAM

 

Sébastien Ogier (Volkswagen Polo R WRC n° 1)

Quelle journée fantastique ! La Polo marche parfaitement bien, elle tourne comme une horloge et se montre tout aussi fiable. Julien et moi possédons une avance confortable désormais, et nous allons pouvoir commencer à la gérer. Mais il n’est pas question de se relâcher. Le Rallye du Mexique est l’un des plus difficiles du calendrier, bien des choses peuvent encore se passer d’ici à l’arrivée, sur ce sol de gros gravier. Surtout si l’on tient compte du fait que nous avons encore devant nous la plus longue spéciale de tout le rallye, Guanajuatito, avec ses 55.92 km à fond dans la pampa, par une chaleur atteignant les 40° dans l’habitacle. En pareil cas, il faut faire appel à toutes ses ressources mentales et physiques pour réaliser une bonne performance. Mais une chose est sûre : nous voulons encore coiffer les sombreros et chausser les bottes de cow-boy des vainqueurs sur le podium. Et à moins que nous ne tombions une nouvelle fois sur une porte de grille de clôture fermée en pleine spéciale, (*) ça sent bon pour nous. »

(*) Un tel incident s’était produit ici même l’an dernier, en fin de rallye.

 

WRC-2014-RALLYE-DU-MEXIQUE-VW-POLO-LATVALA-Portrait-Photo-TEAM

WRC-2014-RALLYE-DU-MEXIQUE-VW-POLO-LATVALA-Portrait-Photo-TEAM

 

Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo R WRC n° 2)

« Aujourd’hui cette deuxième place me satisfait. Ce matin, Sébastien a creusé un tel écart dès la première spéciale qu’il nous était de toute façon impossible de le rattraper. Et dans le même temps, le Rallye du Mexique a montré à quel point il est difficile : ils ont été nombreux à avoir des problèmes et à devoir jeter l’éponge. Notre Polo a été impeccable, y compris dans les portions les plus rugueuses. Cela n’a pas été une partie de plaisir à l’intérieur de la voiture avec cette chaleur, et la spéciale d’Otates est l’une des plus longues que j’aie jamais disputées. Compte tenu de notre objectif initial – après tout, nous avons ouvert la route vendredi, et ce fut loin d’être un avantage – et avec un œil sur le Championnat, une deuxième place serait définitivement un bon résultat. »

 

WRC-2014-RALLYE-DU-MEXIQUE-VW-POLO-Andreas-MIKKELSEN-Photo-TEAM

WRC-2014-RALLYE-DU-MEXIQUE-VW-POLO-Andreas-MIKKELSEN-Photo-TEAM

 

Andreas Mikkelsen (Volkswagen Polo R WRC n° 9)

«Abandonner prématurément deux fois de suite fait clairement mauvaise impression. Cela pourrait être interprété comme ayant pris trop de risques aujourd’hui, et c’est précisément ce que je voulais éviter. En fait, j’étais prudent. Mais en coupant une corde à gauche, il y avait un trou qui a jeté la voiture et nous a envoyé en tonneau. Et c’était fini. L’idée, en abordant ce rallye, était d’engranger le plus de kilomètres possible en vue de la saison prochaine. Mais si l’on veut en tirer quelque enseignement, il faut rouler à une certaine cadence. Nous ne changerons pas de tactique dimanche, car nous repartirons sous régime Rallye2 pour les dernières spéciales. »

Jost Capito (Directeur de Volkswagen Motorsport)

 « Il n’est pas facile de garder toute sa concentration, dans un habitacle surchauffé, sur les longs parcours en altitude des spéciales du Rallye du Mexique. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia aussi bien que Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila ont été remarquables aujourd’hui. Ils ont dominé les longues spéciales et ont ménagé autant que possible leur monture. Ici, le moindre relâchement peut conduire à l’abandon – il est tellement facile, sur ces tracés étroits, de toucher une pierre et d’abîmer une suspension. Andreas Mikkelsen l’a constaté amèrement aujourd’hui. Ce sont des choses qui arrivent, cela fait partie du rallye. Nous devons garder ce constat en tête dimanche si nous voulons être encore aux deux premières places après les quatre dernières spéciales. Nous avons été très bons jusqu’ici, mais, pour l’instant, nous n’avons pas encore gagné. »

 

En direct de León –

WRC-2014-RALLYE-DU-MEXIQUE

WRC-2014-RALLYE-DU-MEXIQUE

 

L’an dernier, avant le Rallye du Mexique, Sébastien Ogier avait participé à une séance d’entraînement du club de football local, et le lendemain, l’équipe de León s’était imposée, dans le cadre du championnat national. En raison de ses nombreuses obligations, le Champion du monde n’a pas pu réitérer sa visite, au grand désappointement du Club León, qui a joué à domicile vendredi sur son terrain situé près du parc d’assistance du rallye. Et ils ont perdu 0-1 contre les derniers du classement, Veracruz, plongeant à une humble cinquième place au général…

 

PLUS D’EXPÉRIENCES POUR LES ÉQUIPAGES CITROËN

WRC-2014-MEXIQUE-MEEKE-et-OSTBERG-Assistance-CITROEN-Photo-TEAM

WRC-2014-MEXIQUE-MEEKE-et-OSTBERG-Assistance-CITROEN-Photo-TEAM

 

Deuxièmes au départ de cette seconde journée du Rally Guanajuato Corona, Mads Østberg et Jonas Andersson ont abandonné après l’ES12. Ils repartiront demain en Rally 2.

Kris Meeke et Paul Nagle ont réalisé une journée sans erreur pour progresser de la treizième à la neuvième position samedi soir, avec un premier scratch.

Il reste quatre spéciales aux pilotes du Team Citroën  pour marquer  des points sur cette épreuve mexicaine.

Après une première journée particulièrement réussie, Mads Østberg partait à l’assaut des spéciales de la Sierra de Lobos. Mais dans Ibarrilla 1, le Norvégien tapait un talus à 200 mètres de l’arrivée.

C’est une fois le point stop dépassé que l’équipage découvrait la casse d’un élément de suspension. Malgré une tentative de réparation épique « de Viking », Mads Østberg et Jonas Andersson se retrouvaient hors-course. Ils seront autorisés à repartir demain en Rally 2.

Toujours en phase d’apprentissage, Kris Meeke se montrait appliqué. Plus à son avantage lors de la seconde boucle, le Britannique parvenait à signer un scratch dans l’ES18 pour s’emparer de la neuvième position du classement général provisoire.

La dernière journée est composée de quatre épreuves spéciales dont un unique chrono long de 56 kilomètres. L’ES22, El Brinco, servira de Power Stage pour marquer quelques points supplémentaires. L’arrivée sera jugée à Leòn à 14h30.

 

PAROLES DE PILOTES

 WRC-2014-MEXIQUE-OSTBERG-Assistance-CITROEN-Photo-TEAM


WRC-2014-MEXIQUE-OSTBERG-Assistance-CITROEN-Photo-TEAM

 

Mads Østberg :

« Dans la première spéciale, j’attaquais. Peu avant l’arrivée, il y avait une partie rapide avec un freinage pour une courbe à droite. Ma note n’était pas bonne. Je n’ai pas assez freiné et nous avons tapé un talus à l’extérieur en sortie de virage. Nous avons pu terminer le chrono mais la suspension était trop endommagée pour pouvoir continuer. Nous avons travaillé autant que possible pour réparer mais nous n’avions plus suffisamment de temps pour aller au départ de la spéciale suivante. »

 

WRC-2014-MEXIQUE-KRIS-MEEKE-Assistance-CITROEN-Photo-TEAM

WRC-2014-MEXIQUE-KRIS-MEEKE-Assistance-CITROEN-Photo-TEAM

 

Kris Meeke :

« Les spéciales sont vraiment compliquées lorsqu’on les découvre. Il faut réussir à trouver le bon rythme. Les routes sont glissantes avec des parties très sinueuses. Je ne parviens pas encore à me mettre en confiance lors du premier passage. Nous découvrons tout, ça fait partie de l’apprentissage. Quand on connaît les spéciales, tout devient plus simple. Les sensations étaient donc bien meilleures cet après-midi. Les temps le montrent. »

Yves Matton (Directeur de Citroën Racing) :

« La stratégie de Mads était de rouler sur un rythme élevé pour conforter sa deuxième position. Malheureusement, une note mal estimée en fait l’une des nombreuses victimes des pièges de ce Rallye du Mexique. S’il a tenté de réparer, il n’a pas pu continuer. Demain, il repartira en Rally 2 pour préparer la prochaine manche au Portugal. Kris avait pour objectif de faire toutes les spéciales. Il a roulé sur un rythme sûr pour engranger de l’expérience. Il progresse sur une épreuve qu’il découvre. »

WRC-2014-MEXIQUE-Assistance-des-DS3-CITROEN-Photo-TEAM

WRC-2014-MEXIQUE-Assistance-des-DS3-CITROEN-Photo-TEAM

FILM DU RALLYE

 

ES12 – Ibarrilla 1 (30,33 km) – Le leader Sébastien Ogier signait le meilleur temps. Dans la dernière portion, Mads Østberg sortait de la route et endommageait sa suspension. S’il parvenait à terminer la spéciale, il abandonnait sur le routier le menant à Otates. Sixième temps pour Kris Meeke qui gagnait une place au classement général, au douzième rang.

ES13 – Otates (53,69 km) – Dans la plus longue spéciale du jour, Sébastien Ogier devançait Jari-Matti Latvala. Kris Meeke faisait son retour dans le top 10. Andreas Mikkelsen et Robert Kubica abandonnaient.

ES14 – Ibarrilla 2 (30,33 km) – Sébastien Ogier poursuivait sa série de scratches. Quatrième à l’arrivée de cette ES, Kris Meeke continuait sa progression.

ES15 – Otatitos (43,06 km) – A nouveau un quatrième temps pour Kris Meeke dans cette très longue spéciale de plus de trente minutes. Devant, Sébastien Ogier creusait l’écart.

ES16 – El Brinco 1 (8,25 km) – Profitant de la spéciale télévisée, Kris Meeke gagnait une place au classement général pour pointer en neuvième position. Sébastien Ogier était encore une fois le plus rapide, juste devant Mikko Hirvonen.

ES17 et ES18 – Super Special 3 et 4 (2,21 km) – Après un tête-à-queue lors du premier passage, Kris Meeke signait le temps de référence dans le dernier chrono du jour et privait Sébastien Ogier, toujours leader, d’un carton plein. Jari-Matti Latvala était le plus rapide de l’ES17

Christian COLINET

Photos : TEAMS

 

WRC-2014-MEXIQUE-VW--Photo-TEAM

WRC-2014-MEXIQUE-VW–Photo-TEAM

CLASSEMENT APRÈS JOUR 2

 

1. Sébastien Ogier -Julien Ingrassia (Volkswagen Polo R WRC) en 3h36’42’’2

2. Jari-Matti Latvala – Miikka Anttila (Volkswagen Polo R WRC) à 1’00’’3

3. Thierry Neuville – Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 WRC) à 4’37’’0

4. Elfyn Evans – Daniel Barritt (Ford Fiesta RS WRC) à 5’24’’0

5. Martin Prokop – Jan Tomanek (Ford Fiesta RS WRC) à 8’02’’5

6. Benito Guerra – Borja Rozada (Ford Fiesta RS WRC) à 10’33’’6

7. Chris Atkinson – Stéphane Prévot (Hyundai i20 WRC) à 12’18’’3

8. Mikko Hirvonen – Jarmo Lehtinen (Ford Fiesta RS WRC) à 16’09’’4

9. Kris Meeke – Paul Nagle (Citroën DS3 WRC) à 17’18’’9

10. Yuriy Protasov – Pavlo Cherepin (Ford Fiesta R5) à 17’35’’0

 

MEILLEURS TEMPS
Sébastien Ogier 13, Mads Østberg 3, Kris Meeke et Jari-Matti Latvala 1

LEADERS
ES 1 et 2, ES 7 à 18 : Sébastien Ogier
ES 3 à 6 : Mads Østberg

WRC

About Author

gilles