WRC. AU RALLYE DU MEXIQUE, OGIER PREND DEJA LES DEVANTS. OSTBERG SECOND

 

 

 WRC-2014-MEXIQUE-OGIER.


WRC-2014-MEXIQUE-OGIER.

 

Sébastien Ogier prend les devants, 7 temps scratch pour l’équipage Champion du monde en titre, le duo que forme, Ogier-Ingrassia, malgré une position de départ défavorable

Leurs équipiers, le tandem Latvala-Anttila, les leaders du Championnnat 2014 occupent la 3ème place

Les trois Polo R WRC 17 fois (sur 33 possibles) dans les trois meilleurs temps

Les « balayeurs » les plus rapides du monde conduisent une Volkswagen !

Sébastien Ogier-Julien Ingrassia, et leurs équipiers Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila, ont fait des miracles sur leur Polo R WRC pour surmonter leur handicap : celui d’ouvrir la route au Rallye du Mexique.

Comme prévu, la couche de cailloux et de terre recouvrant le parcours des épreuves spéciales a été régulièrement balayée par les passages successifs des concurrents partis derrière eux, permettant effectivement à ces derniers de bénéficier d’une meilleure adhérence. Ogier et Ingrassia, actuellement deuxièmes au classement du Championnat du monde, ont néanmoins remporté sept spéciales sur onze, terminant cette première journée en tête, avec 26’’1 d’avance. Les leaders du Championnat, Latvala et Anttila, qui ouvraient la route, ont rejoint León à la troisième place, en position de podium potentiel dans cette troisième manche du Championnat du monde des Rallyes 2014.

1000 mètres de dénivelé, et 30° au thermomètre

 

WRC-2014-MEXIQUE-6latvala

WRC-2014-MEXIQUE-Latvala – photo TEAM

 

Au cours de cette première étape, les concurrents ont affronté un parcours passant de 1.800 à 2.800 mètres, par des températures de l’ordre de 30 degrés. Et ils ont été rapidement plongés dans le vif du sujet, abordant dès le troisième chrono un morceau de bravoure long de 44.03 km, le fameux « El Chocolate », à parcourir deux fois ! Dans ces conditions très particulières, les Polo R WRC ont été à la fête : elles ont raflé 8 temps scratch et les trois voitures se sont classées 17 fois dans les trois meilleurs temps.

Les débuts au Rallye du Mexique d’Andreas Mikkelsen/Mikko Markkula, sur la troisième Polo R WRC, ont connu une fin prématurée. Alors qu’ils occupaient la deuxième place au classement général, ils sont sortis de la route dans l’ES 3 et ont dû abandonner, suspension endommagée. Ils rejoindront néanmoins la course aujourd’hui sous le régime « Rallye 2 ».

PAROLES DE PILOTES

 

 WRC-2014-MEXIQUE-SEB-OGIER-Portrait


WRC-2014-MEXIQUE-SEB-OGIER-Portrait – PHOTO team

 

Sébastien Ogier (Volkswagen Polo R WRC n° 1) :

 « La journée s’est déroulée beaucoup mieux que prévu. Je pensais que notre position défavorable sur la route nous compliquerait davantage la tâche. Malgré tout, il était très facile de partir à la faute, avec ce sol très glissant et une chaleur suffocante à l’intérieur de la voiture. Cette première place est assez inespérée, elle nous met en position favorable pour remporter une nouvelle victoire ici. Cependant, je sens que cela va encore chauffer d’ici à la fin avec Mads Østberg et mon camarade Jari-Matti Latvala. Je voudrais aussi féliciter notre équipe du département moteurs : aujourd’hui, nous avons évolué à près de 2.800 mètres d’altitude, et le turbo de la Polo R WRC n’a absolument pas faibli – exactement comme l’an dernier ! »

 

WRC-MEXIQIE-2014-LATVALA-Photo-TEAM

WRC-MEXIQUE-2014-LATVALA-Photo-TEAM

 

Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo R WRC n° 2) :

« Pour être franc, cette troisième place est une bonne surprise. Ouvrir la route aujourd’hui était tout sauf une promenade de santé. Les 44 km d’El Chocolate, en particulier, étaient très glissants, le sol était meuble, et il était très facile de commettre une faute qui aurait pu être irrémédiable. J’ai essayé d’être rapide et concentré, de manière à rester dans le coup pour la suite du Rallye. Et cela a payé. Samedi, nous aurons une position de départ bien meilleure. Chacun son tour : ce sera aux autres de balayer la route, comme nous l’avons fait vendredi. Il y a encore du chemin d’ici au podium final, je vais mettre la pression aux deux qui sont actuellement devant moi. »

Andreas Mikkelsen (Volkswagen Polo R WRC n° 9) :

« Je me sentais bien, j’avais le bon rythme. Tout marchait bien. Et il y a eu ce gauche qui se refermait un peu plus que je ne le pensais. Ma faute, je l’ai faite il y a deux jours, pendant les reconnaissances. La note prise pour ce virage a probablement été trop optimiste. J’ai sous-viré, puis je suis parti à l’équerre et j’ai touché une pierre à l’arrière droit. Cela a suffi pour arracher la roue, et voilà… Un incident comme celui-là montre bien que rien ne remplace l’expérience. C’est le prix à payer pour nos débuts au Mexique. C’est dur, mais nous pouvons repartir samedi grâce au règlement Rallye 2. Le but sera d’engranger un peu plus de métier pour revenir ici mieux armé l’an prochain. »

Jost Capito (Directeur de Volkswagen Motorsport) :

« Aujourd’hui, je voudrais faire d’énormes compliments. A Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, qui ont été à la hauteur de leur réputation, malgré leur position de départ défavorable. A Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila, qui eux aussi ont su tirer le meilleur parti de leur situation. Premier et troisième, c’est là un super résultat. Mais aussi à nos ingénieurs du département moteurs. Ils ont encore réussi des miracles en permettant à nos Polo R WRC de digérer parfaitement l’altitude.»

 

MADS ØSTBERG DEUXIÈME AU MEXIQUE

 

WRC-2014-MEXIQUE-MADS-OSTBERG-Assistance-CITROEN-Photo-TEAM

WRC-2014-MEXIQUE-MADS-OSTBERG-Assistance-CITROEN-Photo-TEAM

 

Avec onze épreuves spéciales, la première journée du Rally Guanajuato Corona a permis à Mads Østberg et Jonas Andersson d’afficher leurs ambitions.

A bord de leur Citroën DS3 WRC, ils occupent la deuxième place du classement général provisoire de la manche mexicaine du Championnat du Monde des Rallyes.

Kris Meeke et Paul Nagle ont interrompu leur progression dans l’ES8. Ils repartiront ce samedi en Rally 2.*

Cette journée était forcément très attendue par le Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team. L’équipe retrouvait les spéciales sur terre pour la première fois de la saison.

La courte mise-en-jambe de jeudi soir étant disputée sur asphalte, il fallait attendre la boucle matinale dans la Sierra de Guanajuato pour, enfin, se confronter à la concurrence sur la surface la plus utilisée en WRC. Mads Østberg était rapidement dans le rythme des meilleurs. Le Norvégien s’emparait de la première place du classement général après les 44 kilomètres d’El Chocolate (ES3).

Leader jusqu’à l’arrivée de l’ES6, il concédait ensuite quelques secondes dans l’après-midi. Mads revenait néanmoins à León avec une deuxième place très encourageante pour la suite du rallye.

Pour Kris Meeke, cette première journée était surtout l’occasion de découvrir les spécificités de l’épreuve mexicaine. D’abord prudent, l’Irlandais trouvait le bon rythme et s’emparait de la quatrième position sans prendre de risque.

Dans Las Minas (ES8), il était pourtant victime de la casse d’un élément de suspension après un contact avec une pierre. Comme lui, deux autres pilotes de WRC n’ont pas atteint l’arrivée de cette première journée.

Sept épreuves spéciales composent l’itinéraire de samedi. Départ à 8h30 de León pour 323 kilomètres dont 170 chronométrés. Après l’ES18, les concurrents entreront au parc fermé à 19h48.

PAROLES DE PILOTES

 

WRC-2014-MEXIQUE-OSTBERG-Assistance-CITROEN-Photo-TEAM

WRC-2014-MEXIQUE-OSTBERG-Assistance-CITROEN-Photo-TEAM

 

Mads Østberg :

« Pour être honnête, je suis vraiment heureux du déroulement de ce début de rallye. La première boucle s’est particulièrement bien passée. Nous avons essayé d’adapter les réglages à l’évolution des routes pour l’après-midi. Ça n’a pas fonctionné mais il ne faut pas oublier que c’est notre premier rallye sur terre avec le Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team. Nous avons encore besoin d’expérience. Globalement, c’est très encourageant pour la suite ! »

 

WRC-2014-MEXIQUE-KRIS-MEEKE-Assistance-CITROEN-Photo-TEAM.

WRC-2014-MEXIQUE-KRIS-MEEKE-Assistance-CITROEN-Photo-TEAM.

 

Kris Meeke :

« Ma stratégie était la même qu’en Suède. Je roulais à mon propre rythme sans me préoccuper des temps des autres pilotes. Dans certaines spéciales, j’étais assez à l’aise même s’il y avait beaucoup de poussière. Les routes étaient aussi très glissantes. Dans l’ES8, nous avons tapé une pierre dans un virage. Le triangle de suspension a cassé. Nous avons essayé de continuer mais il était préférable de s’arrêter pour pouvoir repartir demain dans de bonnes conditions. »

Yves Matton (Directeur de Citroën Racing) :

« Mads a fait un excellent début de journée. Il se sent à l’aise avec la Citroën DS3 WRC et c’est un type de terrain sur lequel il est très compétitif. Il a perdu un peu de temps dans la seconde boucle par manque d’expérience de la voiture. Ces kilomètres sont bénéfiques pour son apprentissage. Quant à Kris, il devrait pouvoir repartir demain grâce au Rally 2. Il est important qu’il profite de chaque spéciale pour continuer à découvrir ce rallye. »

 

Chrisrian COLINET

Photos : TEAMS

 

 WRC-2014-MEXIQUE-VW-LATVALA1.j


WRC-2014-MEXIQUE-VW-LATVALA1 Photo TEAM

LE CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE

 

1. Sébastien Ogier – Julien Ingrassia (Volkswagen Polo R WRC) en 1h46’25’’3

2. Mads Østberg – Jonas Andersson (Citroën DS3 WRC) à 26’’1

3. Jari-Matti Latvala – Miikka Anttila (Volkswagen Polo R WRC) à 42’’5

4. Elfyn Evans – Daniel Barritt (Ford Fiesta RS WRC) à 2’28’’7

5. Thierry Neuville – Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 WRC) à 2’30’’2

6. Martin Prokop – Jan Tomanek (Ford Fiesta RS WRC) à 3’31’’1

7. Benito Guerra – Borja Rozada (Ford Fiesta RS WRC) à 5’06’’0

8. Chris Atkinson – Stéphane Prévot (Hyundai i20 WRC) à 6’32’’8

9. Yuriy Protasov – Pavlo Cherepin (Ford Fiesta R5) à 7’39’’1

10. Lorenzo Bertelli – Mitia Dotta (Ford Fiesta RRC) à 12’00’’7

 

MEILLEURS TEMPS

Sébastien Ogier 7, Mads Østberg 3 et Jari-Matti Latvala 1

 

LEADERS

ES 1 et 2, ES 7 à 11 : Sébastien Ogier

ES 3 à 6 : Mads Østberg

Sport WRC

About Author

gilles