SALON DE GENEVE : QUELQUES NOUVEAUTES DES CONSTRUCTEURS

LA PEUGEOT 308 ELUE VOITURE DE L'ANNEE

LA PEUGEOT 308 ELUE VOITURE DE L’ANNEE

 

Après avoir passé un long moment à admirer les beautés du salon de Genève, présentées sous forme de concept ou de supercars (voir reportage précèdent), examinons maintenant quelques nouveautés susceptibles d’émerger dans un marché dont le frémissement de ce début d’année est encourageant. Commençons par voter des félicitations à Peugeot. Bien en difficultés depuis des mois, l’impulsion de Carlos Tavares, fraichement nommé, semble remettre de la confiance à la fois en interne, auprès des employés avec un discours qui met en avant leurs qualités, et à la fois en externe grâce à des informations destinées à rassurer les marchés. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, la distinction de « voiture de l’année » décernée à la 308 confirme tout le bien que l’on peut penser de cette excellente auto. Le break, dénommé SW, présenté lors du salon vient encore renforcer cette bonne impression dégagée par le nouveau produit de Sochaux : il est bien plus élégant que son prédécesseur et parait à la fois cossu et robuste.

 

PSA VS RENAULT : 108/C1 FACE A LA NOUVELLE TWINGO :

SUR LA TWINGO,LE MOTEUR EST A L'ARRIERE

SUR LA TWINGO,LE MOTEUR EST A L’ARRIERE

 

La guerre des trois aura bien lieu : deux PSA, la Peugeot 108 et la Citroën C1 face à une Renault Twingo.

 

GENEVE 2014- CITROËN C1 PRESENTEE "EN BOITE"

GENEVE 2014- CITROËN C1 PRESENTEE « EN BOITE »

 

Trois et même quatre, voire cinq car il ne faudrait pas oublier la Toyota Aygo également présentée à Genève et les mini du groupe Volkswagen, qu’elles s’appellent VW Up !, Seat Mii ou Skoda Citigo.

 

GENEVE 2014- TOYOTA AYGO

GENEVE 2014- TOYOTA AYGO

 

 

Mais sur le marché français, sans aucun doute la bataille entre les trois premières nommées va faire rage.

Aussi bien Renault que PSA ont cherché véritablement à hausser le niveau de ces citadines : des mini moteurs, 3 cylindres certes, mais volontaires sont généralisés ; pas de version diesel dont le coût et la réputation en terme de pollution pourraient venir ternir l’image ; des formes et des astuces attractives tant sur le style extérieur qu’intérieur ; une télématique évoluée bien présente sur toutes ; un toit ouvrant en toile optionnel et des possibilités de personnalisation de la décoration…

Mais que reste-t-il aux grandes ?

Pourtant la Renault et le produit commun PSA-Toyota ont suivi des pistes bien différentes.

 

TWINGO VUE ARRIERE

TWINGO VUE ARRIERE

 

Pour la Twingo, la philosophie et l’architecture ont été complètement inversées par rapport à la génération précédente, car l’étude a été faite conjointement avec Daimler pour la future Smart.

On retrouve ainsi le moteur à l’arrière, suffisamment incliné pour dégager malgré tout un coffre de contenance correcte.

 

TWINGO VUE DE FLANC

TWINGO VUE DE FLANC

 

 

Le design fait appel aux souvenirs, en positionnant des gimmicks rappelant les R5 (turbo) et les Twingo des générations précédentes, mais en quatre portes exclusivement.

L’ensemble est plutôt réussi avec un capot avant très court… qui ne sert en aucun cas à dégager un coffre supplémentaire !

 

LE CAPOT AVANT DE LA TWINGO NE S’OUVRE PAS PLUS QUE CELA

 

 

En effet, bien que le moteur soit à l’arrière, celui-ci contient divers orifices de service (refroidissement, freins) et quelques points de  maintenance.

Chez PSA, ainsi que chez Toyota, les 108/C1/Aygo sont disponibles en trois ou cinq portes.

 

PEUGEOT 108 FACE ARRIERE

PEUGEOT 108 FACE ARRIERE

 

 

Sur certains marchés les 3 portes sont très demandées.

Cette génération offre aux yeux un aspect beaucoup plus cossu que la précédente.

 

PEUGEOT 108 FACE AVANT

PEUGEOT 108 FACE AVANT

 

 

Les faces avant des trois voitures, bien que très différentes présentent toutes leur charme : distingué pour la Peugeot, inversée pour la Citroën à l’instar des Picasso et Cactus, ludique pour l’Aygo avec cette grande croix de couleur sur le nez.

On retrouve les mêmes sensations sur les faces arrières.

La bagarre entre Renault et PSA va se jouer dans les détails.

Les clients de Renault accepteront-ils le moteur arrière, lointain retour au temps des 4cv, Dauphines ou R8 mais avec une tenue de route moderne ?

Les citadins attacheront ils  une importance particulière au rayon de braquage ? (La Twingo fait un demi-tour sur 8,65 m tandis qu’il faut 9,60 m au modèle de PSA).

 

TABLEAU DE BORD 108

TABLEAU DE BORD 108

 

Le mode d’affichage Mirrorscreen (affichage sur l’écran central de la voiture les informations de son smartphone) séduira-t-il plus que le système permettant d’accrocher son smartphone au tableau de bord des Twingo ne disposant pas de RLink (système télématique plus évolué seulement en option) ?

 

TABLEAU DE BORD TWINGO

TABLEAU DE BORD TWINGO

 

Les 213 litres du coffre de la Twingo attireront-t-ils plus les clients que les 196 l des Peugeot / Citroën / Toyota pour ranger les courses hebdomadaires ?

Résultats dès les premiers mois de commercialisation.

 

CITROËN CACTUS

GENEVE 2014- CACTUS

GENEVE 2014- CACTUS

 

Le discours de Citroën au sujet de la Cactus n’est pas si simple à assimiler.

Cette voiture est voulue comme minimale, sans tous les artifices que l’on a tendance à vouloir développer aujourd’hui, mais ne se veut en aucun cas « low cost ».

Et il faut bien dire que le résultat est surprenant!

Petite par le prix, grande à l’intérieur, finalement pas désagréable à regarder ni à l’extérieur, ni à l’intérieur, elle finit par plaire.

 

GENEVE 2014- CACTUS 3/4 ARRIERE

GENEVE 2014- CACTUS 3/4 ARRIERE

 

Quelques astuces la rendent agréable, comme les « airbumps », ces grosses parties déformables disponibles en quatre coloris sur les portes, qui protègent bien les flancs dans parkings des supermarchés et permettent des harmonies de couleur parfois surprenantes.

Ces phares inversés (suivant la philosophie Picasso et C1) ornent bien une face avant simplifiée au maximum.

 

GENEVE 2014- CACTUS FACE AVANT

GENEVE 2014- CACTUS FACE AVANT

 

Le tableau de bord tient en deux écrans qui fournissent pour l’un les paramètres de marche et pour l’autre ceux de la navigation ou du confort (chauffage, radio, etc…).

 

GENEVE 2014- TABLEAU DE BORD CACTUS

GENEVE 2014- TABLEAU DE BORD CACTUS

 

 

Le frein à main est d’un dessin tout à fait particulier, juste devant les sièges qui forment une véritable banquette, tandis que les rangements sur la planche de bord sont immenses, l’airbag passager ayant migré dans le toit !

 

BMW SERIE 2 ACTIVE TOURER

GENEVE 2014- BMW TOURER FACE

GENEVE 2014- BMW ACTIVE TOURER FACE

 

Attendue depuis longtemps (un premier prototype avait été présenté au Mondial de Paris 2012 !), la Série 2 Active Tourer arrive enfin en version industrielle.

Elle permet à BMW de venir retrouver sur le terrain de jeu des monospaces compact son éternel rival Mercedes et sa Classe B dont le succès ne se dément pas.

Il est conforme aux canons des monospaces, avec un empattement long pour favoriser l’espace à bord et de courts porte-à-faux pour limiter le volume total.

Mais ce véhicule est pour BMW un véritable événement : la Série 2 Active Tourer est une traction avant, capitalisant ainsi sur les technologies développées dans le groupe chez Mini.

 

GENEVE 2014- BMW ACTIVE TOURER FLANC

GENEVE 2014- BMW ACTIVE TOURER FLANC

 

 

Pas sûr que cela convainque tous les amateurs de la marque à l’hélice et de ses traditionnelles propulsions.

Coté moteur, révolution également.

BMW se lance comme tant d’autres dans le 3 cylindres, essence seulement dans un premier temps, les diesel restant an 4 cylindre pour le moment.

Après tout DKW dans les années 60 ne prétendait-il pas que 3=6 en parlant de ses moteurs ?

Que les inconditionnels se rassurent, il restera toujours une version « M » au catalogue…

 

VOLKSWAGEN GOLF , LA VOITURE UNIVERSELLE

GENEVE 2014 6 GOLF GTE FACE

GENEVE 2014 – GOLF GTE FACE

 

Depuis près de 40 ans, la Golf fait la trace sur la planète automobile.

Avec l’arrivée à Genève de la GTE, elle devient la seule voiture au monde à disposer de toutes les motorisations possibles.

On connaissait déjà les version essence et diesel.

Francfort avait marqué l’arrivée de la version électrique, Genève  dévoile la version hybride de ce best-seller allemand.

Lesquels allemands se gardent bien de mettre tous les œufs dans le même panier comme le font nos constructeurs français (hybrides pour PSA et full électrique pour Renault).

La GTE se caractérise donc par son mode mixte qui lui permet de parcourir 50 km en mode purement électrique, rechargeable évidemment, en 3h30 sur une prise classique.

Le moteur électrique est positionné dans le carter de la boite 6 rapports à triple embrayage conçue spécialement pour les véhicules hybrides.

Mais elle reste aussi un véhicule plaisir puisque la puissance cumulée entre moteur thermique et électrique permet d’obtenir 204 cv et 350 Nm de couple transformant notre belle GTE des villes en redoutable GTI des champs (+ de 220 km/h sur les autoroutes allemandes).

Il faut bien avouer que là est le véritable positionnement des véhicules actuels à vocation écologique.

Les batteries étant encore la limite du véhicule pure électrique (autonomie et poids), seule l’hybride permet de diminuer les consommations tout en conservant une polyvalence dans l’utilisation.

 

GENEVE 2014- GOLG GTE DOS

GENEVE 2014- GOLF GTE DOS

 

C’est ce que font merveilleusement bien l’Opel Ampéra, et de manière intéressante, mais non rechargeable hélas, les 3008 et 508 hybrid4.

La Golf, toujours aussi surdouée, rejoint donc ce cercle fermé dès le mois de septembre (date de sa commercialisation).

Seul défaut, ces voitures mariant le meilleurs des deux mondes (thermique et électrique) voient leur prix grevé par le cumul de ces technologie.

Puisse Volkswagen nous démontrer le contraire…

 

DES MUSCLE CARS SUR UN RING :

GENEVE 2014- CHEVROLET CAMARO

GENEVE 2014- CHEVROLET CAMARO

 

Dans un tout autre registre, Genève était l’occasion pour deux constructeurs américains de se rendre coup pour coup sur un ring dédié aux Muscles Cars.

On ne va pas faire la fine bouche, des combats comme cela, à autonewsinfo, on en redemande!

Et si les deux stands étaient séparés par un étage complet, il est néanmoins agréable de voir cette catégorie de véhicule -jouets qui perdure, tout au moins outre-Atlantique.

 

GENEVE 2014- CHEVROLET CORVETTE

GENEVE 2014- CHEVROLET CORVETTE

 

Chevrolet et Dodge sont donc dos à dos, l’un avec la Corvette deux places et la Camaro quatre places, l’autre avec la Viper ‘two sitters’ et la Challenger ‘four sitters’.

 

GENEVE 2014- DODGE VIPER

GENEVE 2014- DODGE VIPER

 

Mais si Corvette et Camaro demeurent fidèles au V8, de 625 ch pour la première et de 423 ch pour la seconde, Viper avec son V10-640 ch et Challenger avec un V6 24 soupapes de 305 ch ont choisi de bousculer un peu les traditions.

 

GENEVE 2014- DODGE CHALLENGER

GENEVE 2014- DODGE CHALLENGER

 

 

Toujours est-il que ces quatre voitures au look plus que redoutable font tourner bien des têtes avant d’arracher le bitume.

 

HONDA CIVIC : NEE SOUS LE SIGNE DU R :

GENEVE 2014- HONDA CIVIC R FLANC

GENEVE 2014- HONDA CIVIC R FLANC

 

Le logo R (pour Racing ?) devient aussi à la mode que le GTI des années 80.

Qu’on en juge.

Peugeot propose des 308 et des RCS R.

Volkswagen des Golf, des Polo et des New Beetle R également.

Seat des Cupra R.

Même Jaguar avec sa XK et ses F type, propose des R,bien que sur un registre plus GT.

A Genève c’est au tour de Honda de dévoiler sa Civic type R.

La Civic standard possédait déjà un look bien à elle, sportif dans ses gènes, mais avec la type R les japonais ont atteint des niveaux incroyables : un concept car (qu’elle est encore pour quelques mois) sur la route.

 

GENEVE 2014- HONDA CIVIC R FACE ARRIERE

GENEVE 2014- HONDA CIVIC R FACE ARRIERE

 

 

Grosses jantes, spoiler à raz du plancher, aileron massif intégrant les feux arrière (comme les Audi au Mans !), tout donne l’impression de la grosse attaque.

Son moteur promet tout autant.

Il s’agit d’un 4 cylindre VTECH turbo développant plus de 280 ch tout en respectant la norme euro6 de limitation de la pollution…

Et au travers de ce moteur c’est toute l’expérience acquise en WTCC qui est déclinée.

Quand on répète encore et toujours que la compétition sert le produit !

 

 TEXTE ET PHOTOS PATRICK MARTINOLI

 

Salons Sport

About Author

jeanlouis