MOTOGP 2014 : LORENZO EN PETARD VEUT REVENIR A L’ELECTRONIQUE … DE 2013 !

 

Nos confrères italiens ont recueilli les confidences de Jorge Lorenzo après la première journée de la deuxième session d’essais officiels à Sepang en Malaisie. C’est simple, Lorenzo est totalement en pétard car les défauts qu’il avait mis à jour sur sa Yamaha Factory lors de la première session de Sepang n’ont débouché sur rien, au point qu’il veut revenir à l‘électronique de 2013!

 

LES PNEUS ET L’ELECTRONIQUE,RATAGE TOTAL…

LE STAND DE YAMAHA FACTORY, SOUCIS!

LE STAND DE YAMAHA FACTORY, SOUCIS!

 

Les deux trucs qui merdent vriament sur la Yamaha Yamaha YZR M1 sont l’électronique et l’adaptation aux pneus proposés par Bridgestone.

Pour les pneus, on arrive ainsi, avec cette connerie de manie du fournisseur unique qui a hélas envahi certains sports mécaniques de haute volée, le MotoGP comme la F1, avec ce résultat insensé que les commentaires des GP de F1 à la TV se réduisent à parler des pneus et qu’en MotoGP, un Champion du Monde constate que sa moto n’est pas adaptée aux pneus proposés alors que dans l’esprit des sports mécaniques ce devrait être le contraire, les fabricants de gommes devraient apporter aux écuries un vrai plus au lieu d’une contrainte !

Ainsi à Sepang, à la fin de la première journée, Lorenzo se retrouve avec un cinquième temps, derrière la Yamaha satellite de Pol Espargaro et la Yamaha Open d’Aleix Espargaro !

Il ya en effet de quoi s’énerver à trois semaines du premier GP au Qatar !

Certes, Pedrosa et Rossi sont derrière mais Lorenzo ne décolère pas.

Nous testons un nouveau système permettant de monter les vitesses sans friction  et  ça ne marche pas. La moto décroche et on perd beaucoup de temps à chaque sortie de courbe, volilà la raison de nos chronos décevants”.  

En ce qui concerne les pneus, le réquisitoire est impitoyable…

“Que l’on passe le pneu arrière tendre ou la gomme dure, rien ne convient et j’en ai vraiment beaucoup souffert. Et pourtant, Bridgestone n’a pas l’intention de changer son offre de pneus pour cette piste de Sepang et pour nous c’est un désastre!”

Ce qui fait déjà beaucoup pour une écurie qui veut le titre… Mais ce n’est pas fini, arrive l’estocade…

“Le problème le plus important est la nouvelle centrale électronique, je vais revenir à la version 2013, et il devrait y voir tout de suite des améliorations. En ce qui concerne les pneus, nous tenterons de nous adpater, même si ce n’est pas facile. Lors de notre première session de tests, ça allait plutôt mieux en gommes dures, cette fois-ci c’est le tendre qui tient le mieux”.

 

POL ESPARGARO HEU-REUX!

POL ESPARGARO

POL ESPARGARO

 

Des mots qui contrastent sérieusement avec ceux de Pol Espargaro, il est vrai que ce pilote arrive chez Yamaha, d’une part il n’a pas de références et d’autre part quand on sort du Moto2, même Champion du Monde, et que l’on est recruté par une écurie officielle, on trouve forcément tout formidable.

Mais quand même, il ya des accents de vérité aasez sincères dans les déclarations de ce garçon, troisième temps de cette première journée…

“Je pense que les pilotes des écuries d’usine n’ont pas tout donné, et en plus, Marc Marquez n’est pas là, cela dit je suis content de ce troisième temps. Aujourd’hui, pour la première fois, j’ai utilisé le système Seamless et j’ai trouvé ça extraordinaire. Nous avons un peu plus de puissance sur tous les rapports et ça aide carrément dans certains endroits, en particulier en milieu de courbe ou dans la prise d’angle. Je me suis senti vraiment bien…”

Outre le fait que Lorenzo est en pétard, on a donc cette info, Tech3, l’écurie française satellite de Yamaha, roule avec la boîte Seamless (pas de rupture d’accélération à chaque passage de vitesse…)

Mais Seamless ou pas… on est toujours derrière Aleix Espargaro, son frangin, qui court sur une Yamaha Open, donc… avec les pneus spéciaux de Bridgestone, ce qui explique peut-être aussi la rage de Lorenzo…

Intéressants ces essais…

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis