RALLYE DE LA COTE FLEURIE. VICTOIRE DE LA FORD FIESTA WRC D’ERIC BRUNSON. PIERRE RAGUES SUR LE PODIUM

 

 

RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-La-FORD-FIESTA-WRC-de-BRUNSON.

RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-La-FORD-FIESTA-WRC-de-BRUNSON-HEULIN. photo autonewsinfo

 

 

A Deauville, victoire ce  samedi 23 février 2014, en début de soirée de la FORD Fiesta WRC d’Eric Brunson et David Heulin.

Eric Brunson, l’ancien Champion de France des rallyes en 2008 et qui étrennait sa toute nouvelle voiture, une Ford Fiesta WRC, toujours préparée par la structure First et après six saisons au volant d’une Subaru Imprenza, triomphe en 1 heure 02’52’’ 6 et l’emporte en devançant de 1’11’’2, la Peugeot 207 S2000 de Stéphane Pustelnik et de 1’29’’  la Skoda Fabia S2000 du … pistard Pierre Ragues – navigué par son père l’ancien brillant rallyman Marcel Ragues – qui pour son tout 1er rallye termine sur le podium ! Une surprenante et sacrée belle performance de la part du co Champion d’Europe d’endurance ELMS avec Nelson Panciatici.

Le TOP 5 étant complété par la Peugeot 207 S2000 de Sébastien Alemany à 1’59’’4 et par la Peugeot 206 WRC de l’inusable Hervé Knapick, 5ème à 2’24’’

 

 RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-Eric-BRUNSON-et-sa-nouvelle-FORD-FIESTA-WRC


RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-David HEULIN et Eric-BRUNSON et leur nouvelle FORD-FIESTA-WRC – photo autonewsinfo

 

Concernant la découverte de sa nouvelle monture, Eric Brunson,tout souriant en milieu de journée, lors du parc de regroupement, nous expliquait :

« Cette Ford est absolument géniale. Survitaminée …par rapport à la Subaru avec laquelle je roulais depuis six ans.  Cela me rappelle le plaisir du pilotage des voitures que je conduisais auparavant mais en beaucoup puissant et rigoureux.»

Plus tard au point d’assistance, installé, lui, sur le célèbre hippodrome de la Touque, Eric nous confiait :

« Je l’ai vraiment découverte et prise en main seulement il y a quelques jours mercredi soir, parcourant quelques dizaines de kilomètres dans la région. »

Avant de nous préciser :

«  Je vais débuter le Championnat de France des rallyes en participant aux trois 1ères épreuves, entamant la saison au Touquet à la mi-mars, avant de rouler au Lyon Charbonnières puis au Limousin. Après, on fera le point car avec désormais l’attribution de coefficient sur les rallyes de ce Championnat, cela peut tout fausser et permettre à un ou des pilotes de choisir ses épreuves. En fonction de mes résultats et performances de mon début de saison, on décidera de la suite. Mais avec cette Ford Fiesta WEC, je peux envisager de rouler à Ypres en championnat ERC et même au rallye de France en WRC. »

 

RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-Affiche-panneau-DECAUX

RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-Affiche-panneau-DECAUX – photo autonewsinfo.com

 

Il faut bien reconnaître que ces coefficients distribués  comme le faisait récemment remarquer le très sérieux magazine Échappement, c’est un peu tout et n’importe quoi …

Vu l’importance des budgets réclamés pour la totalité d’une saison, avec ces coefs, pourquoi comme nous l’ont indiqué plusieurs rallymen, dépenser autant d’argent, sachant que s’aligner dans quelques épreuves seulement mais à fort coefficient, suffit à scorer un maximum de gros points, permettant de fait l’impasse sur bien d’autres épreuves moins gratifiantes !

Et naturellement de limiter les budgets

Comprenne qui pourra…

On aimerait savoir pourquoi les responsables de la FFSA (Fédération Française du Sport Automobile) se sont embarqués dans cette direction ?

Vas savoir Charles…si on n’a pas voulu récompenser les organisateurs potes comme cela se murmure.

Mais gare au boomerang !!!!!

 

RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-ERIC-BRUNSON-1er-avec-la-FORD-Fiesta-WRC-photo-auronewsinfo.

RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-ERIC-BRUNSON- David HEULIN – 1ers-avec-la-FORD-Fiesta-WRC-photo-autonewsinfo.

 

Quelques heures plus tard, la victoire assurée et dans la poche, Eric Brunson, concluait :

«Au début, j’étais sur la retenue car avec cette auto que je découvrais je ne pouvais pas me faire trop vite plaisir. J’ai eu un peu de mal à me lâcher car depuis 1998, année ou j’ai couru pour la 1ère fois ici, je n’avais jamais vu des spécules et routes aussi grasses et piégeuses.»

Si Brunson inscrit à nouveau et pour la 4ème fois son nom au palmarès, comment ne pas évoquer l’excellente prestation du débutant, spécialiste du pilotage en circuit, le Caennais Pierre Ragues.

 

RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-La-SKODA-FABIA-dePierre-et-Marcel-RAGUES

RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-La-SKODA-FABIA-dePierre-et-Marcel-RAGUES – photo autonewsinfo

 

Découvrant tout à la fois le rallye et la conduite de la Skoda Fabia S2000, louée à la très réputée équipe Deslandes Sport, de David Deslandes et Michel Closmesnil et basée à Coutances dans le Cotentin, Pierre Ragues, a non seulement vite appris mais il a surtout brillé dans le peloton des spécialistes, se classant au fil des spéciales, régulièrement parmi le TOP 5.

 

 RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-Pierre-et-Marcel-RAGUES-avec-DESLANDES


RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-Pierre-et-Marcel-RAGUES-avec-David DESLANDES – photo autonewsinfo

 

Alors que nous le félicitions, Le pilote d’endurance nous rappelait le déroulement de sa journée :

« Franchement dès la 1ère spéciale, j’ai bien cru que j’allais au 1er freinage délicat, tirer tout droit. Mais, la voiture a bien tourné. Après, cela va mieux et après avoir pris tes marques, tu te sens plus à l’aise au volant.»

 

RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-Pierre-et-Marcel-RAGUES.

RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-Pierre-et-Marcel-RAGUES. photo autonewsinfo

 

Épaulé et bien navigué par son père Marcel Ragues qui a, lui, longtemps écumé les rallyes autrefois avec ses Simca 1000 Rallye 1 et 2 ses Alfa et aigres Visa 1000 pistes, Pierre a vite trouvé rythme et confiance.

Et lors des neuf ES au menu, il a constamment flirté avec le TOP 5.

Tant et si bien qu’à l’arrivée alors que la nuit avait déjà fait son apparition devant le Casino de la chaîne Barrière de Trouville, c’est à la 3ème place finale que l’équipage familial Pierre et Marcel rejoignait le parc fermé

 

 RALLYE-DE-LA-COTE-FLEURIE-2014-Pierre-et-Marcel-RAGUES-heureux


RALLYE-DE-LA-COTE-FLEURIE-2014-Pierre-et-Marcel-RAGUES-heureux

 

Pierre le pistard devenu l’espace d’une journée Pierre le rallyman, nous résumait ce que fut cette découverte d’un nouvel univers, auquel son équipier en endurance Nelson Panciatici, avait, lui, déjà goûté lors du Monte Carlo :

« C’est magique. Que du bonheur. Cette voiture est sincèrement une super auto. Tout était pourtant nouveau. Les routes, le rallye. J’ai énormément apprécié sans avoir l’impression de prendre trop de risques. j’ai fait gaffe vu les routes extrêmement grasses. Et fait comme en endurance lorsque tu te retrouves au cœur du trafic.»

Et Pierre concluait :

« J’étais venu avec l’objectif de viser un TOP 10. Donc je suis drôlement heureux mais un peu surpris d’accéder au podium. »

 

 RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-LA-SKODA-FABIA-S2000-de-Pierre-et-Marcel-RAGUES-photo-autonewsinfo


RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-LA-SKODA-FABIA-S2000-de-Pierre-et-Marcel-RAGUES-photo-autonewsinfo

 

Ultime précision, sa Skoda est le châssis qu’utilisaient en 2012, d’abord le Norvégien Andreas Mikkelsen et à deux reprises en Championnat du monde WRC mais aussi le Français Sébastien Ogier qui l’a, lui, utilisé quatre fois lors des Rallyes d’Argentine, d’Allemagne de Finlande  et aussi au RAC.

 

 ELMS-2013-HUNGARORING-LA-JOIE-DE-LEQUIPE-ALPINE-SIGNATECH-avec-NELSON-PANCIATICI-PIERRE-RAGUES-PHILIPPE-SINAULT-et-BERNARD-OLLIVIER-le-PRESIDENT-DALPINE


ELMS-2013-LA-JOIE-DE-LEQUIPE-ALPINE-SIGNATECH-avec-NELSON-PANCIATICI-PIERRE-RAGUES-PHILIPPE-SINAULT-et-BERNARD-OLLIVIER-le-PRESIDENT-D’ALPINE – photo Eric REGOUBY

 

Dorénavant, Pierre Ragues, nous indiquait à Deauville ce samedi, qu’il attend avec impatience de poursuivre l’aventure Alpine avec l’écurie Signatech, équipe à qui, en compagnie de Nelson Panciatici, il a offert le titre de Champion d’Europe d’endurance ELMS en 2013.

A quelques semaines des premiers tours de roue, Philippe Sinault, le patron, ne lui ayant toujours pas confirmé son volant pour la saison 2014…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Autonewsinfo 

 

RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-PEUGEOT-207-S-2000

RALLYE-COTE-FLEURIE-2014-PEUGEOT-207-S-2000 du second, Stéphane Pustelnik – photo  autonewsinfo

 

Sport

About Author

gilles