F1. ILS SERONT TOUS EN PISTE A BAHREIN POUR LA SECONDE SESSION DE TESTS

 

F1-2014-Test-JEREZ-27-au-31-Janvier-Les-pneumatiques-PIRELLI-Photo-Max-MALKA

F1-2014-Test-JEREZ-27-au-31-Janvier-Les-pneumatiques-PIRELLI-Photo-Max-MALK

 

Formule 1 – Essais officiels de Bahreïn – 19 au 22 février 2014

La chaleur de Bahreïn est attendue pour la suite du travail sur les pneumatiques

 

Trois semaines aprés la 1ère session des essais d’ouverture de la saison 2014, la deuxième séance des tests officiels F1, à nouveau d’une durée de quatre jours, se déroulera cette semaine, de mercredi à samedi, cette fois sur la piste de Sakhir à Bahreïn. Ce circuit accueillera à nouveau les équipes, à l’occasion des troisièmes et derniers essais de pré-saison avant le lancement de la saison avec le QP d’Australioe prévu à Melbourne à la mi-mars.

La chaleur sur place, autour de 20°C, voire plus, promet un contraste saisissant avec les essais de Jerez disputés dans des conditions fraîches, marquées en outre par la pluie.

Toutes les écuries inscrites au Championnat di monde 2014, sont attendues à Sakhir, piste sur laquelle elles pourront optimiser l’interaction entre leur toute nouvelle monoplace – propulsée par un moteur 1,6 litres turbocompressé accouplé à un système de récupération d’énergie ultra-sophistiqué – et la toute dernière génération de pneumatiques Pirelli. Ceux-ci disposent désormais de nouveaux mélanges de gommes et de structures inédites.

Sur place, le tracé offre une succession de portions plus ou moins rapides et de virages offrant des contraintes très exigeantes pour les pneumatiques. Ces caractéristiques font ainsi de cette piste un terrain idéal pour ce type de tests.

 

PIRELLI-PAUL-HEMBERY

PIRELLI-PAUL-HEMBERY

 

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport nous explique :

« Les premiers essais à Jerez ont permis aux équipes de découvrir la toute nouvelle réglementation technique. Comme nous l’imaginions, le temps utile en piste a été limité et l’évaluation des pneumatiques ne constituait donc pas une priorité. De toute façon, les températures hivernales rencontrées en Europe, même au sud de l’Espagne, ne sont pas représentatives des conditions qui seront celles des Grands Prix tout au long de la saison. A Bahreïn, nous attendons une météo plus clémente et davantage de roulage, ce qui nous permettra, ainsi qu’aux équipes, de recueillir un maximum de données et d’approfondir notre connaissance du fonctionnement de ces nouveaux pneumatiques. »

 

Faits et chiffres 

 

Les équipes ne disposeront que de 135 sets de pneumatiques en essais cette année, ce chiffre incluant les tests de pré-saison. Le total maximum autorisé lors de ces derniers s’élève à 85 sets : 25 à Jerez et 30 pour chacune des deux sessions à Bahreïn.

Dès ce mercredi, les équipes auront à leur disposition trois types de mélanges de gommes : dur, medium et soft. Pirelli propose également aux teams de tester à nouveau le mélange « spécial hiver », un pneumatique dur optimisé pour monter rapidement en température, même en cas de temps froid.

Les écuries ont demandé à ce que ces pneumatiques – conçus initialement pour Jerez – soient de nouveau disponibles afin d’évaluer leur comportement par temps chaud. Ce modèle « winter» se caractérise par une absence totale de marquage, à la différence de la gomme 2014 dure « standard » qui arbore un coloris orange.

Pirelli fournit également pour l’occasion un set supplémentaire de pneumatiques medium fabriqué grâce à de tous nouveaux composants et structures. Ces gommes peuvent être considérées comme des prototypes car l’objectif est de les utiliser sans l’aide préalable des couvertures chauffantes qui ne seront plus autorisées à partir de 2015.

Sur les 30 sets de pneumatiques mis à disposition des Teams, 22 sets des quatre types de slicks (dur, dur « hiver », medium et soft) sont sélectionnés par Pirelli, en accord avec les équipes. Les 8 sets restants ont pour leur part été choisis au préalable par chaque équipe afin de se conformer à leur programme.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA et PIRELLI

 

F1

About Author

gilles