F1. LE PROCUREUR D’ALBERTVILLE CLASSE L’ENQUETE SUR LA CHUTE DE MICHAEL SCHUMACHER

 

 

 

MICHAEL-SCHUMACHER-PATRICK-QUINCY-le-procureir-Albertville-Confrence-de-presse-du-mercredi-8-janvier-2014.

MICHAEL-SCHUMACHER-PATRICK-QUINCY, le procureur d’Albertville-Conférence-de-presse-du-mercredi-8-janvier-2014. photo autonewsinfo

 

Patrick Quincy, le procureur du tribunal d’Albertville, suite à la chute en ski du pilote automobile Michael Schumacher, classe l’enquête sans suite, indiquant qu’il a constaté l’absence d’infraction de quiconque

Il n’y aura donc pas d’affaire Schumacher car la procédure d’enquête ouverte le dimanche 29 décembre 2013 immédiatement après la chute à ski du septuple Champion du monde de Formule 1 dans la station Savoyarde de Méribel les Allues et concernant les causes et les circonstances de cet accident, a finalement été classée sans suite, le mercredi 12 février 2014

 

MICHAEL-SCHUMACHER-le-lieu-de-son-accident-sur-les-pistes-de-MERIBEL-LE-DIMANCHE-29-decembre-2013

MICHAEL-SCHUMACHER-le-lieu-de-son-accident-sur-les-pistes-de-MERIBEL-LE-DIMANCHE-29-decembre-2013

 

Cette information a été confirmée ce lundi par Patrick Quincy, le procureur de la République d’Albertville, dans un communiqué transmis par l’Agence France Presse :

« Aucune infraction n’a été relevée à l’égard de quiconque. L’accident s’est produit en zone hors piste. »

Patrick Quincy précisant :

« La signalisation, le balisage, le jalonnement et l’information donnée sur les limites de cette piste étaient conformes aux normes françaises en vigueur ».

 

MICHAEL-SCHUMACHER-Stephane-BOZON-DU-PELOTON-DE-GENDARMERIE-DE-HAUTE-MONTAGNE-Confrence-de-presse-du-mercredi-8-janvier-2

MICHAEL-SCHUMACHER-Stephane-BOZON-DU-PELOTON-DE-GENDARMERIE-DE-HAUTE-MONTAGNE-Confrence-de-presse-du-mercredi-8-janvier-Photo autonewsinfo

 

Du coup, ces déclarations indiquent l’absence d’éventuelles  poursuites à l’encontre de la station de Méribel les Allues et précisent l’entière responsabilité de l’ancien pilote, confirmant ainsi les premiers propos du procureur lors de sa conférence de presse tenue à Albertville le 8 janvier dernier.

« S’il y a des poursuites, c’est sur la base d’une faute et d’imprudence qui pourraient être reprochées à l’exploitant. Nous n’en sommes pas là. »

Le procureur ayant à l’époque confié :

«  Je suis amené à considérer qu’il est allé délibérément dans cette zone et à partir du moment où l’on sort du balisage, on en est conscient. »

 

MICHAEL-SCHUMACHER-PORTRAIT-photo-Bernard-BAKALIAN

MICHAEL-SCHUMACHER-PORTRAIT-photo-Bernard-BAKALIAN

 

Désormais, reste à savoir quel est l’état réel du cerveau de Michael Schumacher ?

Pour bon nombre d’experts Français et étrangers, si Schumi venait un jour, mais quand ?, à reprendre conscience, il ne serait selon eux plus jamais le Michael Schumacher que l’on a connu avant ce drame !

Certains laissant entendre qu’il ne retrouvera jamais une vie normale, les lésions étant trop importantes et désormais 49 jours aprés l’accident, irréversibles…

Reste une question, combien de temps la famille souhaitera-t-elle le laisser dans le coma ?

A ce sujet, rappelons que l’ancien joueur de foot, membre de l’équipe de France, Jean Pierre Adams, vit ainsi artificiellement depuis … 34 ans !

Depuis le 17 mars 1982…

Michael Schumacher qui a un cœur jeune – il a eu 45 ans le 3 janvier 2014 – pourrait vivre ainsi des années

 

Peter SOWL

Photos : Bernard ASSET – Bernard BAKALIAN

 

MICHAEL-SCHUMACHER-au-Ski-Semaine-VROOM-a-MADONNA-DI-CAMPIGLIO-dans-les-Dolomites - Photo Bernard ASSET

MICHAEL-SCHUMACHER-au-Ski-Semaine-VROOM-a-MADONNA-DI-CAMPIGLIO-dans-les-Dolomites – Photo Bernard ASSET

F1

About Author

gilles