ECONOMIE : UNE GRANDE RÉVOLUTION S’ANNONCE CHEZ PSA…

 

LOGO PSA

 

 

En proie à de sérieuses difficultés depuis plusieurs années, le Groupe automobile familial Français s’apprête à vivre une grande révolution en milieu de semaine prochaine

Augmentation de capital, entrée de l’État, multiples partenariats avec le constructeur chinois Dongfeng et aussi la banque Espagnol Santander, nomination d’un nouveau patron…

Bref, le Groupe PSA va vivre ce mercredi 19 février 2014, un sacré tournant historique dans sa longue histoire !

Après des mois de longues et intenses négociations, serrées parfois extrêmement tendues et nécessairement  complexes, PSA va enfin aboutir.

Cette semaine, les ultimes détails ont en effet effectivement été réglés, permettant ainsi de calmer le  jeu avec le Président du groupe, Thierry Peugeot.

Le conseil de surveillance de PSA ‘Peugeot Citroën’ va donc se réunir ce  mardi 18 février 2014 avec pour ordre du jour un programme plutôt chargé.

Toutes ses décisions devraient être dévoilées ce mercredi matin 19 février 2014.

PSA publiera en premier lieu ses résultats financiers pour 2013. Naturellement mauvais. Les ventes du Groupe PSA Peugeot Citroen ont encore chuté de 4,9% en 2013, la firme n’ayant vendu que 2,82 millions de véhicules. Au premier semestre, le Groupe a connu une perte nette de 426 millions d’ €, sa division automobile perdant 510 millions.

PSA va donc confirmer – c’est inévitable – une augmentation de capital de 3 milliards d’€ possible jusqu’à près de 4 milliards par le jeu des bons de souscription d’action, presque autant que sa valeur en Bourse aujourd’hui (4,3 milliards d’€).

Le Figaro explique :

 » Le schéma qui sera soumis mardi au conseil de surveillance (baptisé «A”» pendant les travaux préliminaires) prévoit une opération réservée à l’État français et au chinois Dongfeng appuyée par un fonds souverain de sa région d’origine, suivie d’une opération de marché avec PSA. Ces milliards d’argent frais vont permettre de relâcher la contrainte financière qui s’exerce aujourd’hui sur PSA, qui doit s’acquitter de plus de 600 millions d’euros de frais financiers par an!’

L’augmentation de capital placera l’État, Dongfeng et la famille Peugeot à 14% du capital. Les accords liant ces trois grands blocs seront signés le 26 mars 2014 à l’occasion de la visite en France du Président Chinois Xi Jinping.

Une fois l’augmentation de capital réalisée, Thierry Peugeot va abandonner son fauteuil de Président. Le nom ne son successeur  ne sera pas connu ce mercredi. Louis Gallois espère l’obtenir, avec l’appui de l’État. Le nom de Patricia Barbizet est également évoqué.

Philippe Varin, qui dirige le Groupe depuis 2009, cèdera immédiatement les rênes du constructeur à Carlos Tavares, l’ex-numéro deux de Renault, recruté à  l’automne dernier après son limogeage surprise de Renault.

  

Aurélie ELBAZ

 

Sport

About Author

gilles