WRC. MADS ØSTBERG ET JONAS ANDERSSON JOUENT À DOMICILE

 

 

WEC 2013   SUEDE  - Al-Qassimi

WEC 2013 SUEDE – Al-Qassimi -Photo Jo LILLINI

 

Le parcours du Rallye de Suède passe de part et d’autre de la frontière entre la Suède et la Norvège. Le Norvégien Mads Østberg et le Suédois Jonas Andersson évolueront donc à domicile sur la seule épreuve hivernale du calendrier.

La seconde DS3 WRC du Citroën Team sera confiée à Kris Meeke et Paul Nagle. L’équipe occupe après la manche d’ouverture, la deuxième place du Championnat du Monde Constructeurs après le Monte-Carlo.

Désormais associé à Chris Patterson, Khalid Al-Qassimi débutera sa saison au volant d’une troisième Citroën DS3 WRC

 

CITROËN ET LE RALLYE DE SUÈDE : UNE VICTOIRE HISTORIQUE…

WRC. RALLYE DE SUÈDE CITROEN LOEB ELEN

WRC. RALLYE DE SUÈDE  2013 – Derniére apparition pour LOEB ELENA -Photo Jo LILLINI

 

Entre 1950 et 2003, seuls des pilotes suédois et finlandais s’étaient imposés sur les routes enneigées du Rallye de Suède.

En 2004, Citroën, Sébastien Loeb et Daniel Elena écrivaient l’une des premières grandes pages de leur histoire en WRC.

Cette année-là, l’équipe Championne du Monde alignait deux Citroën Xsara WRC pour Sébastien Loeb – Daniel Elena et Carlos Sainz – Marc Marti.

Si le duo espagnol se contentait de la cinquième position à l’arrivée, l’équipage franco-monégasque battait les Nordiques sur leur terrain de prédilection, devançant Marcus Grönholm et Timo Rautiainen de plus de quarante secondes !

Depuis, Sébastien Loeb – Daniel Elena et Mikko Hirvonen – Jarmo Lehtinen, ont conquis cinq deuxièmes places pour le compte de Citroën.

 

384 CLOUS POUR MORDRE LA GLACE

WRC-SUEDE-2014-VW-WRC-Michelin-clouté-Suède

WRC-SUEDE-2014-VW-WRC-Michelin-clouté-Suède -Photo Jo LILLINI

 

Lors de la première édition du Rallye de Suède dans le cadre du Championnat du Monde, les pneus cloutés étaient interdits !

Depuis, la règlementation a largement évolué. En 1986, la Citroën BX 4TC menée au sixième rang par Jean-Claude Andruet était équipée de gommes Michelin comportant environ 600 clous pyramidaux.

Aujourd’hui, le Rallye de Suède se dispute avec des enveloppes qui proviennent toujours de chez Michelin et adaptées aux jantes « terre » et équipées de 384 clous d’une saillie de 6,5 millimètres.

Ce sont les réglages qui font le reste, comme l’explique Didier Clément, ingénieur en charge de l’exploitation des Citroën DS3 WRC :

« Ce sont les différentes conditions de route qui compliquent la tâche de l’équipe technique. Si l’on roule sur de la neige fraiche, les clous ont du mal à mordre le sol et la voiture a tendance à louvoyer. La glace vive représente l’idéal, avec un grip exceptionnel. Les trajectoires sont précises et le freinage est très efficace. Sur la terre gelée, les clous cassent et les pneus perdent toute efficacité. »

Entre les différentiels et les suspensions, les hommes de Citroën Racing jouent sur des combinaisons virtuellement infinies pour proposer les meilleurs réglages à leurs pilotes :

Didier Clément, ajoute :

 « La DS3 WRC répond sensiblement aux modifications. Il est nécessaire de bien travailler en amont pour se préparer à toutes les éventualités. Nous avons l’habitude de dire que cette épreuve se gagne lors des essais. Il faut définir un setup cohérent, pour que les pilotes puissent se lâcher d’emblée. Sur un parcours aussi rapide, il est très difficile d’effacer un retard de plus d’une dizaine de secondes. »

PREMIERS ESSAIS RÉUSSIS POUR MADS ØSTBERG

 WRC-2014-MONTE-CARLO-GAP-SISTERON-MADS-OSTBERG


WRC-2014-MONTE-CARLO-GAP-SISTERON-MADS-OSTBERG – photo Jo LILLINI

 

En 2006, un jeune pilote de 18 ans faisait ses débuts en Championnat du Monde au Rallye de Suède… Depuis, Mads Østberg a notamment cumulé trois podiums lors des trois dernières éditions de cette manche.

Mads se souvient :

« J’avais un peu peur avant le départ de mon premier rallye en WRC »

Et il précise :

« À vrai dire, j’avais disputé assez peu d’épreuves avant de me retrouver dans le grand bain. Mais ça faisait partie de mon apprentissage, car j’avais l’ambition d’aller au plus haut niveau. Il est important d’avoir des rêves… Je me suis toujours fixé des objectifs. J’en ai atteint certains, mais j’en ai encore d’autres ! »

 

 WRC-2014-MONTE-CARLO-La-CITROEN-DS3-de-Mads-OSTBERG-dans-le-TURINI-SAMEDI-18-Janvier


WRC-2014-MONTE-CARLO-La-CITROEN-DS3-de-Mads-OSTBERG-dans-le-TURINI-SAMEDI-18-Janvier-Photo Jo LILLINI

 

Depuis sa quatrième place à Monaco, le Norvégien a participé au Mountain Rally, une épreuve de son championnat national :

 « C’était une bonne opportunité de découvrir la voiture, de m’y habituer et de travailler avec les pneus neige du WRC. C’était comme une préparation à la séance d’essais de deux jours, programmée avant ce rallye de Suède. »

Deuxième en 2011, troisième en 2012 et 2013, Mads Østberg est particulièrement attendu par ses supporters en Suède et en Norvège :

« C’est l’un des rendez-vous les plus importants de notre saison. L’objectif est d’être sur le podium. Si tout se passe bien, je veux essayer de me battre pour la victoire. Nous aurons beaucoup de fans le long des routes. Et même si je suis très concentré sur ma trajectoire, il m’arrive d’apercevoir les drapeaux norvégiens et suédois de nos fans ! »

 

UNE DÉCOUVERTE POUR KRIS MEEKE

 WRC-2014-MONTE-CARLO-GAP-SISTERON-DS3-de-KRIS-MEEKE-dans-le-petit-tapis-de-neige


WRC-2014-MONTE-CARLO-GAP-SISTERON-DS3-de-KRIS-MEEKE-dans-le-petit-tapis-de-neige -Photo Jo LILLINI

 

Sur le podium du Rallye Monte-Carlo, Kris Meeke et Paul Nagle s’attendent à un autre défi en Suède. En effet, l’équipage britannique va découvrir le Rallye de Suède.

Kris reconnait :

« Je n’ai jamais disputé le moindre rallye sur neige. Ce sera une nouvelle expérience pour moi. Au moins l’équipe sait à quelles difficultés je serai confronté. Je vais surtout me concentrer sur mon propre apprentissage et oublier le résultat brut. »

 

WRC-2014-MONTE-CARLO-GAP-SISTERON-Kris-MEEKE-portrait

WRC-2014-MONTE-CARLO-GAP-SISTERON-Kris-MEEKE-portrait

 

Et le jeune Irlandais enchaine :

« Je sais que je suis rapide sur asphalte et sur terre, mais je n’ai pas de repère sur la neige. Durant les essais, je m’installerai à côté de Mads pour observer sa façon de piloter. Ensuite, ce sera à moi de tout découvrir : la voiture, les pneumatiques… Nos concurrents possèdent beaucoup plus d’expérience. Ils iront certainement très vite. Je devrais donc faire abstraction de cet environnement pour apprendre et progresser à mon rythme. Et surtout, ne pas faire d’erreur. »

 

PREMIÈRE ÉPREUVE DE L’ANNÉE POUR KHALID AL QASSIMI

WEC-2013-SUEDE-Al-Qassimi-Un-sacre-saut-pour-sa-DS3.

WRC-2013-SUEDE-Al-Qassimi-Un-sacre-saut-pour-sa-DS3.

 

Cette saison, Khalid Al Qassimi et Chris Patterson font du Championnat du Moyen-Orient leur objectif principal. Toutefois, le pilote d’Abu Dhabi sera également au départ de quatre épreuves du WRC. Son calendrier débute en Suède, dans un environnement diamétralement opposé à celui qu’il connait à Abu Dhabi.

Il garde pourtant de bons souvenirs de la première de ses quatre apparitions à Karlstad :

« Je n’étais pas vraiment satisfait de mes performances. J’ai donc décidé de repousser mes limites et de me lancer le défi de passer à fond sur Colin’s Crest. Croyez-le ou pas, j’ai gagné le trophée du plus long saut ! »

 

 WEC-2013-SUEDE-Al-Qassimi-Citroen-DS3-WRC-portrait.


WRC-2013-SUEDE-Al-Qassimi-Citroen-DS3-WRC-portrait.

 

Il ajoute :

« Je n’ai pas roulé avec la Citroën DS3 WRC depuis le Rallye d’Espagne l’an passé. Je suis heureux de pouvoir compter sur l’expérience de Chris Patterson cette saison. Sa présence sera un atout supplémentaire pour signer de bons résultats. »

 

ENTRE SUÈDE ET NORVÈGE

WRC-2013-SUEDE-Panneau-Rallye

WRC-2013-SUEDE-Panneau-Rallye -Photo Jo LILLINI

 

En quatre jours, les concurrents devront couvrir un total de 1 583 kilomètres. 24 épreuves spéciales sont au programme pour 324 kilomètres chronométrés.

Le départ du rallye sera donné de Karlstad ce mercredi 5 février dès 20h04 avec une super-spéciale (1,9 km) organisée sur l’hippodrome de la ville.

Le lendemain jeudi, les équipages quitteront Karlstad pour une longue liaison de 85 kilomètres jusqu’au parc d’assistance d’Hagfors.

Après quinze minutes d’intervention, les concurrents partiront vers la Norvège.

Sur la route, ils découvriront une toute nouvelle spéciale, avec une arrivée dans le stadium de ski de Torsby (7,03 km).

Le reste du parcours est tracé de l’autre côté de la frontière avec deux boucles dans Kirkener (7,16 km) et Finnskogen (16,82 km), identiques à l’an dernier.

Aucune assistance ne sera autorisée avant le retour à Hagfors en fin d’étape, après un second passage nocturne dans Torsby.

Vendredi, l’action se déroulera à l’est d’Hagfors dans des spéciales utilisées en 2013 : Lesjöfors (15 km), Fredriksberg (18,15 km), Rämmen (22,76 km) puis Hagfors Sprint (1,87 km).

Une assistance de trente minutes coupera la journée entre les deux tours. Après une nouvelle pause de 45 minutes à Hagfors, les équipages repartiront 85 kilomètres plus au sud pour un second run sur l’hippodrome de Karlstad (1,9 km) à partir de 19h00.

La dernière étape se déroulera samedi autour d’Hagfors avec deux boucles dans des spéciales bien connues des piliers du WRC.

La compétition reprendra peu avant le lever du soleil dans Hara (11,32 km). Suivront les secteurs Torntop (19,26 km), Vargasen (24,63 km) et Varmullsasen (15,87 km). Le second passage dans Varmullsasen sera la Power Stage.

L’arrivée sera jugée samedi dans le centre-ville de Karlstad, à partir de 17h27.

 

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI et TEAM

 

NOTRE  ARTICLE PRECEDENT

http://www.autonewsinfo.com/2014/02/03/wrc-rallye-de-suede-place-aux-specialistes-de-la-glaceogier-de-retour-pour-un-nouvel-exploit-114929.html

 

WRC-2013-SUEDE-DS3 CITROEN

WRC-2013-SUEDE-DS3 CITROEN

WRC

About Author

gilles