F1. DIETER MATESCHITZ, LE PATRON DE RED BULL DEFEND SON EQUIPE

 

 

F1-2014-JEREZ-RES-BULL-Stand DIETER MATESCHITZ avec Chris HORNER - photo JF pour autonewsinfo

 

Après la désastreuse 1ère session des premiers essais d’avant-saison, où l’équipe quadruple Championne du monde en titre, le Team Red Bull Racing, a été quatre jours durant complètement inexistante, se montrant incapable d’aligner des tours convenables, avec à la clé des chronos dignes de son statut, Dieter Mateschitz, le propriétaire de la firme de boissons énergétiques Red Bull, dont le siège se trouve à Fischl am See, près de Salsbourg dans le Tyrol Autrichien.

Arrivé en milieu de semaine, le richissime homme d’affaires, n’a pu assisté sur place et en direct au spectacle de désolation de voir ses monoplaces, pourtant jusqu’alors imbattables sur les Grands Prix depuis quatre saison, passer la majorité de leur temps et à l’abri des regards, enfermer dans leurs stands !

Incroyable situation…

Et ce d’autant plus qu’en quatre journées d’essais, la Red Bull RB9  version 2014, n’a pu boucler en tout et pour tout que… 21 tours !

On croit rêver et pourtant c’est bien la triste réalité.

 

 F1-2014-JEREZ-SEB-VETTEL-RED-BUL-RENAULT-29-janvier-Photo-Max-MALKA


F1-2014-JEREZ-SEB-VETTEL-RED-BUL-RENAULT-29-janvier-Photo-Max-MALKA

 

Le tenant du titre, quatre fois sacré en 2010, 2011, 2012 et 2013 a en effet parcouru et encore au ralenti la bagatelle de … 11 tours dont le meilleur  1’38″320, performance qui lui attribue le 18ème temps de la semaine, à comparer avec les 1’23″276  et 162 tours  couverts par le héros de ce déverminage, le surprenant rookie Kevin Magnussen !

Cependant que son jeune équipier, en provenance de l’équipe sœur, Toro Rosso, l’Australien Daniel Ricciardo, et qui découvre la Red Bull, pointe lui encore plus loin, récoltant la plus mauvaise place, la 21ème et dernière avec un chrono de 1’45″374 , le moins mauvais de ses 10 tours !

 

 F1-2014-JEREZ-VETTEL-RED-BULL-RENAULT-29-janvier-Photo-Max-MALKA


F1-2014-JEREZ-VETTEL-RED-BULL-RENAULT-29-janvier-Photo-Max-MALKA

 

C’est dire si la situation est dramatique pour ne pas écrire catastrophique…

Questionné donc sur cette entame à tout le moins surprenante et qui ne manque pas d’inquiéter, Dieter Mateschitz, qui se montre néanmoins rassurant, a d’abord lâché :

« J’entends dire que l’équipe a perdu certains cadres  ce qui expliquerait notre mauvaise voiture 2014.»

Effectivement, l’équipe que dirige Chris Horner, a vu successivement son chef du département aérodynamique, Peter Prodromou, la quitter pour rejoindre le Team McLaren l’an dernier, avant de devoir apprendre les départs de son responsable de la  dynamique du véhicule, Mark Ellis et de son ingénieur en charge de la simulation, Giles Wood, tous deux enrôlés par l’écurie Mercedes.

Avant de préciser :

« Les problèmes que nous avons rencontrés à Jerez viennent du moteur et pas de notre équipe, laquelle dispose toujours de son haut niveau.»

Et d’expliquer :

« Ces problèmes de jeunesse ne sont malgré tout pas une surprise. Nous nous attendions à vivre un premier  roulage difficile. Il faut toutefois que ces problèmes soient maintenant résolus pour les prochains essais de Bahreïn, à la mi février. Â Renault donc et à nos techniciens de résoudre ces problèmes et d’être prêts pour la prochaine session. »

Mateschitz, concluant :

« Pour le moment, il n’y a aucune raison de se montrer inquiet. Être en retard en début de saison ne signifie pas nécessairement que vous avez déjà perdu le championnat. Vous avez toujours une chance même si vous réalisez plusieurs mauvaises courses. »

Sûr !

Mais, vu les bonnes performances et la fiabilité démontrée par les équipes qui disposent des moteurs concurrents (Ferrari et Mercedes), il y a tout de même de quoi se montrer inquiets…

Assurément car les pilotes Ferrari, McLaren, Williams et Mercedes ont eux bouclés respectivement, 188 tours pour Nico Rosberg (Mercedes), 173 tours pour Fernando Alonso (Ferrari), 162 tours pour Magnussen (McLaren-Mercedes) et 133 pour Félipe Massa (Williams-Mercedes) et ce avec à la clé des chronos respectables.

Il faut maintenant souhaiter d’Adrian Newey, le génial ingénieur de Red Bull, qui avant de faire les beaux jours de Red Bull, a fait des années durant, la gloire de Williams puis de McLaren, rectifie, au plus vite le tir…

Sans accabler le motoriste Renault, ‘’ l’homme de l’art ‘’ de Red Bull, a visiblement été un peu loin dans la recherche aérodynamique, ce qui visiblement se marie mal, avec le nouveau propulseur Français.

Moteur qui a tout de même causé également des soucis aux deux autres équipes qui l’utilisent également, Caterham et Toro Rosso.

Preuves que chez Renault, il y a la aussi encore du boulot…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : JB et MAX MALKA

 

RECAPITULATIF DES MEILLEURS CHRONOS DE LA SEMAINE A JEREZ DE LA FRONTERA

 

1. Kevin Magnussen (Danemark) : McLaren-Mercedes, en  1’23″276 (162 tours)

2. Felipe Massa (Brésil) :Williams-Mercedes, en 1’23″700 (133 tours)

3. Lewis Hamilton (GB) : Mercedes-AMG, en 1’23″952 (62 tours)

4. Jenson Button (GB) : McLaren-Mercedes, en  1’24″165 (83 tours)

5. Kimi Räikkönen (Finlande) : Ferrari, en  1’24″812 (78 tours)

6. Fernando Alonso (Espagne) : Ferrari, en  1’25″495 (173 tours)

7. Valtteri Bottas (Finlande) : Williams-Mercedes), en 1’25″344 (42 tours)

8. Nico Rosberg (Allemagne) Mercedes-AMG, en 1’25″588 (188 tours)

9. Nico Hülkenberg (Allemagne) : Force India-Mercedes, en 1’26″096 (17 tours)

10. Lewis Hamilton (GB) : Mercedes-AMG, en 1’27″820 (59 tours)

11. Sergio Pérez (Mexique) : Force India-Mercedes, en 1’28″376 (48 tours)

12. Daniel Juncadella (Espagne) : Force India-Mercedes), en 1’29″457 (81 tours)

13. Jean-Eric Vergne (France) Toro Rosso-Renault, en 1’29″915 (45 tours)

14. Adrian Sutil (Allemagne) : Sauber-Ferrari, en 1’30″161 (103 tours)

15. Jules Bianchi (France) : Marussia-Ferrari, en 1’32″222 (25 tours)

16. Esteban Gutiérrez (Mexique) : Sauber-Ferrari, en 1’33″270 (60 tours)

17. Marcus Ericsson (Suède) : Caterham-Renault, en 1’37″975 (12 tours)

18. Sebastian Vettel (Allemagne) : Red Bull-Renault, en 1’38″320 (11 tours)

19. Kamui Kobayashi (Japon) : Caterham-Renault, en 1’43″193 (54 tours)

20. Daniil Kvyat (Russie) : Toro Rosso-Renault, en 1’44″016 (9 tours)

21. Daniel Ricciardo (Australie) : Red Bull-Renault,  en 1’45″374 (10 tours)

 

Non-chronométrés 

 

Robin Frijns (Hollande) : Caterham-Renault, 10 tours couverts

Max Chilton (GB) : Marussia-Ferrari, 5 tours couverts

F1 Sport

About Author

gilles