F1. LES PNEUMATIQUES PIRELLI  » HIVER » EN PISTE A JEREZ

 

 

F1-2014-JEREZ-la-gamme-des-pneumatiques-PIRELLI

F1-2014-JEREZ-la-gamme-des-pneumatiques-PIRELLI

 

Les pneumatiques Pirelli “Hiver”  seront en piste des ce mardi matin, lors des tous 1ers essais de la saison 2014 qui débutent en Espagne sur le circuit de Jerez de la Frontera dans le sud de l’Andalousie

 

Après une courte trêve d’un peu plus de deux mois, les Formule 1 reprennent la piste ce mardi matin à Jerez pour la première des trois séances de quatre jours de tests hivernaux. Les deux prochaines se dérouleront à Bahreïn, d’abord du 19 au 22 février puis ensuite  du 27 février au 2 mars.

Ce mardi, apparaîtront pour la première fois en piste, la plupart des Formule 1 en version 2014, exception des Lotus et des Marussia dont le forfait a é&té annoncé tard lunsi soir.

Et l’on pourra alors juger des effets de la révolution qui s’est produite cet hiver en Formule 1, avec le passage au moteur à simple turbo de 1.6 et les multiples systèmes de récupération d’énergie qui équipent ces nouvelles F1. N’oublions pas qu’elles devront toutes rouler avec une quantité de carburant considérablement réduite et faire le meilleur usage d’un règlement aérodynamique totalement inédit.

Ces changements importants induisent une totale refonte de la dynamique de ces autos, si bien que Pirelli a développé pour l’occasion une gamme 2014 totalement inédite, particulièrement adaptée à ces nouvelles contraintes. Ainsi, tous les pneus « slicks » (sec) de la saison qui débutent, bénéficient d’une nouvelle structure et de nouveaux mélanges de gommes. Ils sont aussi un peu plus lourds. La version « pluie » dispose quant à elle de nouveaux dessins de la bande de roulement et, elle aussi, de nouveaux mélanges de gommes.

Jerez, qui possède le bitume le plus agressif de tous les circuits empruntés par les Formule 1, dès ce mardi matin, est la première occasion pour les équipes présentes de se familiariser avec ces nouvelles enveloppes 2014. Dès lors, le processus d’assimilation des caractéristiques de ces pneumatiques pourra débuter jusqu’au dernier jour qui sera exclusivement consacré aux essais des enveloppes « pluie »

Cela se déroulera sur une piste artificiellement détrempée. En revanche, s’il pleut un des jours précédents, ce dernier jour se déroulera sur le sec, devenant un jour de test officiel en pneus secs.

 

  PIRELLI-PAUL-HEMBERY


PIRELLI-PAUL-HEMBERY

 

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, confie :

« Ce premier test s’annonce passionnant, puis que nous y verrons évoluer pour la première fois les Formule 1 en version 2014. Ce sera également l’occasion de voir la manière dont elles interagissent avec nos pneumatiques, en fonction des caractéristiques différentes de chaque modèle. A ce titre, Jerez constituera certes, une séance d’essais officielle, mais aussi une session d’apprentissage pour tout le monde. Les pneumatiques en version 2014 seront aussi différents de leurs prédécesseurs que le sont les voitures, avec l’essentiel du travail de développement conduit grâce aux outils de simulation et aux essais en piste. L’an passé à pareille époque, en Espagne, les équipes avaient perdu du temps de piste pour raisons de températures trop basses. On avait même vu de la neige sur le bitume ! Pour nous prémunir contre ce genre de mésaventure, nous avons pris les devants et élaboré une version spéciale « hiver » de notre pneumatique « dur ». Il ne sera utilisé que pour ce test de Jerez et permettra de rouler efficacement en dépit du froid. Enfin, le nouveau règlement précise qu’un des jours des tests officiels doit être consacré aux essais de notre Cinturato « intermédiaire » et du « pluie ». C’est prévu pour le dernier des quatre jours à Jerez, pour permettre aux équipes de se forger la plus large expérience possible dans toutes les conditions possibles, tôt dans l’année, au moment où elles apportent les dernières retouches à leurs modèles 2014. »

 

Faits et chiffres 

 F1-2014-JEREZ-6-Team-CATERHAM-et-ses-rangées-de-pneumatiques-Photo-Max-MALKA


F1-2014-JEREZ-6-Team-CATERHAM-et-ses-rangées-de-pneumatiques-Photo-Max-MALKA

 

Les écuries disposent pour 2014 d’un nombre maximum de 135 sets de pneumatiques en essais, au total. Le total maximal pour les trois tests de pré-saison s’établit à 85 sets : 25 pour Jerez et 30 pour chaque session à Bahreïn.

Les quatre types de pneumatiques « sec » PZero , le Cinturato « intermédiaire » et le « pluie » seront tous disponibles dès ce premier test. Pirelli propose également à Jerez un pneumatique « spécial hiver » pour réduire les risques de pertes de roulage pour cause de température basse. Il s’agit d’un pneumatique dur, optimisé pour fonctionner également par température basse, peu sensible au « graining », fréquent par temps trop froid.

Les écuries disposeront d’un certain nombre d’enveloppes, de différentes caractéristiques, pour un total de 18 sets par voiture, selon le tableau ci-dessous, plus appropriés au tracé de Jerez. A cela s’ajoute la possibilité donnée à chaque team de choisir à l’avance sept sets supplémentaires à tester à Jerez, parmi les 25 sets maximum disponibles par voiture. Le slick de « base », le dur et le medium « winter », ont été choisis par Pirelli en collaboration avec les écuries, en fonction des caractéristiques de Jerez.

Le règlement 2014 exige qu’un jour de chaque séance de tests officiels soit consacré aux essais de pneumatiques « pluie ». Charge, alors, à Pirelli de faire en sorte que la piste soit bien inondée. Cette journée est cette fois prévue pour le dernier jour, le 31 janvier.

Ce tracé du sud de l’Espagne qui développe 4,428 km offre des virages lents, des courbes moyennes et d’autres plus rapides. Il met l’accent sur les pneumatiques arrière et sur les qualités de traction de chaque Formule 1. Ce tracé a servi à nombre de séances d’essais à ce jour et également de cadre à un Grand Prix en 1997.

 

Les nouveautés 2014 

F1-2014-Test-JEREZ-27-au-31-Janvier-Les-pneumatiques-PIRELLI-Photo-Max-MALKA

F1-2014-Test-JEREZ-27-au-31-Janvier-Les-pneumatiques-PIRELLI-Photo-Max-MALKA

 

Pirelli a développé sa gamme de pneumatiques de 2014, grâce aux simulations, aux informations fournies par les écuries, mais aussi par ses propres essais en piste. En plus de sa nouvelle structure et de ses mélanges 2014, chaque enveloppe pèse 250 grammes de plus à l’arrière et 200 grammes de plus à l’avant qu’en 2013.

Les pneumatiques avant bénéficient d’un nouveau profil, tandis que celui des pneumatiques arrière demeure totalement inchangé.

De manière générale, les nouveaux mélanges de gommes sont un peu plus durs que leurs prédécesseurs de 2013, dans le but d’améliorer leur adhérence.

Le dessin des pneumatiques « pluie » arrières évolue de manière à augmenter le volume d’eau évacué à pleine vitesse et à réduire le risque d’aquaplanning. Il passe de 60 litres/seconde à 65 litres/seconde. Son nouveau mélange de gomme lui permet aussi de fonctionner au mieux dans des conditions de pistes humides, mouillées ou séchantes, de manière à élargir la fenêtre de passage en pneumatiques intermédiaires, en course.

Premiers tours de piste dans quelques heures…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA et PIRELLI

F1 Sport

About Author

gilles