MOTOGP 2014: LE GP DU BRESIL EN POINTILLÉS!

 

C’était à vrai dire assez prévisible.

Le circuit « Nelson Piquet » de Brasilia est dans un triste état, on est au milieu de la forêt primaire brésilienne, à près de 1500 km de Rio de Janeiro, et toute construction non entretenue y est immédiatement en mauvais état, la chaleur et l’extrême humidité font vieillir le béton et pousser les plantes à une allure vertigineuse!

Brasilia est la capitale officielle de l’Etat mais le vendredi soir, il y a des dizaines d’avions qui ramènent les fonctionnaires à Rio laissant à l’abandon et aux herbes folles la ville dont Oscar Niemeyer voulait faire un symbole de la cité nouvelle.

Il fallait donc un apport colossal d’argent pour remettre le circuit aux normes GP, d’autant plus qu’il fallait le faire vite, les entreprises avaient huit mois pour faire homologuer le tracé.

 

PAS EN GRANDE FORME LE CIRCUIT...

PAS EN GRANDE FORME LE CIRCUIT…

 

Et les entreprises n’ont pas un rond…

Et le chantier n’avance pas.

Certaines boîtes seraient même en faillite…

Il se dit même que du coup, la Dorna pourrait déplacer son GP d’Aragon, qui était sur la même date que les 24 Heures du Mans.

Pas certain que cela mange des spectateurs d’un côté ou de l’autre mais en principe,  ce genre de doublon ne se fait pas.

Les transmissions TV par exemple, ne peuvent se multiplier à l’infini et sans TV, aujourd’hui, une épreuve  moto perd des billes d’entrée.

C’est triste, car le Brésil est un  pays taré de sports mécaniques, il y a eu dans le passé un GP moto dans ce pays, jusqu’en 2004, sur le circuit de Jacarepagua, à Rio, qui s’appelait déjà Nelson Piquet et qui a été détruit.

Rossi y a gagné plusieurs fois en 500 et en MotoGP  et Lorenzo aussi, en 125.

Rossi était revenu récemment pour lancer officiellement le projet du circuit brésilien.

Au point où l’on en est aujourd’hui, on ne voit pas comment ce beau projet pourrait être prêt le jour voulu!

 

 JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ORGANISATION 

Moto

About Author

jeanlouis