MONTE CARLO HISTORIQUE 2014. SUCCES POPULAIRE ATTENDU POUR LE TEAM RENAULT GORDINI

 

 

 

 MONTE-CARLO-HISTORIQUE-2014-Plaque-voiture-GORDINI-Num-8-photoMax-MALKA


MONTE-CARLO-HISTORIQUE-2014-Plaque GORDINI Num-8 de Jean RAGNOTTI et Michel DUVERNAY-photo Max-MALKA

 

Au fil des ans, Hugues Portron qui dirige le patrimoine de la firme au losange et supervise Renault Classic fait revivre, année aprés année, les modéles sportifs d’antan que possède la maison Renault dans son musée de Flins et qui se sont illustrés sur les pistes et routes des plus belles et renommées épreuves.

Ainsi régulièrement, du Mans Classic à Goodwood Revival, en passant par le Monte Carlo Historique, Hugues Portron engage ces merveilleux bolides, tous parfaitement entretenus et dans un état impeccable et qui ont fait rêver bien des générations.

 

MONTE-CARLO-HISTORIQUE-2014-GORDINI-50-ANS-photo-Max-MALKA

MONTE-CARLO-HISTORIQUE-2014-GORDINI-50-ANS-photo-Max-MALKA

 

Aprés avoir fait rouler successivement ces dernières années,  des 4L puis les R5 Turbo et enfin les Berlinettes Alpine l’an passé, place cette année aux inoubliables Renault 8 Gordini. Les fameuses et célèbres ‘Gord’ de la fin des années 60. Dont on célébre cette année les 50 ans !

Ces sublimes bagnoles  » Bleu de France  » qui ont permis à tellement d’apprentis champions de se faire un nom et une sacrée carrière en sport automobile !

 

 MONTE CARLO HISTORIQUE 2014 - GORDINI 50 ANS - le Team RENAULT CLASSIC - photo Max MALKA


MONTE CARLO HISTORIQUE 2014 – GORDINI 50 ANS – le Team RENAULT CLASSIC – photo Max MALKA

 

On en trouve d’ailleurs trois parmi les cinq équipages inscrits dans cette édition 2014 du Monte Carlo Historique.

Avec à leur tête, l’inoxydable Jean Ragnotti, éternel ambassadeur de Renault et qui vient d’ailleurs d’en reprendre comme il nous l’a confié pour deux ans, poursuivant sa longue collaboration avec la firme de Boulogne-Billancourt.

 

 MONTE CARLO HISTORIQUE 2014 - GORDINI 50 ANS - RAGNOTTI DUVERNAY - photo Max MALKA


MONTE CARLO HISTORIQUE 2014 – GORDINI 50 ANS – RAGNOTTI DUVERNAY – photo Max MALKA

 

Egalement deux autres anciens champions qui ont tous deux brillé en son temps au volant de différentes Renault en course, Michel Leclére et Alain Serpaggi.

A quelques heures de prendre le départ ce vendredi soir depuis Reims pour une 1ère longue nuit qui les verra arriver a Valence samedi en milieu d’aprés-midi, avec les traditionnels passages à Vitry le François, Langres, Champagnole, La Mure, Die et St Nazaire en Royans, belle rencontre avec ces trois pilotes.

 

 MONTE-CARLO-HISTORIQUE-2014-GORDINI-50-ANS-Michel-LECLERE-et-Jeannot-RAGNOTTI-avec-Gilles-GAIGNAULT-photo-Max-MALKA


MONTE-CARLO-HISTORIQUE-2014-GORDINI-50-ANS-Michel-LECLERE-et-Jeannot-RAGNOTTI-avec-Gilles-GAIGNAULT-photo-Max-MALKA

 

Jeannot Ragnotti, le premier et qui posséde un losange dans le coeur, en profite pour évoquer et nous rappeller brièvement  son histoire avec le Monte Carl’ :

«  Tu vois, il est toujours là, Jeannot. Blague à part, le Monte Carlo est un rallye que j’adore. J’en ai disputé quinze et six en historique. Et je l’ai gagné en 1981 avec la R5 Turbo Groupe 4 avec Jean Marc Andrié. »

Et il nous confie :

«  L’historique pour moi reste une formidable occasion de rencontrer une semaine durant les fans. C’est une ballade intéressante et amusante avec beaucoup moins de stress que sur l’épreuve qui compte pour le championnat du monde. Elle permet aussi pour le pilote que je suis toujours de retrouver les redoutables spéciales d’antan et aussi de revoir un peu partout des amis comme la famille Jouanny de la fameuse Remise à Antraigues. »

 

 MONTE-CARLO-HISTORIQUE-2014-GORDINI-50-ANS-La-GORD-N°8-de-Jean-RAGNOTTI-et-Michel-DUVERNAY-photo-Max-MALKA


MONTE-CARLO-HISTORIQUE-2014-GORDINI-50-ANS-La-GORD-N°8-de-Jean-RAGNOTTI-et-Michel-DUVERNAY-photo-Max-MALKA

 

A propos de la Gordini, il nous rappelle :

« C’est au volant d’une R8 Gordini que j’ai entamé ma carrière en 1967. Avec cette auto, j’ai tout de suite obtenu de bonnes performances. Je me souviens que je gagnais chaque course du Groupe 1 lorsque je courais. C’est grâce à mes bons résultats dans la Coupe Gordini que je suis passé et devenu pilote professionnel en 1971. J’ai été recruté par le Greder Racing pour conduire l’une des Opel Kadett du Team d’Henri Greder.»

Jeannot poursuit :

«  A partir de 1973, je suis passé à la monoplace au sein de l’écurie Antar. Débutant en F3 avec une Martini, avant de conduire une March. En 1974, je découvre le proto et termine 4ème du Championnat d’Europe avec ma March 74S derrière trois pilotes Alpine. »

Et il revient sur son aventure avec le Monte Carlo :

« En 1973, Jacques Ferret qui dirigeait le Service Course de la Régie m’avait embauché pour conduire l’une des R 12 Gordini naviguée par Jacques Jaubert. Mais ce n’est qu’en 1975 que le patron de la compétition chez Alpine, Jacques Cheinisse m’a ensuite enrôlé dans l’équipe officielle avec une Berlinette 1800  avec Pierre Thimonier. En 76 j’étais 3ème avec l’A310 en compagnie de Jean Pierre Aujoulet de la SEITA mais à la suite d’un problème d’arrivée d’essence  j’ai dû abandonner la dernière nuit.»

Et en 1977, Jean va entamer sa longue vie avec Renault.

«  Patrick Landon qui avait succédé à Jacques Ferret et Gérard Larrousse et qui était le grand patron de la compétition chez Renault m’ont engagé. Je me souviens d’avoir été sacré Champion de France de Rallycross avec une Alpine A310 V6. »

1978,  il finit second du Monte Carlo navigué par Andrié. Roule aussi aux 24 Heures du Mans (4ème) avec Guy Fréquelin.

Et il remporte le Monte Carlo 1981 avec la R4 Turbo en compagnie du même Jean Marc Andrié avant de gagner en 1982 le Tour de Corse.

Alors que nous lui posons la question de savoir quel est son meilleur souvenir, Jeannot nous lâche :

«  Difficile de choisir  mais je crois que c’est bien le Tour de Corse 1982 car on l’a gagné mais ce fut après une bagarre inouïe avec la Ferrari 308 de Jean Claude Andruet. »

Et le pire ?

«  Le Tour de Corse aussi en 1980 ! J’étais largement en tête et avec plusieurs minutes d’avance sur la Porsche Almeras de Jean Luc Thérier lorsque j’ai rencontré une casse mécanique. »

Et qu’est ce qui le pousse encore à 68 ans – il est né le 29 aout 1945 à Carpentras dans le Vaucluse  – à poursuivre ?

«  Tant que je prendrais du plaisir et que je continuerais à m’amuser et à faire plaisir au public, je poursuivrais. C’est la passion qui dirige un peu tout.  C’est la raison pour laquelle,  je viens d’ailleurs de re signer avec Renault pour continuer encore deux ans mon rôle d’Ambassadeur Renault. »

En tout cas c’est une évidence, une chose est sûre, Jean Ragnotti compte toujours autant de supporters que lorsqu’il brillait au plus haut niveau de la compétition.

Preuve  que Jeannot a marqué de son empreinte l’univers de la course en rallye comme en circuit !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA

 

 MONTE CARLO HISTORIQUE 2014 - GORDINI 50 ANS - Une ARMADA de Gord- photo Max MALKA.


MONTE CARLO HISTORIQUE 2014 – GORDINI 50 ANS – Une ARMADA de Gord- photo Max MALKA.

 MONTE CARLO HISTORIQUE 2014 - GORDINI 50 ANS - Une ARMADA de Gord- photo Max MALKA.


MONTE CARLO HISTORIQUE 2014 – GORDINI 50 ANS – Une ARMADA de Gord- photo Max MALKA.

MONTE-CARLO-HISTORIQUE-2014-GORDINI-50-ANS-SERPAGGI-PREVOST-photo-Max-MALKA

MONTE-CARLO-HISTORIQUE-2014-GORDINI-50-ANS-SERPAGGI-PREVOST-photo-Max-MALKA

 MONTE-CARLO-HISTORIQUE-2014-GORDINI-50-ANS-LECLERE-ROUSSEL-photo-Max-MALKA


MONTE-CARLO-HISTORIQUE-2014-GORDINI-50-ANS-LECLERE-ROUSSEL-photo-Max-MALKA

 MONTE CARLO HISTORIQUE 2014 - GORDINI 50 ANS - CHANCEL FORGEOUX - photo Max MALKA


MONTE CARLO HISTORIQUE 2014 – GORDINI 50 ANS – CHANCEL FORGEOUX – photo Max MALKA

 MONTE CARLO HISTORIQUE 2014 - GORDINI 50 ANS - ZAFFINI MOLLARD - photo Max MALKA


MONTE CARLO HISTORIQUE 2014 – GORDINI 50 ANS – ZAFFINI MOLLARD – photo Max MALKA

Sport

About Author

gilles