WRC 2014. SEBASTIEN OGIER REMPORTE LE MONTE CARLO. ET DOUBLE FRANCAIS GRACE A BOUFFIER

 

 

 WRC 2014 MONTE CARLO - VW Polo Num 1 de OGIER INGRASSIA dans le TURINI SAMEDI 18 Janvier


WRC 2014 MONTE CARLO – VW Polo Num 1 de OGIER INGRASSIA dans le TURINI SAMEDI 18 Janvier lors du 1er passage

 

 Au volant de sa VW Polo WRC flanqué du N°1 , le pilote Français Sébastien Ogier a remporté cette nuit le Rallye Monte-Carlo, à l’issue de l’ultime spéciale, l’ ES15. Laquelle qui servait de Power stage – celle qui attribue généreusement 3,2 et 1 point aux trois meilleurs performeurs – a été gagnée par une autre VW Polo, celle de son équipier Finlandais Jari-Matti Latvala.

Ogier déjà lauréat de l’épreuve Monégasque en 2009 et ce alors qu’elle faisait partie du calendrier du Championnat Européen IRC, s’impose donc pour la première fois dans l’épreuve qui compte maintenant à nouveau pour le Championnat du monde.

Il était très exactement 23 Heures 27’ lorsque la Polo victorieuse est rentrée au parc fermé sur le port de Monaco. Où le vainqueur était attendu par sa maman et sa girl friend, la journaliste allemande Andrea Kaiser.

 

 WRC 2014 MONTE CARLO FORD FIESTA de BRYAN BOUFFIER dans le TURINI SAMEDI 18 Janvier


WRC 2014 MONTE CARLO FORD FIESTA de BRYAN BOUFFIER dans le TURINI SAMEDI 18 Janvier lors du 1er passage en milieu d’aprés-midi

 

 

Le Gapençais devance un autre pilote tricolore, le Drômois Bryan Bouffier, brillant dauphin au volant, lui, d’une Ford privée et louée à l’équipe M-Sport. Le jeune Britannique Kris Meeke, avec sa DS3 Citroën, complète le podium. Son tout 1er en mondial WRC. Auparavant, l’avant-dernière spéciale, le deuxième passage dans la mythique ascension du Col de Turini avait été neutralisée en ce début de nuit.

En effet, cette deuxième ascension du col de Turini, l’ES14 et qui devait elle aussi se dérouler en nocturne et dans des conditions météo épouvantables, en raison des chutes de neige, a été neutralisé par la direction de course. Effectivement et ce à a suite d’une sortie de route en haut du col du pilote Polonais Jaroslav Melicharek, sa voiture une Ford Fiesta, bloquant tous les concurrents derrière lui pendant plusieurs minutes.

Comme c’est souvent le cas dans le Turini et sans prévenir, la poudreuse a encore frappé !  Le ciel déferlant un bal de flocons…

Suite à l’inévitable embouteillage dans la neige, aucun bolide ne pouvant passer, la direction de course choisissait à 20 Heures 45′ de neutraliser cette spéciale.

Laissant  blanc de rage, la marée humaine qui était sut place comme chaque hiver pour le passage du Monte.

Les pilotes se sont ensuite rendus à vitesse réduite sur les lieux du départ de la dernière spéciale, l’ES15, qui figurait on l’a dit, comme Power stage aussi.

 

 WRC 2014 MONTE CARLO - La VW Polo de LATVALA


WRC 2014 MONTE CARLO – La VW Polo de LATVALA

 

Et c’est Latvala qui se montrait le plus rapide en 10’41’’5, Ogier signant le doublé pour VW, à 0’’2 devant la DS3 de Meeke, 3ème à 4’’9. Bouffier se classant ensuite 4ème  à 17’’9 devant Mikkelsen, à 19’’7.

Au général, succès d’Ogier en 3h55’14’’4 qui l’emporte avec 1’18’’9 d’avance sur la Ford Fiesta de Bouffier et 1’54’’3  sur la Citroën DS3 de Meeke.

Le TOP 5 étant complété par la seconde DS3 d’Östberg à 3’53’’9  et par la VW Polo de Latvala, à 6’08’’3. Suivent la Ford d’Evans à 8’37’’4 et la 3ème VW Polo de Mikkelsen à 11’42’’3.

A l’arrivée sur le port de Monaco, l’heureux vainqueur lâchait  :

 «Je suis super heureux. Un des objectifs est rempli, on attaque la saison de la meilleure des manières, comme on a terminé la saison dernière. C’est parfait. On a eu un début de course très compliqué, les conditions étaient horribles jusqu’au bout, avec beaucoup d’eau sur la route et du brouillard. Mais on a tenu bon, on n’a pas pris trop de risques sur la fin, on pouvait se permettre de gérer.»

Pas très loin de là, c’est aussi un pilote satisfait et souriant, Bryan Bouffier qui confiait :

« Dans mes rêves, je visais un podium, mais là deuxième c’est franchement top. C’est énorme et ce d’autant plus qu’on a quand même mené la course assez longtemps. C’est toujours sympa de pouvoir se glisser au milieu des équipes officielles et des meilleurs pilotes mondiaux. C’est un gros résultat. Super course, super week-end.»

 

La nuit sera courte, trés courte car ce dimanche matin et comme le veut la tradition, tous les concurrents classés ont rendez-vous sur la Place du Palais Princier, où se trouve installé le podium pour la cérémonie de remises des Prix et des Coupes.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jo LILLINI

 

WRC

About Author

gilles