MOTOGP : RUMEURS… KTM REECRIT LE MOTO2 ? DUCATI SIGNE LORENZO ?

 

LE MOTO2, LA GUERRE TOTALE

LE MOTO2, LA GUERRE TOTALE, KTM EN VUE?

 

Ce sont des bruits qui courent avant le début de la saison, et qui ont une certaine logique, ce qui est le principe d’une rumeur, sachant que d’une part le règlement technique de la Moto2 va évoluer et d’autre part que Lorenzo a dit partout que si Yamaha ne lui a pas fait la moto qu’il demande, il quittera de lui-même l’écurie fin 2014, date à laquelle d’ailleurs tous les contrats de tous les grands qui roulent devant seront terminés et à renégocier… C’est d’ailleurs ces fins de contrats qui autorisent nos chers confrères à tout oser mais encore une fois, sans trop y croire, il faut reconnaître une vraie logique même si, confrontée à la réalité, la logique dispose de peu de moyens pour l’emporter…

Bon, d’abord KTM.

 

KTM EN MOTO2 ?

On sait que c’est la firme autrichienne qui a pratiquement dicté le règlement de la catégorie Moto3 à la FIA et à la Dorna, avec le résultat que l’on connaît, cinq KTM aux cinq premières places du Moto3 2013. Vinales, Rins, Salom, Alex Marquez et Jonas Folger.

On comprend donc que la marque autrichienne proposant dans son réseau commercial des motos de route, de type plutôt hyper sportives,  de plus grosse cylindrée, elle ait envie de participer à des championnats plus costauds !

Mais alors qu’elle avait réussi à empêcher le principe du moteur unique en Moto3, principe qui eût été logique pour limiter les coûts d’entrée en MotoGP des jeunes talents, il va falloir maintenant que KTM fasse sauter le verrou du moteur unique utilisé en Moto2, les constructeurs n’ayant que le choix du cadre et de la partie cycle.

Or le nouveau règlement technique du Moto2 sera discuté au début de cette saison 2014…

Et il est logique qu’une tôle comme KTM fasse marcher ses réseaux…

Car il est vrai aussi que les fans de compète, s’ils sont attachés à certains pilotes, sont aussi très accros aux marques, il n’est que de voir les tribunes dédiées aux marques du GP de France au Mans pour s’en persuader.

Mais d’un autre côté, cette image de marque du Moto2 fabrique de guerriers, comme toutes les formules monotype, est intéressante et comme en plus les coûts de production sont réduits, il y a des grilles de départ pléthoriques !

 

LORENZO EN ROUGE ?

LORENZO A DEJA TOUT LE COTÉ DROIT ROUGE...

LORENZO A DEJA TOUT LE COTÉ DROIT ROUGE…

 

Lorenzo chez Ducati, cela vient d’une radio espagnole, qui affirme qu’à l’orée de la saison, Lorenzo aurait signé avec les rouges un pré contrat 2015 de quinze millions d’euro…

Dans le « pour », on rappellera que Ducati est dirigé depuis cette année par Gigi dall’ Igna, ancien d’Aprilia, et que c’est sur Aprilia que Lorenzo a gagné deux titres mondiaux en 250, et décroché 13 podium en 125 sur une Derbi qui dépendait d’Aprilia.

Toujours dans le « pour », on sait que Ducati devra aussi renégocier son contrat de sponsor titre avec Philip Morris, et que bien entendu, l’arrivée d’un Lorenzo, comme Rossi à l’époque, serait un énorme plus dans les négos…

 

DOMENICALI SE MARRE!

DOMENICALI SE MARRE!

 

Pour le « contre » il ya quand même cette réaction des dirigeants de Ducati, tous morts de rire, y compris dall’Igna, Domenicali annonçant alors que du coup, il faudrait aussi signer Marquez, et que les deux pilotes coûteraient moins cher que de développer la moto…

La direction technique avait lâché quelques jours auparavant des infos sur l’historique récente et le futur de Ducati Corse.

A savoir que depuis quelques années, et en particulier à l’époque Rossi, il y avait une telle pression médiatique (et commerciale !) sur le stand que l’on est parti dans tous les sens, à essayer des milliers de trucs sans jamais se donner le temps de tester vraiment telle ou telle direction.

Dans le même ton, il était précisé que Dall’ Igna est arrivé chez Ducati alors que le modèle 2014 était déjà construit, qu’il a donc indiqué clairement sur quels  axes il voulait bosser, en particulier cette putain de tendance au sous virage de la moto, qui a fait grimper les chronos des « usines » rouges aux alentours de la dixième place en 2013…

Enfin, le jour de la présentation de la nouvelle livrée des Yamaha Factory à Jakarta (Java, Indonésie), Lorenzo a tenu à affirmer que les rumeurs selon lesquelles il aurait signé avec une autre firme sont totalement fausses…

 

LORENZO MET UNE PRESSION ENORME SUR YAMAHA

LORENZO MET UNE PRESSION ENORME SUR YAMAHA

 

Voilà sa déclaration: « Quand vous êtes rapide et que vous gagnez, c’est normal que les constructeurs les plus importants souhaitent vous engager. Je dois cependant clarifier la situation et souligner que les rumeurs concernant des négociations avec un autre constructeur sont fausses. Je souhaite négocier mon avenir avec Yamaha dès que ce sera possible. Mon rêve est d’aller au bout de ma carrière avec Yamaha. Si notre moto est meilleure cette année, la situation sera un peu plus simple ! » 

D’accord, il n’a pas signé…

En fait, c’est Yamaha qui traîne un peu les pieds…

Et Lorenzo  veut vraiment faire comprendre à Yamaha qu’il y a le feu! 

Cela dit, les chiffres des offres sus citées sont probablement proches de la vérité.

On sait que Yamaha est radin, même avec Monster dans le coup.

Alors, ce que veut Lorenzo c’est d’abord le titre… mais peut-être aussi un léger relèvement de ses honoraires, la fuite serait donc bien orchestrée…

Et oui, on l’a dit, les GP c’est beau à regarder mais dans l’arrière boutique, ça peut puer un peu…

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP ET CONSTRUCTEURS

 

 

 

 

 

 

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis