ETAT STABLE POUR MICHAEL SCHUMACHER

 

 

 

 SABINE-KEHM-et-Michael-SCHUMACHER


SABINE-KEHM-et-Michael-SCHUMACHER – Photo Bernard ASSET

 

Depuis le terrible accident de ski survenu dimanche en fin de matinée à 11 Heures 07’ à l’ancien septuple Champio du monde de Formule 1, Michael Scumacher et son arrivée au CHU de Grenoble-La Tronche, le corps médical a organisé deux points-presse succésivement lunsi et mardi à 11 Heures et ce afin d’éclaire le mieux possiblel’ensemble des édias internationaux accourus dans la caputale Dauphinoise.

Mais hier mardi 31 décembre, le staff médical du CHU de Grenoble avait en fin de ce second point-presse, prévenu qu’il n’était désormais prévu aucune nouvelle conférence de presse, s’il n’y avait pas de nouvelle information précise.

Pourtant ce mercredi matin 1er janvier 2014, Sabine Kehm, l’attachée de presse personnel de Schumi, a pris le relais et a fourni les ultimes nouvelles sur l’état de santé de Michael :

« L’état de santé de Michael continue d’être surveillé avec attention et il est resté stable ce matin et il a été stable tout au long de la nuit. Pour le moment, la bonne nouvelle du jour est qu’aucune conférence de presse ne sera tenue par les médecins puisqu’il n’y a pas de changement par rapport à hier. Toutefois, les blessures de Michael sont délicates et il est naturellement toujours trop tôt pour prévoir l’avenir car nous sommes toujours dans une situation critique. »

Et Sabine a conclut :

« Nous organiserons une conférence de presse quand il y aura du changement sur son état de santé»

De son côté, l’ancien triple Champion du monde, l’autrichien Niki Lauda, qui sait de quoi il parle car déclaré ‘ cliniquement mort ‘ le 1er aout 1976 après le terrible accident de sa Ferrari survenu lors du GP d’Allemagne et qui six semaines plus tard retrouvait le baquet de sa monoplace lors du GP d’Italie à Monza avant de redevenir un an plus tard Champion du monde – il le sera de nouveau et pour la 3ème fois le 21 octobre 1984 à Estoril – a déclaré :

« Michael lui ne peut pour le moment rien faire»

Et il ajoute :

« Je crois qu’il y a quelqu’un là-haut, qui essaie de l’aider dans cette situation. Il décide des choses que nous ne pouvons pas comprendre. Je ne peux pas logiquement m’expliquer pourquoi Michael n’a pas eu un grave accident comme pilote, mais en faisant du ski avec son fils et des amis. »

Trois jours après, Michael lutte donc toujours pour vivre.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard ASSET

 

BlockBuzz