ECONOMIE. 5 MILLIONS DE VOITURES EN STOCK

 

 

5 MILLIONS DE VOITURES EN STOCK

Usine-Renault-Nissan

Usine du Groupe Renault-Nissan

 

La crise dans l’automobile n’est pas une nouveauté. Même si le marché automobile a progressé au cours du mois de novembre 2013 pour le troisième mois consécutif (+1,2% sur un an), les stocks des constructeurs avoisinent les cinq millions d’unités (4,9 Millions) atteignant un niveau proche du record de 2008 (5,5 Millions).

« Le niveau des stocks est en hausse avec un ratio moyen de 100 jours » détaille le dernier rapport trimestriel Eurotaxglass, en comparaison de la rotation moyenne s’élevant à 92 jours en 2012, et à 78 jours en 2011.

Pourtant sous l’effet de la crise, l’ensemble des constructeurs avait tenté d’optimiser le processus de fabrication pour réduire les stocks, et ainsi diminuer les besoins en fonds de roulement des usines.

Malgré ses efforts, les surcapacités dans les usines européennes font que la production de voitures est supérieure à la demande des consommateurs.

 

PSA-USINE-AULNAY-SOUS-BOIS-vue-aerienne

PSA-USINE-AULNAY-SOUS-BOIS-vue-aérienne

 

Pourtant un certain nombre d’usines ont fermés en Europe – ou sont sur le point de la faire – Opel à Bochum (Allemagne), PSA à Aulnay Sous-Bois (France) ou encore Ford à Southampton (Angleterre).

Ces restructurations ne suffiront pas à faire remonter le taux d’utilisation des autres usines des constructeurs. Pour la période 2013-2016, cet indicateur devrait se situer aux alentours de 60% , quand on sait qu’une usine est rentable à compter de 75% de ses capacités.

Un rapport du cabinet Alix Partner indiquait qu’il faudrait fermer environ 10 usines en Europe avant de retrouver des marges de manœuvre satisfaisantes dans la profession!

Chez les concessionnaires, les stocks sont aussi bien garnis, et les augmentations des immatriculations de voitures de démonstration ne suffiront pas à inverser la tendance.

Alors, il reste la politique des rabais, surtout en cette fin d’année et qui correspond à la clôture des exercices comptables, pour lesquels il est nécessaire de présenter des situations financières compétitives.

« Les concessionnaires ont tout intérêt à alléger au maximum leurs stocks qui coutent chers » indique Olivier LAMIRAULT – Président de la branche « concessionnaires » du CNPA (Conseil National des Professions de l’Automobiles).

Il est vrai que sur les 6790 concessionnaires que compte la France, on estime que 12 à 25% d’entre eux seraient menacés en raison de la crise (Etude Cabinet Alix Partner).

 

Toutefois, la reprise du marché automobile en Europe semble se concrétiser avec de fortes disparités selon les pays.

La Grande Bretagne réserve de bonnes surprises (+7%). La France, l’Allemagne et l’Italie continuent de souffrir, même si en principe le redressement est attendu pour le début de l’année prochaine.

Le marché espagnol qui revient de loin, profite d’une prime à la casse qui naturellement tirent les ventes vers le haut.

Pour les constructeurs français, la différence est toujours très marquée entre Renault qui progresse de 2,4% (tiré notamment par Dacia) et le groupe PSA Peugeot-Citroën qui s’effondre de 9,6%.

Ce dernier terminant le mois de novembre 2013 avec une part de marché européenne de 10,8% qui représente un niveau historiquement bas.

 

Pascal ROUX

Photos : Constructeurs

 

Constructeurs Sport

About Author

gilles