REDUCTIONDE LA VITESSE SUR LE PERIF PARISIEN : LA FFM TONNE !

 

Ainsi donc, les mesures à la con continuent… Réduire la vitesse sur le périf en est une. C’est simple, soit ça roule pas soit ça roule et le vrai problème devient les mecs bourrés/ou dingots qui slaloment entre les files à grands coups de changements de direction et sans jamais un regard dans les rétros, des gestes déjà punis par la loi et peu poursuivis, j’y roule tous les jours et j’hallucine que l’on puisse te dire à la minute près le temps que tu vas mettre (en auto) de telle porte à telle porte mais que les assassins qui font n’importe quoi, y compris parfois à moto, s’y comportent comme en zone de non-droit. Voici la réponse assez cinglante de la FFM, la Fédé Moto,  sur ce point précis de la réduction de vitesse…

 

DIMINUER LA VITESSE SUR LE PÉRIPHÉRIQUE OU COMMENT MYSTIFIER L’OPINION PUBLIQUE

 

Le gouvernement a décidé de réduire la vitesse à 70km/h sur le périphérique, pour semble-t-il diminuer la pollution alors que la vitesse moyenne sur celui-ci est de 37 km/h !

Une fois de plus, la FFM constate une volonté de mystifier l’opinion publique en prenant une mesure dont l’efficacité reste totalement à démontrer mais qui permet de communiquer et de donner l’impression que l’on travaille.

Alors que le Comité National sur la Sécurité Routière (CNSR) du 29 novembre dernier n’a pas proposé la baisse de la vitesse sur le périphérique mais, par contre, l’expérimentation de la circulation inter-files, le gouvernement annonce une réduction de celle-ci.

C’est à croire qu’il fallait absolument profiter du départ du délégué à la Sécurité Routière pour faire avancer une idée sans fondements réels.

La FFM dénonce cette méthode contraire à tous les discours tenus lors de la concertation et la mesure qui relève, quant à elle, d’un pur dogmatisme.

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI et TEXTE OFFICIEL FFM

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis