ECONOMIE. GM SE RETIRE DU CAPITAL DU GROUP PSA

 

Logo-GM

 

Le constructeur automobile américain GM (General Motors) a annoncé, hier jeudi 12 décembre 2013, qu’il se retirait du capital  du groupe automobile français PSA  et qu’il se séparait de la totalité de ses actions, lesquelles se montent à 7 % chez le constructeur Peugeot PSA.

GM dispose d’un portefeuille évalué à 24,8 millions d’actions.

Le géant de l’automobile de Détroit dans le Michigan cédera ses titres par l’intermédiaire d’un placement privé à des investisseurs institutionnels

 

UN PEU D’HISTOIRE

LOGO PSA

 

C’est en mars 2012, que le constructeur automobile N°1 américain s’était rapproché du constructeur Sochalien, devenant son deuxième actionnaire

A l’époque, l’objectif avoué étant de nouer une ‘ alliance stratégique mondiale’

18 mois plus tard, le discours a un peu changé même si GM explique

‘ notre alliance reste solide et focalisée sur des programmes communs de développement de véhicules, des fabrications croisées, des achats et de la logistique’.

Concluant :

« Nous faisons de bons progrès tout en restant ouverts aux nouvelles opportunités. ».

 

Selon le quotidien économique ‘ Les Echos’

‘’ Cette annonce n’est pas réellement une surprise. GM tire en fait les enseignements de son aventure avec PSA. Si l’alliance avance sur quelques projets de véhicules et de fabrication communs pour le marché européen et une coentreprise d’achats, qui doivent rapporter à chacun des économies de 600 millions de dollars à l’horizon 2018, contre 1 milliard anticipé au départ de l’alliance, la présence de GM dans le capital de PSA ne se justifiait plus.’’

Pour sa part, Steve Girsky Vice-président de GM, a expliqué :

« Notre investissement était destiné à soutenir PSA dans ses efforts pour lever du capital au moment de la création de l’alliance entre GM et PSA, et ce soutien n’est plus nécessaire. »

Enfin, l’annonce de la confirmation faite par PSA de l’étude d’une augmentation de capital et d’une négociation avec un nouveau partenaire, le chinois Dong Feng, n’allait pas dans le sens de GM.

« En cas d’augmentation de capital, soit on y participe, ce que GM ne souhaitait pas, n’ayant vraiment pas envie d’y participer, soit on est dilué »

Du coup, GM se retire du capital de PSA

Affaire à suivre car le constructeur français est dans le rouge…

PSA vient d’ailleurs de recruter le très charismatique et brillant Carlos Antunes Tavares, l’ex N°2 du grand rival, Renault, en désaccord avec Carlos Ghosn qui l’avait remercié le 29 aout dernier.

Il va devoir s’atteler à relancer PSA

 

Aurélie ELBAZ

 

Sport

About Author

gilles