ENDURANCE WEC 2013. VICTOIRE TOYOTA AUX SIX HEURES DE BAHREIN

 

 

 

 WEC-2013-BAHREIN-La-nuit-tombe-apres-deux-des-six-heures-de-course-sur-la-TOYOTA-Num-8-au-commandement-de-la-course


WEC-2013-BAHREIN-La-nuit-tombe-apres-deux-des-six-heures-de-course-sur-la-TOYOTA-Num-8-au-commandement-de-la-course

 

A BAHREÏN, VICTOIRE TOYOTA  sous un magnifique feu d’artifice tout spécialement tiré pour fêter le succès de la Toyota victorieuse.

La Toyota N°8, unique rescapée de l’équipe Nipponne et ce après l’abandon et sur pépin mécanique, à l’entame de la 3ème des six heures de course de la seconde voiture, la N°7.

 

WEC-2013-BAHREIN-Les-pilotes-de-la-TOYOTA-8-sur-la-plus-haute-marche-du-podium-ce-30-novembre.

WEC-2013-BAHREIN-Les-pilotes-de-la-TOYOTA-8-sur-la-plus-haute-marche-du-podium-ce-30-novembre.

 

N°8 que pilotaient le trio Stéphane Sarrazin, Sébastien Buemi et Anthony Davison, qui l’emporte donc et triomphe ce samedi soir, sur le circuit de Sakhir, dans les Six Heures de Bahreïn, 8ème et ultime manche du Championnat du monde d’endurance WEC millésime 2013.

Décrochant aussi sa toute 1ère victoire avec Toyota !

 

WEC-2013-BAHREIN-AUDI-Num-1

WEC-2013-BAHRAIN-AUDI-Numéro 1 de Benoit Treluyer- Marcel Fassler et André Lotterer classée seconde – photo  Jean Michel LE MEUR  DPPI

 

A l’arrivée, la voiture Japonaise devance l’unique Audi encore en course, la N°1 du trio formé de Benoit Treluyer, Marcel Fassler et André Lotterer, classée seconde à 1’00’’585.

La deuxième voiture Allemande, la N°2, celle de l’équipage composé des récents Champions du monde, Loïc Duval, Tom Kristensen et Allan McNish, s’étant elle aussi retirée après deux heures de course, également sur ennui mécanique (transmission).

 

WEC-2013-a-BAHREIN-AUDI-la-nuit-commence-a-tomber-sur-le-circuit-de-SAKHIR.

WEC-2013-a-BAHREIN-AUDI-la-nuit-commence-a-tomber-sur-le-circuit-de-SAKHIR.

 

Ce samedi à Bahreïn, la seule LMP1 privée, la Lola-Toyota de l’équipe Suisse Rebellion, ayant elle aussi été contrainte à l’abandon, le podium est du coup à la surprise générale, complété par la meilleure des LMP2, l’Oreca-Nissan N° 26 du Team G Drive ADR Delta de Rusinov, Martin et Conway qui finit tout de même à 14 tours.

Le titre de champion de la catégorie LMP1 privée était d’ores et déjà entre les mains de l’écurie Rebellion Racing, mais la dernière course de la saison aura été le théâtre d’un incident important pour l’écurie, puisque c’est sur un spectaculaire incendie qu’elle termine après à peine 90 minutes de course !

Nicolas Prost est parvenu à stopper la voiture assez près d’un commissaire pour qu’il parvienne à l’éteindre rapidement. L’incident a toutefois contraint le team à l’abandon.

Dans la catégorie LMP2, l’ORECA- Nissan, n°26 de G-Drive Racing remporte sa quatrième course de la saison, avec Roman Rusinov, Mike Conway et John Martin, mais la deuxième place de la Morgan Nissan, la n°24 OAK Racing d’ Olivier Pla, Alex Brundle et David Heinemeir Hansson, suffisait pour que le Team français reparte avec le Trophée Endurance FIA remis à la meilleure équipe LMP2.

Si la Zytek Nissan n°41 de Greaves Motorsport, termine à la troisième place devant une autre Morgan Nissan OAK Racing, la n°35, le résultat de sa quatrième position était toutefois suffisant pour que ses pilotes Bertrand Baguette, Martin Plowman et Ricardo Gonzalez se voient remettre le Trophée Endurance FIA et attribué aux meilleurs pilotes LMP2 et que l’écurie prenne la deuxième place au classement final des équipes.

 

WEC-2013-BAHREIN-ORECA-NISSAN-G-DRIVE-ADR-DELTA-de-RUSINOV-MARTIN-CONWAY-photo-WEC-DPPI

WEC-2013-BAHREIN-ORECA-NISSAN-G-DRIVE-ADR-DELTA-de-RUSINOV-MARTIN-CONWAY-photo-WEC-DPPI

 

L’ Oreca G Drive précède à l’arrivée la 1ère des trois Morgan LMP2 OAK Racing, la 24 d’Olivier Pla, Alex Brundle et David Heinemeier Hanson, laquelle devance in extremis, la Zytek –Nissan LMP2 du Team Greaves, la N°41 du trio Björn Wirdheim, Jon Lancaster et Wolfgang Reip – le lauréat 2012 du Challenge Nissan Playstation – et les deux autres Morgan, voitures-sœurs de chez OAK, la 35 de  Bertrand Baguette, Ricardo Gonzales et Martin Plomwan et la 45 de Jacques Nicolet ‘’ the boss’’ épaulé par David Cheng et la Japonaise Keiko Ihara.

Excellent tir groupé des trois Morgan (4-6 et 7).

 

 WEC-2013-BAHREIN-La-FERRARI-AF-CORSE-Num-51


WEC-2013-BAHREIN-La-FERRARI-AF-CORSE-Numéro 51 de Tony VILANDER et Gianmaria BRUNI – Photo  Jean Michel LE MEUR – DPPI

 

La 1ère GT/PRO, une Ferrari F458 de la Scuderia AF Corse, la N°51 de Tony Vilander et Gianmaria Bruni, finit 9ème au général, à 24 tours de la Toyota de tête. Et devant l’une des Porsche ‘ usine ‘ la 91, seconde à 43’’532.

Quelle journée exceptionnelle remplie d’émotions, de hauts et de bas pour les concurrents de la catégorie LMGTE Pro et Am lors de cette ultime course des 6 Heures de Bahreïn. Alors que le drapeau à damier tombait sur la dernière manche de la saison 2013 du Championnat du Monde d’Endurance WEC, Ferrari et AF Corse pouvaient célébrer dignement l’attribution des trois des titres mondiaux, parmi lesquels la Coupe du Monde d’Endurance des Constructeurs GT de la FIA.

Le constructeur italien devance de 8,5 petits points le Britannique Aston Martin.

 

FERRARI S’OFFRE LES COUPES DU MONDE FIA AVEC LA SCUDERIA AF CORSE

 WEC 2013 BAHREIN AMATO FERRARI PATRON DSE LA SCUDERIA AF CORSE avec ses pilotes CHAMPIONS DU MONDE GT PRO ET AM.


WEC 2013 BAHREIN AMATO FERRARI PATRON DE LA SCUDERIA AF CORSE avec ses pilotes CHAMPIONS DU MONDE GT PRO ET AM.

 

La Ferrari F458 Italia n°51 de Gianmaria Bruni et Toni Vilander a pris la tête de la course après 40 tours et passe en tête, sous le drapeau à damier sous les applaudissements du Team AF Corse, qui comme ses pilotes, a effectué une course de toute beauté, sans rencontrer aucun souci. Après la déficience des deux Vantage V8 d’Aston Martin Racing, toutes deux sur problème moteur, Ferrari n’avait plus d’adversaire pour s’assurer la Coupe du Monde des constructeurs FIA et la Coupe du Monde des Pilotes GT de la FIA pour Gianmaria Bruni.

 

Aston Martin était en lice pour le titre constructeur grâce aux belles performances de la Vantage V8 n°99 de Bruno Senna, Pedro Lamy et Richie Stanaway, mais l’issue fut tragique quand la voiture a été contrainte de rentrer au box et a dû abandonner sur un problème moteur. D’autant plus que cela arrivait peu après l’abandon de la n°97 de Darren Turner et Stefan Mücke, qui étaient pourtant en tête du classement Pilotes avant le début de la course.

La Porsche 911 RSR n°91 du Porsche AG Team Manthey de Jörg Bergmeister et Patrick Pilet termine sur la deuxième marche du podium LMGTE Pro devant la Ferrari AF Corse n°71 de Kamui Kobayashi et Giancarlo Fisichella. Bien que les Italiens (Bruni et Fisichella) aient fait équipe tout au long de la saison, Ferrari avait décidé pour Bahreïn, de changer les équipages de ses deux voitures. Bruni a donc accueilli avec plaisir son coéquipier Fisichella sur le podium, mais par sur la même marche, puisque ce dernier s’offre la troisième place. La Porsche 911 RSR n°92 de Marc Lieb (pourtant souffrant aujourd’hui) et Richard Lietz prend la quatrième place du classement de la catégorie.

 

La consolation pour Aston Martin vient de la victoire en LMGTE Am de la Vantage V8 n°95 de Nicki Thiim, Kristian Poulsen et Christoffer Nygaard et du Trophée Endurance FIA remis aux meilleurs pilotes GTE Am Jamie Campbell-Walter et Stuart Hall, qui bien que cinquièmes avec leur coéquipier Roald Goethe récoltent le titre.

La deuxième place revient à la Ferrari n°81 du team 8Star Motorsports, exploité également par AF Corse, qui remporte le Trophée Endurance FIA remis à la meilleure équipe LMGTE AM avec d’avance sur l’Aston Martin n°96.

Raymond Narac, Jean-Karl Vernay et Markus Palttala ont vu tous leurs espoirs de victoire et de titre s’envoler après la collision de la Porsche n°76 IMSA Performance Matmut avec un prototype. La troisième place du podium LMGTE Am était occupée par Matt Griffin, Emmanuel Collard et François Perrodo (Ferrari n°61), la cerise sur le gâteau de l’écurie italienne AF Corse.

 

 WEC 2013 BAHREIN ASTON MARTIN 1er en GT AM avec NYGAARD- POULSEN et THIIM.


WEC 2013 BAHREIN ASTON MARTIN 1er en GT AM avec NYGAARD- POULSEN et THIIM.

 

En GT/ AM, l’Aston Martin N°95 de l’équipage des trois pilotes Danois, Christoffer Nygaard, Kristian Poulsen et Nicki Thiim, l’emporte devant deux Ferrari F458 , la N°81, celle du Team 8 Star de Vicente Potolicchio-Rui Aguas  et Davide Rigon, précédant une autre Ferrari AF Corse, la N°61 des Français Manu Collard et François Perrodo, tous deux épaulés par l’Irlandais Matt Griffin.

 

STEPH-SARRAZIN

Stéphane SARRAZIN, 1er avec BUEMU et DAVISON des SIX Heures de BAHREIN

 

Redescendu  du podium, Stéphane Sarrazin, heureux de cette victoire dans l’ultume épreuve de la saison 2013, nous confiait :

« C’est un rêve de finir ainsi 2013.  C’est ma première victoire avec Toyota. »

1er succès aussi pour lui depuis son dernier triomphe en endurance.

Cela remonte à la course américaine de Petit Le Mans en … 2011, avec l’inoubliable 908 !

A voir sa mine réjouie et ses yeux qui pétillaient de bonheur ce samedi soir dans le paddock de Sakhir, on imaginait sa joie profonde de regrimper enfin sur la plus haute marche d’un podium en endurance

Stéphane poursuivait :

« La saison a été difficile. Malgré une auto vraiment compétitive, on a connu pas mal de soucis. On était toujours vite, dans le coup mais sans obtenir de résultats. Enfin, ici on a vécu un week-end parfait. On a été avec Seb et Anthony rapide tout le temps des les premiers essais libres. On a fait de bons chronos aux qualifs et en course, je collais Nico lorsqu’il a fait une petite faute ve qui m’a permis de prendre la tête. Ensuite, la N°7 a rencontré un pépin mais nous trois dans le baquet de la 8, on roulait devant et on surveillait l’Audi N°1 après le retrait de la 2.  Cela me procure un immense plaisir de regagner. »

 

 

WEC-2013-a-BAHREIN-Benoit-Treluyer-avec-le-Docteur-Wolfgang-ULLRICH.

WEC-2013-a-BAHREIN-Benoit-Treluyer-avec-le-Docteur-Wolfgang-ULLRICH.

 

A ses côtés, Benoit Treluyer s’il félicitait chaleureusement Stéphane, nous expliquait sa petite déception d’avoir été freiné dans la bataille pour la gagne :

« On s’est vu infligé une pénalité (Marcel Fassler) pour avoir doublé sous un drapeau jaune. Mais ici de nuit – quatre heures sur les six se sont déroulées dans la pénombre – tu ne vois rien. Impossible de distinguer un drapeau jaune ou pas agité. »

Il enchaine :

«  Du coup, on a reçu un drive though. Et de 25’’ de retard, en ressortant de l’arrêt pénalité, celui-ci était passé à 1’ . Cela a tué la course! »

Revenant sur le cote purement sportif, il nous précisait ensuite :

«  Ce n’était pas une bonne journée. J’étais limite partout. La voiture survirait dans les virages serrés où je perdais  à chaque fois du temps.  Je me suis donné à fond mais c’était franchement frustrant. Et puis j’ai aussi fait une faute avec la Ferrari du Team Krohn. J’ai cru qu’il me cédait le passage et la bonne trajectoire et puis d’un coup, alors que je m’engageais à la corde, la Ferrari verte a plongé à l’intérieur du virage. J’ai eu peur que cela soit plus grave mais nous nous sommes simplement touché, fort heureusement sans dommages. »

Et Benoit concluait :

«  Toyota a fait une belle course. On savait que Sakhir serait un tracé qui leur convenait. Congratulations à eux. »

Voila, la saison en endurance est terminée.

Place à 2014 qui verra l’entrée en lice d’un nouvel acteur, l’ogre Porsche.

La firme qui des années durant a régné sur le monde de l’endurance et qui l’an prochain, revient chasser sur des terres où elle s’est des années durant illustrée, accumulant les victoires sur tous les circuits du monde et bien sur aux 24 Heures du Mans !

La saison 2014 s’annonce déjà et les luttes que nous avons pu vivre cette année reprendront dès le 20 avril prochain sur le circuit de Silverstone en Grande-Bretagne.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Michelin –WEC – DPPI et TEAMS

 

WEC 2013 BAHRAIN victoire de la TOYOTA Num 8 samedi 30 novembre

WEC 2013 BAHRAIN victoire de la TOYOTA Num 8 samedi 30 novembre

 

LE CLASSEMENT FINAL

 

 

1 – Davidson-Buemi-Sarrazin (Toyota TS030 Hybrid) Team TMG Toyota : 199 tours

2 – Lotterer-Tréluyer-Fässler (Audi R8 e-tron quattro) Team Audi, à  1’10″585

3 – Rusinov-Martin-Conway (Oreca 03 Nissan) Team G Drive ADR Delta, à 15 tours

4 – Pla- Heinemeier Hansson-Brundle (Morgan Nissan) Team OAK, à 15 tours

5 – Wirdheim-Reip-Lancaster (Zytek Z11SN Nissan) Team Greaves, à 15 tours

6 – Baguette-Plowman-González (Morgan Nissan) Team , à 17 tours

7 – Nicolet-Ihara-Cheng (Morgan-Nissan) Team OAK, à 19 tours

8 – Giroix-Kerr-Dolby (Oreca 03 Nissan) Team Delta ADR, à à 21 tours

9 – Bruni-Vilander (Ferrari F458) Scuderia AF Corse, à 24 tours

10 – Bergmeister-Pilet (Poorsche 911 RSR) Team Porsche AG Manthey, à 24 tours

11 – Kobayashi-Fisichella (Ferrari F458) Scuderia AF Corse, à 25 tours

12 – Lieb-Lietz (Porsche 911 RSR) TeamPorsche AG Manthey, à 25 tours

13- Nygaard-Poulsen-Thiim (Aston Martin Vantage V8) Team AMR, à 26 tours

14 – Companc-Minassian-Kaffer (Oreca 03 Nissan) Team Pecom, à 27 tours

15 – Potolicchio-Aguas-Rigon (Ferrari F458) Team 8-Star, à 27 tours

16 – Collard-Griffin-Perrodo (Ferrari F458) Scuderia AF Corse, à 27 tours

17 – Bornhauser-Canal-Rees (Chevrolet Corvette C6-ZR1) Team Larbre, à 28 tours

18 – Hall-Campbell-Walter-Gothe (Aston Martin Vantage V) Team AMR, à 30 tours

19 – Narac-Verney-Palttala (Porsche 911 RSR) Team IMSA, à 37 tours

 

Abandons
145° tour : Lamy/Senna/Stanaway
109° tour :  Turner/Mücke
93° tour :  Kristensen/Duval/McNish
86° tour :  Ried/Roda/Ruberti
83° tour : Krohn/Jönsson/Mediani
64° tour : Wurz/Lapierre/Nakajima
44° tour : Belicchi/Beche/Prost
5° tour : Holzer/Kraihamer/Charouz
1° tour : Auer/Weeda/Liuzzi

 

 

WEC-2013-BAHREIN-Le-depart-avec-les-TOYOTA-DEVANT

WEC-2013-BAHREIN-Le-départ-avec-les-TOYOTA-DEVANT

 WEC-2013-BAHREIN-la-TOYOTA-Num-7

WEC-2013-BAHREÏN-la-TOYOTA-Numéro-7 mène le début de course

WEC-2013-BAHREIN-la-TOYOTA

WEC-2013-BAHREIN-la-TOYOTA 8 va prendre le relais et ne plus lâcher la tête jusqu’au drapeau à damiers

WEC-2013-BAHREIN-la-TOYOTA-Num-8-file-vers-la-victoire

WEC-2013-BAHREIN-la-TOYOTA-Num-8-file-vers-la-victoire

WEC-2013-BAHREIN-AUDI-Numero-1.en chasse derrière la Toyota 8

WEC-2013-BAHREÏN-AUDI-Numéro-1.en chasse derrière la Toyota 8

FIA WEC Sport

About Author

gilles