LIMITATIONS DE VITESSE. LE GOUVERNEMENT… LEVE LE PIED !

 

 

 

PANNEAU-LIMITATION-VITESSE-EN-FRANCE

PANNEAU-LIMITATION-VITESSE-EN-FRANCE

 

LIMITATIONS DE VITESSE. LE GOUVERNEMENT LÈVE LE PIED….

Il fallait s’y attendre.

En pleine crise et à quelques mois des 1ères échéances électorales, les Municipales en mars prochain et alors que les sondages sont de plus en plus catastrophiques pour le gouvernement, ce denier va botter en touche dans le dossier des limitations de vitesse

En effet afin d’éviter de mécontenter les électeurs qui y sont en grande majorité hostiles, le projet de limiter et d’abaisser les vitesses en vile, sur routes et autoroutes, va être d »écalé et repoussé !

Et ce dans le but de ne pas se voir encore plus pénalisé dans les urnes…

Du coup, le gouvernement lève le pied !

Et ne tranchera pas cet épineux sujet, s’il en est, de la baisse des limitations de vitesse avant les prochaines municipales.

Pourtant des experts, avaient été invités à étudier et… à toute vitesse l’été dernier ;

Leur rapport terminé en septembre, invitait pourtant le gouvernement à  procéder à une baisse des vitesses sur le réseau secondaire français avec comme objectif de parvenir à baisser le nombre de morts sur nos routes.

Ce choix ne pouvait que motiver l’actuel  ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui on le sait, y est 100% favorable, ne cessant de dire et répéter que selon lui il fallait procéder à ces limitations

Au cours des semaines écoulées, pourtant ce fut grand silence radio …

Et puis, le CNSR (Comité National de la Sécurité Routière), qui avait commandité l’étude de ce dossier en juin dernier et ce dans le but d’être scientifiquement éclairé sur cette histoire des éventuelles baisses de la vitesse et qui devait dans un premier temps donner un avis, a finalement indiquer qu’il ne se prononcerait pas ce vendredi 29 novembre sur ce dossier comme cela avait été initialement annoncé !!!

Alors que s’est-t-il passé pour que ‘’ l’affaire ‘’ soit restée dans un tiroir… et ne figure plus à l’ordre du jour ?

Certains y voir une reculade orchestré par le gouvernement, lequel aurait donc botter en touche, ce dossier étant chaud-brulant et parfaitement impopulaire

 

  Limitations multiples.


Limitations multiples.

 

En coulisses, plusieurs intéressés naturellement comme toujours dans ce genre d’affaires sous couvert d’anonymats et membres du CNSR, ne se cachent pas pour le dire !

« À quelques mois des municipales, il s’agit d’une mesure que le gouvernement ne veut pas aborder»

Chantal Perrichon, Présidente de la Ligue contre la violence routière, qui elle est à fond pour les limitations  des vitesse, précise :

« On a accumulé de multiples réunions de travail pour rien. C’est irritant, accablant, parfaitement décevant.»

De son côté, Pierre Chasseray qui lui préside l’Association Quarante millions d’automobilistes, et bien évidemment hostile à des limitations, s’estime satisfait, naturellement :

 « Ne pas se prononcer, c’est reculer, et on l’espère renoncer, car une baisse standard de 10 km/h ne résout rien. Ce qui compte, c’est la vitesse adaptée »  

Affaire à suivre …

Mais avec les élections à répétitions qui se profilent à court et moyen terme à l’horizon 2014, le dossier est pour le moment placardisé…

C’est la seule certitude !

On ajoutera qu’il serait aussi grand temps de s’attaquer aux innombrables panneaux, jalonnant certaines routes. En effet, il est devenu tellement fréquent sur une courte distance de rouler sans savoir ou on en est, car on passe sans cesse de 90 à 70 puis à 50 et encore à 90 avant de trouver un panneau 60.

Je mets au défi n’importe lequel de nos chers préfets de s’y retrouver… Mais il est vrai que ces chers gouvernants s’en moquent bien, eux qui votent des lois qu’ils ne s’appliquent et ne respectent pas !

Roulant trop souvent, avec moult escortes qui elles ne respectent peu ou pas pour ne pas écrire jamais, ces limitations, se permettant même de brûler les feux rouges, les stops et de franchir les sacro saintes lignes blanches !

A quand, un respect de la loi pour nos édiles et tous partis confondus

 

Christian COLINET

Photos : Gilles VITRY et Bernard BAKALIAN

Sport

About Author

gilles