ECONOMIE. PHILIPPE VARIN RENONCE A SES 21 MILLIONS D’€ DE PARACHUTE DORE !!!

 

 

Philippe Varin - President de PSA

 

 

Ouf !

Le BON sens a enfin finit par l’emporter

 

Alors que la situation financière est catastrophique au sein du Groupe automobile français PSA, Philippe Varin qui aurait du toucher un parachute doré de … 21 millions d’€ l’année prochaine, lors de son départ en retraite, lorsqu’il cédera son fauteuil, à Carlos Antunes Tavares, l’ancien N°2 de Renault et qu’il vient de recruter pour lui succéder, a annoncé ce mercredi soir qu’il y renonçait !

Il est vrai que l’annonce tôt le matin même de cette somme colossale, a fait hurler et jaser dans le landerneau…

Et, franchement, il y avait de quoi !

Comment, le Groupe PSA qui n’a cessé de demander des efforts à ses employés, certains gagnant tout simplement à peine de quoi vivre décemment, oui comment, alors qu’il a également demandé de l’aide à l’état, pouvait-t-il accorder une telle somme de 21 millions d’€ à son Président ?

Laquelle était tout simplement impensable et surtout totalement IMMORALE !

Le BON sens a donc fort heureusement finit par l’emporter… et c’est au lointain Qatar, où je me trouve en transit vers l’Ile de Bahreïn, pour couvrir la manche finale du Championnat du monde d’endurance WEC, que je l’ai appris en regardant une chaîne TV locale, laquelle relatait l’information !

C’est dire si cela a déclenché une vive émotion pas qu’en France donc … l’annonce faisant la UNE des médias du monde entier en cette période de crise Internationale

Le Président du directoire du Groupe PSA, a donc voulu mettre fin et intelligemment  à la polémique qui avait déclenché une levée de boucliers suscitée par la révélation de sa retraite-dorée d’une valeur de 21 millions d’€.

Mercredi en fin d’après-midi, le Président du directoire de PSA Peugeot Citroën a décidé de renoncer aux dispositions actuelles de ses droits à la retraite

On ne peut que saluer ce geste qui fera souhaitons-le ‘jurisprudence’ à l’avenir, car il est révolu le temps ou les grands patrons pouvaient quitter leurs postes avec une enveloppe indécente… et scandaleuse et que rien ne justifie !

 

Gilles GAIGNAULT

Photo : PSA

Economie

About Author

gilles