GT TOUR 2013. LE COUP DE GUEULE D’OLIVIER PANIS

 

 

GT-TOUR-2013-MAGNY-COURS-MCLAREN-TEAM-HEXIS-DE-PANIS-DEBARD-Photo-Gilles-VITRY

GT-TOUR-2013-MAGNY-COURS-MCLAREN-TEAM-HEXIS-DE-PANIS-DEBARD-Photo-Gilles-VITRY

 

Visiblement, Olivier Panis n’est pas estimé par le Team-manager de l’équipe Hexis, Philippe Dumas.

Lequel alors que l’équipe Héraultaise va se retirer de la compétition avait vertement critiqué les pilotes qui défendaient les couleurs du Team Hexis cette saison.

Furieux, l’ancien Champion de France GT et autrefois dans une autre vie, victorieux du plus prestigieux des   Grands Prix, celui de Monaco, lui répond et explique :

 

Panis presentation 24 H

 

« Je souhaite faire part de ma vive déception suite à la lecture dans AUTO-HEBDO N°1935, de l’interview de Philippe Dumas qui considère ne pas avoir eu cette année dans son écurie HEXIS RACING de « pilotes pros » dans le cadre du Championnat GT Tour avec ses McLaren. Nous quatre pilotes, Eric Debard, Laurent Cazenave , Jean-Claude Police et moi-même, nous nous voyons reprocher « de ne pas avoir été capables de tirer la quintessence du produit » ! Nous avons effectivement vécu une saison difficile car nous étions régulièrement insatisfaits des réglages des voitures mais, par respect d’équipe, n’avons jamais exprimé publiquement notre frustration. La McLaren est certes une voiture assez complexe à conduire mais d’autres Teams ont démontré leur capacité à mieux l’exploiter. Malgré tout cela nous sous sommes appliqués à rester soudés et avons mis tout en œuvre pour aller chercher des résultats. C’est pourquoi après toutes ces années au plus haut niveau dans le sport automobile, ce type de grief et de propos à mon égard et celui des mes co-équipiers me semble tout à fait déplacé et malhonnête ! »

Et, Olivier  poursuit :

« Nous sommes engagés dans ce Championnat depuis plusieurs années et notre niveau de compétitivité et de performances ne sont plus à démontrer et ce, malgré un niveau du plateau très élevé, comme le prouvent nos résultats ces dernières saisons.»

Il ajoute :

« Nous avions imaginé vivre une nouvelle belle aventure avec ce team cette saison et le constat est tout autre. Les années passées nous étions ravis de partager ce Championnat au sein d’équipes extraordinaires tant sur le plan humain que professionnel telle que celle du Team SOFREV-ASP de Jérôme Policand dont l’exemplarité n’est plus à prouver. »

Le Grenoblois conclut :

« Je regrette juste de ne pas avoir continué au sein de ce team et espère les retrouver prochainement. Le sport automobile est certes une grande famille mais tous ses membres ne se ressemblent pas ! »

 

Olivier PANIS

 

F1-GP-DE-MONACO-19-MAI-1996-circuit-Monaco-1er-Olivier-Panis-Photo-Bernard-ASSET

F1-GP-DE-MONACO-19-MAI-1996-circuit-Monaco-1er-Olivier-Panis-Photo-Bernard-ASSET

 

 

 

GT Tour

About Author

gilles