F1. A SAO PAULO, NOUVELLE VICTOIRE DE VETTEL ET DERNIER PODIUM POUR WEBBER

 

 

F1-2013-SAO-PAULO-VETTEL-sable-le-champagne-sur-le-podium

F1-2013-SAO-PAULO-VETTEL-sable-le-champagne-sur-le-podium

 

Dimanche, au Brésil, sur la piste d’Interlagos à Sao Paulo, à l’occasion du Grand Prix du Brésil, Sebastian Vettel dans le baquet de sa Red Bull-Renault, a remporté sa 13ème victoire de la saison, la 9ème consécutive, ce qu’aucun pilote n’avait fait dans l’histoire du Mondial.

Auteur de son treizième succès, le quadruple champion du monde a surtout égalé et rejoint son compatriote, le grand Michael Schumacher

Redescendu du podium, il lâchait, tout sourire :

« Je suis triste que cette saison s’achève. Avoir remporté toutes les courses depuis l’été, c’est absolument incroyable.La voiture était phénoménale, elle s’améliorait de course en course. Je remercie toute l’équipe Red Bull et naturellement également Renault. Je suis sûr que tout le monde est ravi de la coupure de l’inter-saison et de faire un break. Cela va faire du bien à tous et nous permettre de recharger les batteries. »  

L’Allemand est parti depuis la pole position mais il a du céder la tête du GP se faisant déborder et dépasser des le premier virage par la Mercedes de son compatriote Nico Rosberg. Sa Red Bull-Renault a néanmoins vite repris le commandement et ce à l’entame du second tour.

 

F1-2013-SAO-PAULO-VETTEL-1er-et-vainqueur-du-GP-du-BRESIL-2013-24-novembre

F1-2013-SAO-PAULO-VETTEL-1er-et-vainqueur-du-GP-du-BRESIL-2013-24-novembre

 

Vettel a utilisé une stratégie à deux arrêts pour signer la victoire, avec deux relais en pneu medium P Zero Blanc et un dernier passage en piste avec le ménage dur P Zero Orange.

A l’arrivée et comme il en a maintenant pris l’habitude, Vettel s’amusait et proposait au public son habituel série de donuts

Pour sa part, Webber choisissait lui d’ôter son casque – ce qui est prohibé et rigoureusement interdit par le règlement de la FIA-  pour effectuer son tour d’honneur.

 

 

F1-2013-SAO-PAULO-le-dernier-GP-de-MARK-WEBBER-avec-sa-RED-BULL-RENAULT-photo-RENAULT-DPPI

F1-2013-SAO-PAULO-le-dernier-GP-de-MARK-WEBBER-avec-sa-RED-BULL-RENAULT

 

De son côté, son équipier, l’Australien Mark Webber qui disputait son ultime GP, achève sa dernière course en F1 et dernière manche de la saison en seconde position, offrant au Team Red Bull-Renault un nouveau doublé, avec une stratégie identique.

Il s’agissait du dernier Grand Prix F1 de l’Australien, qui tire sa révérence pour continuer sa carrière en Championnat du Monde d’Endurance avec l’équipe ‘ usine ‘ Porsche qui va effectuer en 2014, son grand retour dans la discipline.

Ce  dimanche, on regrettera cependant que Vettel, qui ne s’est pas toujours montré très sportif et fair-play, vis-à-vis de son partenaire, n’ait pas profité de son ultime apparition en Grand Prix, pour lui ‘’ offrir ‘’ la victoire qu’il lui a parfois ‘volé’  en fin de GP …

Dommage, l’ogre Vettel a raté une occasion de se racheter et de se montrer grand Seigneur !

 

MARK-WEBBER-Portrait

MARK-WEBBER- Au revoir F1

 

Webber qui envahit par l’émotion, expliquait :

« C’était bien d’enlever mon casque pour mon dernier tour de mon dernier GP car dans ce sport, ce n’est pas toujours possible d’apporter une touche personnelle. On a toujours le casque sur la tête, donc c’était agréable de l’enlever pour voir les commissaires de piste et tous les fans, une jolie expérience. J’ai d’ailleurs entendu beaucoup de bruits qu’en général je n’entends pas. Ce dimanche, je pense que le moment le plus difficile pour moi, fut de m’installer dans ma voiture car je savais qu’il s’agissait de la dernière fois. Je dois avouer que j’ai été submergé par l’émotion. Seb et moi, nous avons eu parfois des difficultés, et c’était plus facile pour moi d’être ami avec Fernando Alonso, car il court pour une autre équipe, mais terminer sur le podium avec ces deux la, restera un excellent  moment et un formidable souvenir, car ils ont été les meilleurs de ma génération et j’ai toujours beaucoup couru avec eux. Finir sur le podium prouve aussi que je peux encore bien piloter en fin de ma carrière en F1 et que le timing de ma retraite est bon. J’ai adoré la F1, je n’aurais jamais pu rêver de la carrière que j’ai eue, de tous ces moments fantastiques et parfois de périodes plus délicates. Les meilleurs souvenirs, les plus forts, sont des moments passés dans ma monoplace en GP, car c’est pour ça qu’on s’est battu pour arriver en F1. Piloter à la limite, on me payait pour le faire et ça me plaisait »

 

F1-2013-SAO-PAULO-Le-TEAM-RED-BULL-remercie-son-pilote-Mark-WEBBER-qui-se-retire-de-la-F1

F1-2013-SAO-PAULO-Le-TEAM-RED-BULL-remercie-son-pilote-Mark-WEBBER-qui-se-retire-de-la-F1

 

Fernando Alonso, le meilleur des pilotes Ferrari, monte sur la troisième marche du podium avec une stratégie à deux arrêts différente et utilisant le mélange dur sur le second relais.

Le seul pilote à avoir déjà signé neuf succès de rang est Alberto Ascari, dans les années 1950, à cheval sur deux saisons. Sa performance avait alors déjà été réalisée avec des pneus Pirelli.

Le plus grand défi pour les équipes et les pilotes a consisté à se lancer au départ du Grand Prix du Brésil sans avoir pu bénéficier de roulage en pneus slicks durant le weekend, en raison de la pluie constante vendredi et samedi.

La course a débuté par conditions sèches, avec une température ambiante de 20°C (26°C en piste). Le risque de précipitations s’élevait alors à 50%.

Tous les pilotes se sont élancés en pneu medium, à l’exception de la McLaren de Jenson Button (15ème sur la grille), et de la Sauber d’Esteban Gutierrez (17ème sur la grille).

 

 F1-2013-SAO-PAULO-La-TORO-ROSSO-de-Jean-Eric-VERGNE


F1-2013-SAO-PAULO-La-TORO-ROSSO-de-Jean-Eric-VERGNE

 

Le premier pilote à passer du mélange medium à dur fut le pilote Toro Rosso, Jean-Eric Vergne, rentrant dès le 10ème passage. Button a chaussé le mélange medium au 20ème passage pour le premier de ses deux arrêts. Il s’arrêta de nouveau au 43ème tour, parvenant à remonter jusqu’à la 4ème place au final, son meilleur résultat de la saison.

Jenson Button, quatrième, a donc offert à son écurie McLaren, son meilleur résultat de la saison 2013. Mais on notera que c’est la toute première fois en 32 années que le Team de Woking, termine une saison sans podium.

Vettel s’est arrêté au 24ème passage pour chausser un train medium neuf. Il reprit la tête de la course et s’arrêta au 47ème tour pour passer le mélange dur.

Un arrêt intervenant dans le même tour que son coéquipier, Red Bull craignant l’entrée en piste de la voiture de sécurité à la suite de l’incident entre la Williams du Finlandais Valtteri Bottas et la Mercedes de Lewis Hamilton.

Malgré l’absence de forte pluie, on vit des gouttes tomber sur le tracé d’Interlagos en fin de course, mais l’incertitude fut contrôlée par le staff Red Bull. L’intensité de la pluie, a pris de l’ampleur en fin de course, mais les pilotes n’ont pas eu à passer le mélange intermédiaire.

 

F1-2013-SAO-PAULO-RED-BULL-RENAULT-de-Seb-VETTEL

F1-2013-SAO-PAULO-RED-BULL-RENAULT-de-Seb-VETTEL

 

Les pneus se sont comportés exactement comme attendu en dépit des conditions variables. La crevaison observée sur la Mercedes de Lewis Hamilton fut la conséquence de l’incident avec Valtteri Bottas.

Ce GP qui était le tout dernier de l’ère des moteurs V8 atmosphériques a été marqué par l’inattendu abandon dès le 4ème des 71 tours de la Lotus-Renault de Romain Grosjean  et suite à une casse de son moteur Renault, un événement rarissime !

La dernière course de la saison était également la dernière de l’ère des moteurs V8.

 

Max CHILTON et sa MARUSSIA

Max CHILTON et sa MARUSSIA

 

On retiendra encore que le jeune Britannique Max Chilton de l’équipe Marussia, peut se réjouir du fait d’avoir vu toutes les arrivées de ce cru 2013, lui le ‘ Rookie ‘ qui débutait et découvrait  pourtant, l’univers des Grands Prix !

 

PIRELLI-PAUL-HEMBERY-Photo-PIRELLI

PIRELLI-PAUL-HEMBERY-Photo-PIRELLI

 

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, explique la difficulté du choix des gommes ce dimanche :

« Le fait de ne pas avoir eu de temps de roulage sur le sec avant le départ du Grand Prix, a fait, qu’élaborer la bonne stratégie pneumatique était une question de déduction pour toutes les équipes. Sans gomme déposée sur la piste, il était extrêmement difficile de calculer les niveaux d’usure et de dégradation. Les prévisions météo sont restées incertaines au fil de la course, contribuant à apporter de la complexité à la course. Les équipes ont interprété les données de différentes façons. Elles ont néanmoins gardé à l’esprit leur obligation de passer les deux types de mélanges par conditions sèches. » 

Il poursuit :

« La course marque la fin d’une ère de monoplaces et de pneus. Tout changera complètement l’année prochaine. Félicitations à Sebastian Vettel et Red Bull pour cette saison chargée de records et meilleurs vœux à Mark Webber pour le futur. Il a conclu sa carrière F1 avec les honneurs, ici, au Brésil ».

 

Le baromètre vérité stratégique

 F1 2013 - SAO PAULO - Victoire de Sebastien VETTEL dimanche 24 Nivembre dernier succes du V8 RENAULT


F1 2013 – SAO PAULO – Victoire de Sebastien VETTEL dimanche 24 Nivembre dernier succes du V8 RENAULT

 

Il conclut :

« Sans roulage sous la pluie, nous avons estimé qu’il était difficile de prédire avec spécificité la stratégie du Grand Prix du Brésil. Nous avions cependant annoncé une stratégie à deux arrêts comme étant la plus rapide. Ce fut bien le cas. Vettel s’est arrêté aux tours 24 et 47. Seuls 6 des 19 pilotes à l’arrivée se sont arrêtés trois fois. »

 

F1-2013-SAO-PAULO-dernier-GP-pour-FELIPE-MASSA-VHEZ-FERRARI-photo-SHELL

F1-2013-SAO-PAULO-dernier-GP-pour-FELIPE-MASSA-VHEZ-FERRARI-photo-SHELL

 

Felipe Massa disputait lui son dernier Grand Prix dans le baquet d’une monoplace de la Scuderia et ce après huit saisons passées à Maranello.

Comme pour Webber, séquence émotion aussi pour le petit Brésilien qui quitte donc Ferrari chez qui il était arrivé au début de la saison 2006

Ferrari avec qui il a remporté 11 victoires en GP et décroché 36 podiums.

Le pétrolier Shell, partenaire de l’équipe Italienne lui a offert un souvenir de leur collaboration

 

F1 2013 SAO PAULO  SEB VETTEL  13eme VICTOIRE le dimanche 24 novembre en2013

 

Côté Championnat, si Vettel et Alonso étaient assurés de décrocher les deux premières places, en l’absence du Finlandais Kimi Räikkonen, longtemps troisième, en terminant deuxième ce dimanche, Mark Webber est parvenu à empocher cette troisième face à Lewis Hamilton.

Chez les Constructeurs, statu quo à l’avantage de l’équipe Mercedes car la firme à l’Etoile, est parvenu, elle, a garder sa deuxième place derrière l’intouchable écurie  Red Bull devant la Scuderia Ferrari mais elle ne la devance que de six points

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : RED BULL – RENAULT- PIRELLI – MARUSSIA

 

 

Le classement du Grand Prix du Brésil 2013

 

F1-2013-SAO-PAULO-Seb-VETTEL-avec-ses-mecaniciens-apres-sa-victoire

F1-2013-SAO-PAULO-Seb-VETTEL-avec-ses-mecaniciens-apres-sa-victoire

 

1 – Sebastian Vettel (Red Bull RB9-Renault) 71 tours en 1h32’36″300

2 – Mark Webber (Red Bull RB9-Renault), à 10″452

3 – Fernando Alonso (Ferrari F138), à 18″913

4 – Jenson Button (McLaren MP4/28-Mercedes), à 37″360

5 – Nico Rosberg (Mercedes W04), à 39″048

6 – Sergio Perez (McLaren MP4/28-Mercedes), à 44″051

7 – Felipe Massa (Ferrari F138), à 49″110

8 – Nico Hulkenberg (Sauber C32-Ferrari), à 1’04″252

9 – Lewis Hamilton (Mercedes W04), à 1’12″903

10 – Daniel Ricciardo (Toro Rosso STR8-Ferrari), à 1 tour

11 – Paul Di Resta (Force India VJM06-Mercedes), à 1 tour

12 – Esteban Gutierrez (Sauber C32-Ferrari), à 1 tour

13 – Adrian Sutil (Force India VJM06-Mercedes), à 1 tour

14 – Heikki Kovalainen (Lotus E21-Renault), à 1 tour

15 – Jean-Eric Vergne (Toro Rosso STR8-Ferrari), à 1 tour

16 – Pastor Maldonado (Williams FW35-Renault), à 1 tour

17 – Jules Bianchi (Marussia MR02-Cosworth), à 2 tours

18 – Giedo Van der Garde (Caterham CT03-Renault), à 2 tours

19 – Max Chilton (Marussia MR02-Cosworth), à 2 tours

 

Meilleur tour: Mark Webber, en 1’15″436

 

Abandons :

Romain Grosjean – Valtteri Bottas – Charles Pic

 

Le classement  final du Championnat des pilotes

1.Vettel : 397 points – 2.Alonso : 242 pts – 3.Webber : 199 pts –  4.Hamilton : 189 pts – 5.Raikkonen : 183 pts -6.Rosberg : 171 pts – 7.Grosjean : 132 pts – 8.Massa : 112 pts – 9.Button : 73 pts – 10.Hulkenberg : 51 pts – 11.Perez : 49 pts – 12.Di Resta : 48 pts – 13.Sutil : 29 pts – 14.Ricciardo : 20 pts – 15.Vergne : 13 pts – 16.Gutierrez : 6 pts – 17.Bottas : 4 pts – 18.Maldonado : 1 pt.

Le classement final du Championnat des Constructeurs

1.Red Bull-Renault : 596 points – 2.Mercedes : 360 pts – 3.Ferrari : 354 pts – 4.Lotus-Renault : 315 pts – 5.McLaren-Mercedes : 122 pts – 6.Force India-Mercedes : 77 pts – 7.Sauber-Ferrari : 57 pts – 8.Toro Rosso-Ferrari : 33 pts – 9.Williams-Renault : 5 pts.

 

 

F1

About Author

gilles