F1. A SAO PAULO, DE GRANDES POSSIBILITES STRATEGIQUES POUR LA DERNIERE MANCHE DE LA SAISON 2013

 

 

F1-2013-SAO-PAULO-RED-BULL-RENAULT-de-Seb-VETTEL

F1-2013-SAO-PAULO-RED-BULL-RENAULT-de-Seb-VETTEL

 

Sebastian Vettel au volant de sa Red Bull-Renault, a signé une fois de plus, la pole position à l’occasion ce samedi du Grand Prix du Brésil.

Sur la piste d’Interlagos à Sao Paulo et pour la neuvième fois de la saison et la 45ème de sa carrière, grâce à un temps de 1’26’’479, signé en pneus intermédiaires, le tout récent quadruple Champion du monde, a survolé cette séance.

La pluie a continué de tomber sur Sao Paolo aujourd’hui samedi 23 novembre, retardant d’ailleurs la Q3 à quatre reprises, forçant les équipes à rouler en qualifications avec les pneus Pirelli Cinturato Bleus (pluie) et Cinturato Verts (intermédiaire).

A Sao Paulo, sur la piste d‘Interlagos, la pole revient à la Red Bull Renault du quadruple Champion du monde, Sebastian Vettel en 1’26’’479. 45 ème pole en carriére etla 9ème en 2013.

Devant La Mercedes de Nico Rosberg à 0’’623, la Ferrari de Fernando Alonso à 1’’060, la Red Bull Renault de Mark Webber à 1’’093, la seconde Mercedes de Lewis Hamilton à 1’198 et la Lotus Renault de Romain Grosjean à 1’258 devant les deux Toro Rosso de Ricciardo et Vergne.

Le début de la Q3 a été reporté de 10 minutes et à 4 reprises en raison de la pluie car la pluie redoublait sur Interlagos.

 

 F1-2013-SAO-PAULO-le-dernier-GP-de-MARK-WEBBER-avec-sa-RED-BULL-RENAULT-photo-RENAULT-DPPI


F1-2013-SAO-PAULO-le-dernier-GP-de-MARK-WEBBER-avec-sa-RED-BULL-RENAULT-photo-RENAULT-DPPI

 

A l’heure du bilan, ce GP Brésilien étant l’ultime du calendrier 2013, on constate que seuls quatre pilotes sont parvenus à signer au moins une pole position cette année : Vettel, son coéquipier chez Red Bull, Mark Webber, ainsi que les deux pilotes Mercedes, Nico Rosberg et Lewis Hamilton.

Mais, on ajoutera à la veille de la course que lors des quatre dernières éditions du Grand Prix du Brésil, le poleman, n’a jamais été le vainqueur de la course d’Interlagos !

Vu les très mauvaises conditions depuis la 1ère des trois séances des essais libres vendredi matin, les équipes n’ont jusqu’à présent pas opéré de roulage significatif avec les pneus slicks (pour temps sec), ils ne disposent ainsi pas de données concernant les allocations P Zero Orange (dur) et P Zero Blanc (medium).

Par conséquent, la stratégie de course est grande ouverte et les staffs techniques des Teams devront réagir avec efficacité selon les circonstances et l’évolution de la météo.

 

F1-2013-SAO-PAULO-LOTUS-RENAULT-de-ROMAIN-GROSJEAN

F1-2013-SAO-PAULO-LOTUS-RENAULT-de-ROMAIN-GROSJEAN

 

La Q1 a été la première séance qualificative à débuter sur le mouillé depuis le Grand Prix de Belgique, en août. C’est par une température ambiante de 19°C que la majorité des monoplaces s’est élancée pour un tour d’installation, en mélange intermédiaire. L’intensité croissante de la pluie au cours de la séance n’a permis à personne d’aller chercher le temps enregistré en début de période chronométrée par Lewis Hamilton.

En Q2, les conditions sont restées similaires, poussant les pilotes à rapidement prendre la piste en pneu intermédiaire. Le premier run de Vettel lui donna la main, mais la Lotus-Renault de Romain Grosjean s’est placée en tête par la suite. La pluie est tombée une nouvelle fois plus fortement en cours de séance,  les pilotes ont donc eu du mal à améliorer leurs temps.

Le Top 10 a dû alors attendre l’évacuation de l’eau en piste pour pouvoir se lancer.

Une fois l’action en piste autorisée par les commissaires de piste, les concurrents se sont élancés avec le mélange « pluie » Cinturato Bleu, capable d’évacuer 60 litres d’eau par seconde à pleine vitesse.

 

F1-2013-SAO-PAULO-PORTRAITS-de-Mark-Webber-par-Yvonne-Bruhnke

F1-2013-SAO-PAULO-PORTRAITS-de-Mark-Webber-par-Yvonne-Bruhnke

 

Vettel fut le premier pilote à établir un chrono avec ce mélange. Grosjean opta pour un changement rapide sur le mélange intermédiaire et fut bientôt imité par tous. La piste s’asséchant, les temps tombèrent en fin de séance et Vettel s’empara du meilleur temps absolu avec le mélange Cinturato Vert dans les derniers instants.

Dans la matinée, le meilleur temps de la 3ème séance des essais Libres, revint à Mark Webber, également sur le mouillé. Les pilotes utilisèrent le mélange « pluie » pendant l’essentiel de la séance, avant que Webber ne soit le premier à chausser le mélange « intermédiaire ».

 

PIRELLI-PAUL-HEMBERY-Photo-PIRELLI

PIRELLI-PAUL-HEMBERY-Photo-PIRELLI

 

A l’issue des qualifications, Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, expliquait :

 «  Avec cette pluie, les pilotes comme les équipes ont dû faire face à une grande incertitude. Ils avaient néanmoins des informations pertinentes grâce à leur roulage de la veille sur le mouillé. La clé d’une performance solide est de s’assurer que les pneumatiques opèrent dans la bonne fenêtre de température et de trouver le bon timing pour réaliser les tours rapides. Etre sur les bons pneus au bon moment était essentiel pour bien faire, et sur une piste capable de sécher rapidement, le potentiel était là pour aller plus vite au terme de chaque séance. Par ailleurs, les équipes ont dû constamment se prémunir contre le risque de voir les conditions se dégrader. Les équipes avaient collecté des informations sur les fenêtres d’utilisation du « pluie » et de l’« intermédiaire », mais n’avaient pas d’informations sur celles entre l’ « intermédiaire » et le « slick », ce qui pourrait être important pour la course, demain (on attend encore des conditions variables). Même s’il ne pleut pas du tout, les équipes devront opérer avec des données limitées en raison du peu de roulage « sec » effectué jusqu’à présent. L’usure et la dégradation de l’intermédiaire comme du pluie ne seront pas un problème demain si ces pneus sont utilisés en course. La stratégie dépendra bien entendu de la météo. Pour le moment, tout reste grand ouvert : les équipes capables de lire les changements de circonstances de course de la façon la plus efficace seront celles qui finiront devant ».

 

Les prévisions de Pirelli quant aux stratégies possibles 

F1-2013-SAO-PAULO-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG

F1-2013-SAO-PAULO-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG

 

La stratégie est difficile à prédire, car elle dépend totalement de la météo. Pour compliquer les choses, les pilotes sont autorisés à prendre le départ avec le mélange de leur choix s’il fait sec.

Ils auront également une allocation totale de pneus slicks, n’ayant pas roulé avec en essais et en qualifications.

Si la course se tient sur le sec, ce qui semble improbable, deux à trois arrêts devraient être au menu.

 

 F1-2013-SAO-PAULO-La-TORO-ROSSO-de-Jean-Eric-VERGNE


F1-2013-SAO-PAULO-Superbe performance sous la pluie de la-TORO-ROSSO-de-Jean-Eric-VERGNE,8èlme des chronos qualificatifs.

 

Il est cependant difficile de déterminer le bon timing en raison du fait que l’on ne dispose pas de données sur le sec ce weekend.

Reste une question, qui peut battre le poleman, victorieux des cinq derniers GP ?

Bien malin qui pourrait répondre tant la domination du quadruple Champion, du monde est insolente cette saison…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  RED BULL et PIRELLI

 

 

LE RÉSULTAT DES ESSAIS QUALIFICATIFS

 

1. Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) en 1’26’’479

2. Nico Rosberg (Mercedes) en 1’27’’102, à 0’’623

3. Fernando Alonso (Ferrari) en 1’27’’539, à 1’’060

4. Mark Webber (Red Bull-Renault) en 1’27’’572, à  1’’093

5. Lewis Hamilton  (Mercedes) en 1’27’’677, à 1’’198

6. Romain Grosjean (Lotus-Renault) en 1’27’’737, à  1’’258

7. Daniel Ricciardo  (Toro Rosso-Ferrari) en 1’28’’052, à 1’’573

8. Jean-Eric Vergne (Toro Rosso-Ferrari) en 1’28’’080, à 1’’602

9. Felipe Massa (Ferrari) en 1’28’’109, à 1’’630

10. Nico Hulkenberg (Sauber-Ferrari) en 1’29.’’582, à 3’’103

 

Q2 : Meilleur temps Romain Grosjean en 1’26 »161

11. Heikki Kovalainen (Lotus-Renault) en 1’27’’456, à 1’’295

12. Paul di Resta (Force India-Mercedes) en 1’27’’798, à  1’’637

13. Valtteri Bottas  (Williams-Renault) en 1’27’’954, à  1’’793

14. Sergio Perez (McLaren-Mercedes) en 1’28’’269, à  2’’108

15. Jenson Button (McLaren-Mercedes) en 1’28’’308, à 2’’147

16. Adrian Sutil (Force India-Mercedes) en 1’28’’586 , à 2’’425

 

Q1  : Meilleur temps Lewis Hamilton en 1’25 »342  

17. Pastor Maldonado (Williams-Renault) en  1’27’’367, à 2’’025

18. Esteban Gutierrez (Sauber-Ferrari) en 1’27’’445, à  2’’103

19. Charles Pic (Caterham-Renault) en 1’27’’843, à  2’’501

20. Giedo van der Garde (Caterham-Renault) en  1’28’’320, à 2’’978

21. Jules Bianchi (Marussia-Cosworth) en 1’28’’366, à 3’’024

22. Max Chilton (Marussia-Cosworth), en 1’28’’950, à  3’’608

 

 

 

 

 

F1

About Author

gilles