OLIVIER PANIS DEVIENT LE MANAGER DE VINCENT ABRIL

 

 

VINCENT-ABRIL-Portrait-GT-TOUR-2013-photo-GT-TOUR

VINCENT-ABRIL-Portrait-GT-TOUR-2013-photo-GT-TOUR

 

C’est officiel, Olivier Panis a jeté son dévolu sur le jeune pilote Vincent Abril  et sera désormais son manager pour l’accompagner dans sa carrière et mettre en exergue son potentiel.

L’espoir Français, originaire d’Alès et résidant à Monaco et qui a fêté ses 18 ans cette année, se fait de plus en remarquer par ses excellents résultats.

 

SUPERCOPA-2012-FINALE-au-PAUL-RICARD-Podium-VINCENT-ABRIL-Photo-Daniel-DELIEN

SUPERCOPA-2012-FINALE-au-PAUL-RICARD-Podium-VINCENT-ABRIL-Photo-Daniel-DELIEN

 

Après deux saisons en Seat Leon Supercopa, ou il a décroché deux victoires et sept podiums, il s’est lancé cette saison, à l’assaut du Championnat de France GT FFSA, dans le cadre du GT Tour, au sein du Team Speedcar, au volant d’une Audi R8 LMS Ultra.

A l’issu du Championnat, le bilan est élogieux.

Qu’on en juge avec trois victoires et la 4ème place au classement général final, aux côtés de son coéquipier plus expérimenté, Dino Lunardi, Vincent Abril est devenu en 2013, le plus jeune vainqueur de l’histoire en ‘GT’.

 

F1-GP-DE-MONACO-19-MAI-1996-circuit-Monaco-1er-Olivier-Panis-Photo-Bernard-ASSET

F1-GP-DE-MONACO-19-MAI-1996-circuit-Monaco-1er-Olivier-Panis-Photo-Bernard-ASSET

 

C’’est très certainement ce qui a poussé, le très respecté Olivier Panis, à se proposer pour l’épauler et le coacher :

« Vincent est un jeune que je connais depuis ses débuts en kart, il a même partagé une saison avec mon fils Aurélien chez Kart In Pro. Dès sa 1ère année, il a prouvé  qu’il est un pilote naturellement rapide. Par ailleurs, il est mentalement très bien structuré et particulièrement mature pour son âge. En remportant cette année ses trois victoires en Championnat de France GT, sans compter ses nombreuses performances tout au long de la saison, alors qu’il était novice dans cette catégorie, il a démontré une incroyable capacité d’adaptation, ce que peu de jeunes pilotes sont capables de réaliser ! »

Et le Grenoblois, dernier vainqueur d’un GP en Formule 1, à Monaco en 1996, précise :

« Mon objectif pour Vincent est de l’amener au niveau pro en ‘voitures fermées’. La Formule 1 et les courses en monoplaces, ne sont pas les seules possibilités de s’exprimer en sport automobile et de grands pilotes font des carrières internationales extraordinaires dans les autres catégories. Je suis très heureux d’accompagner Vincent dans sa carrière et prends de plus en plus de plaisir à mettre mon expérience au service de la jeune génération qui nous promet de belles heures sur les pistes du monde entier ».

 

 GT-TOUR-2013-MAGNY-COURS-AUDI-SPEEDCAR-VINCENT-ABRIL-DINO-LUNARDI-Photo-Gilles-VITRY


GT-TOUR-2013-MAGNY-COURS-AUDI-SPEEDCAR-VINCENT-ABRIL-DINO-LUNARDI-Photo-Gilles-VITRY

 

De son côté, Vincent Abril, explique :

« Mes premiers échanges avec Olivier se sont passés lors de mes débuts en Kart lorsqu’il accompagnait son fils Aurélien sur les circuits.  Pendant cette période, j’ai  appris à découvrir autant un Champion automobile qu’un père attentif, qui n’hésitait pas à me conseiller et nous faire partager sa passion. Au fils des années, nos rapports se sont renforcés et ma carrière progressant, il m’est apparu comme une évidence de lui confier mes intérêts. Mes résultats en GT cette année, m’ont conforté dans mon envie d’évoluer dans ce type de catégories, avec l’envie de devenir le fer de lance d’un grand constructeur. »

 

Il ajoute :

« Désormais, je vais pouvoir me concentrer essentiellement sur mon pilotage et bénéficier en parallèle de l’expérience d’Olivier, pour négocier mes contrats futurs et gérer mon image auprès des écuries et médias. Je suis très motivé à me battre aux avant-postes en GT, DTM ou endurance et aujourd’hui, je suis heureux et fier d’être représenté par Olivier Panis, dont la droiture et le professionnalisme ne sont plus à démontrer ».

 

SUPERCOPA-2012-VINCENT-ABRIL-©Daniel-Delien-Pro-Photos-Sport

SUPERCOPA-2012-VINCENT-ABRIL-©Daniel-Delien-Pro-Photos-Sport

 

Vu les sommes colossales qu’exigent maintenant toutes les disciplines de la catégorie monoplace, de plus en plus de jeunes espoirs, n’hésitent plus à se tourner effectivement, vers bien d’autres formules toutes aussi attrayantes.

Il ne manque pas de disciplines, du GT à l’endurance et à tous niveaux. Allant du Championnat du monde (WEC) à l’inférieur, l’Européen l’ELMS et ce sans oublier aussi, les épreuves du Championnat VdeV, de plus en plus prisé pour attirer les jeunes loups disposant de budgets, ne leur permettant pas et plus de viser le sommet de la monoplace (WSR et GP2), ni non plus, les échelons sensés servir de tremplin, comme le GP3 ou la F3 Europe.

Disciplines ou il faut pouvoir annuellement apporter entre 650.000 et 800.000 € !

Pour ce qui concerne les WSR et GP2, il faut tabler entre 1.200.000 € et pres de 1.800.000 € pour les équipes de pointe !

On comprend pourquoi le GT et l’endurance, attirent les jeunes pousses…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Gilles VITRY – Claude MOLINIER – Daniel DELIEN Pro-Photos-Sport – Bernard ASSET

 

GT TOUR. A MAGNY COURS  DOUBLE VICTOIRES SUPRISES DU DUO ABRIL-LUNARDI

GT TOUR 2013. A MAGNY COURS  – DOUBLE VICTOIRES SURPRISES DU DUO ABRIL-LUNARDI – Photo Claude MOLINIER

RICARD-5-nov-©Daniel-Delien-Pro-Photos-Sport

Paul RICARD-5-nov 2012  VINCENT ABRIL ©Daniel-Delien-Pro-Photos-Sport

GT-TOUR-2013-Victoire-AUSI-Team-SPEEDCAR-de-Vincent-ABRIL-et-Dino-LUNARDI©Daniel-Delien-Pro-Photos-Sport

GT-TOUR-2013-Victoire-AUSI-Team-SPEEDCAR-de-Vincent-ABRIL-et-Dino-LUNARDI ©GT TOUT- DPPI

Sport

About Author

gilles