WRC. AU RALLYE DE GRANDE BRETAGNE, OGIER PREND L’AVANTAGE EN NOCTURNE

 

 

 WRC-2013-WALES-VW-POLO-OGIER-JEUDI-ES-de-nuit


WRC-2013-WALES-VW-POLO-OGIER-JEUDI-ES-de-nuit

 

 

Avantage Volkswagen en nocturne avec Ogier premier et Latvala troisième.

Volkswagen a entamé la nuit dernière ce Rallye de Grande-Bretagne sur les chapeaux de roues. Le constructeur de Wolfsburg a remporté deux des trois premières spéciales, à une heure où le Pays de Galles était déjà plongé dans les ténèbres depuis un bon moment.

Deux scratches à mettre à l’actif des Champions du monde  Sébastien Ogier-Julien Ingrassia, leaders de l’épreuve au terme des 25 premiers kilomètres de chronos, sur les 300 au total que compte ce rallye.

 

 WRC-2013-WALES-VW-POLO-LATVALA-ES-de-nuit-jeudi-14-novembre


WRC-2013-WALES-VW-POLO-LATVALA-ES-de-nuit-jeudi-14-novembre

 

Leurs camarades d’écurie Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila, classés trois fois de suite dans les trois premiers en spéciale, occupaient la troisième place, tandis que la dernière Polo R WRC, celle de l’équipage Andreas Mikkelsen-Mikko Markkula se trouvait elle aussi à portée des leaders, en sixième position.

 

WRC-2013-WALES-VW-POLO-depart

WRC-2013-WALES-VW POLO- départ

 

 

Cette entrée en matière a exigé de la part des pilotes et de leurs coéquipiers une parfaite cohésion. Il fallait en effet des notes très précises pour tirer son épingle du jeu dans les forêts galloises, dès lors que les trois spéciales au programme – Gwydyr, Penmachno et Clocaenog – ne figuraient plus au menu de ce rallye depuis de nombreuses années.

 

PAROLES DE PILOTES

 

 WRC-2013-WALES-VW-POLO-potrait-LATVALA


WRC-2013-WALES-VW-POLO-portrait-LATVALA

 

Jari-Matti Latvala (Polo R WRC n° 7) :

« Après les qualifications, j’ai choisi de partir en première position sur la route, et je crois que c’était la bonne décision. Ainsi, j’ai été en mesure de soutenir le rythme de Sébastien (Ogier) et de Thierry (Neuville), qui avaient décidé de partir plus loin. Entre nous trois, la bagarre a été très serrée. Ces spéciales de nuit ont été relativement difficiles, car des portions offrant une bonne adhérence alternaient avec des endroits vraiment très glissants. Trouver la bonne cadence dans de telles conditions, et surtout savoir se régler sur le bon tempo est la clé du succès ici. Pour nous, les deux premiers chronos se sont très bien passés, mais le troisième était plus glissant. Néanmoins, je persiste à croire que partir en premier sera toujours payant vendredi. »

 

 

WRC-2013-WALES-VW-POLO-OGIER-et-NEUVILLE

WRC-2013-WALES-VW-POLO-OGIER-et-NEUVILLE

 

Sébastien Ogier (Polo R WRC n° 8)

« Très bon départ en ce qui nous concerne. Après les qualifications, il ne m’a pas fallu longtemps pour trouver le bon rythme. Quoi qu’il arrive ici, j’ai une approche très sereine. Normalement, le Rallye de Grande-Bretagne n’est pas ma tasse de thé. Il est très facile de faire une faute et de sortir. C’est pourquoi il est très important de se répéter que le rallye n’est pas terminé tant que l’on n’est pas arrivé au bout. Cette nuit, dans le noir, ce n’était pas facile, car les chemins de terre étaient boueux et extrêmement glissants. Les jours à venir risquent d’être encore plus compliqués – samedi et dimanche en particulier – car nous aurons des étapes complètes sans assistance à la mi-journée. Je ne sais pas ce que vont en penser la voiture et lespneumatiques… »

 

 WRC-2013-WALES-VW-POLO-de-MIKKELSEN


WRC-2013-WALES-VW-POLO-de-MIKKELSEN avant que ne tombe la nuit

 

Andreas Mikkelsen (Polo R WRC n° 9) :

« Ce rallye, pour moi, c’est comme un retour aux sources, car c’est celui de mes débuts. J’aime beaucoup le Pays de Galles et je me sens chez moi ici. Il est vrai que les conditions sont particulièrement glissantes, et je dois m’y adapter, dans la manière de piloter ma Polo R WRC. J’aime aussi énormément ces spéciales de nuit qui constituent une extraordinaire expérience lorsque vous les parcourrez au volant d’une WRC ! Je suis satisfait de mon début de rallye, malgré le fait que nous avons mis un peu trop d’informations dans nos notes. Cela m’a fait perdre du temps, notamment dans la deuxième spéciale. Mais nous avons encore trois jours de course. »

 

Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport

« Toute équipe aime prendre un bon départ dans un rallye. Et jeudi soir, nous avons pris un départ quasi parfait, grâce aux jolies performances de Sébastien Ogier et de Jari-Matti Latvala. Ils ont tous deux fait étalage de leur talent en se classant aux première et troisième places sur un parcours révélateur, car particulièrement glisssant. Au cours des prochaines journées, nous allons assister à une passionnante bagarre pour la victoire dans le dernier rallye de la saison entre eux et les pilotes de Ford et de Citroën. Pour tout passionné, c’est le rêve.»

 

Les « Furets » de retour

 

La couche de basses pressions qui a amené un temps instable sur la première journée du Rallye de Grande-Bretagne – pluie battante et violentes rafales de vent – est connue sous le nom de « Nicolas ».

Elle a conduit les membres de l’équipe Volkswagen à retrouver leurs chaudes parkas, rangées depuis le Rallye de Suède ! Avec leur col de fourrure, ces vêtements sont affectueusement appelés les « Furets » dans le Team.

 

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI et Teams

 

WRC

About Author

gilles