MOTOGP ROSSI/YAMAHA : LE NOUVEAU CHEF MECANO DU « DOTTORE » S’APPELLE SILVANO BUSSERA

ROSSI SUR LA YAMAHA FACTORY 2014

ROSSI SUR LA YAMAHA FACTORY 2014

 

L’annonce avait été retentissante la semaine du GP de Valence, Valentino Rossi se séparait de son chef mécano historique, Jeremy Burgess, avec lequel il avait passé quinze ans et gagné sept titres en MotoGP !

L’info principale de cette séparation était que Rossi veut continuer avec Yamaha Factory au-delà de 2014, il a en effet signé pour deux ans, 2013-2014 et dans son interview officielle, Rossi précisait bien que d’une part il avait besoin d’une nouvelle motivation et donc d’une organisation différente, mais surtout que Yamaha lui avait demandé de se séparer de Jeremy Burgess, qui n‘avait pas forcément de bonnes relations avec Lin Jarvis, le patron de Yamaha Factory, pas vraiment connu pour être un grand comique. Le remplaçant est nommé, il s’appelle Silvano Bussera.

 

SUR LES PISTES DE VITESSE ET DE RALLYE RAID DEPUIS 1979…

SILVANO GALBUSERA

SILVANO GALBUSERA

 

Galbusera n’est pas le premier venu !

Il a commencé en 1979, avec Gilera, et passé quatorze ans en  Championnat du Monde 250cc aux côtés de pilotes tels qu’Alessandro Gramigni et Paolo Casoli.

Il donne aussi dans le Rallye-Raid avec Michele Rinaldi, ancien Champion du monde de motocross.

Il passe ensuite chez Cagiva en 1994 et bosse en  Championnat du Monde 500cc avec John Kocinski.

 

LA CAGIVA DE KOCINSKI

LA CAGIVA DE KOCINSKI

 

Il rejoint Yamaha l’année suivante et y reste jusqu’en 2011.

Durant cette période, il est chef-mécanicien et directeur technique dans les Championnats du Monde Superbike et Supersport, avec de gros calibres comme pilotes, Troy Corser, Noriyuki Haga, Cal Crutchlow et Ben Spies, avec qui il remporte plusieurs victoires et le Championnat du Monde Superbike en 2009.

Il travaillait aux côtés de l’Italien Marco Melandri chez BMW en World Superbike en 2012 et 2013.

Et BMW arrêtant la compète, il était donc libre de tout engagement.

Déclaration du principal intéressé…

« Je tiens à remercier Yamaha et Valentino pour cette superbe opportunité de travailler avec un grand champion, titré plusieurs fois. Je suis content de revenir dans la famille Yamaha et d’avoir l’opportunité de travailler dans un team qui est toujours au plus haut niveau. »

On est aussi contents pour lui et on espère qu’avec lui, Rossi va retrouver cette motivation qui semble lui faire souvent défaut, on comprend que le fait d’être milliardaire et un peu âgé fasse qu’il n’ait plus envie de se tuer mais le plaisir est toujours là.

Il a une moto exceptionnelle, le plaisir se paie donc de l’obligation de rouler devant.

Pas mal vu de la part de Rossi cette volonté de rester en équipe Factory.

Il n’y a pas un Marquez par an mais par décennie.

Or, dans la filière Yamaha, rien de bien explosif à l’horizon.

Pol Espargaro, qui roulera en 2014 chez Tech3, avec une probable promesse de guidon d’usine rapide si les résultats sont là, il est la nouvelle coqueluche de Lin Jarvis, n’a convaincu en Moto2 que lorsque Redding s’est brisé le poignet en fin de saison.

Et Redding, en 2014,  est dans la filière Honda, chez Gresini.

Donc, si résultats il y a, Rossi a effectivement un coup à jouer.

C’est tout ce qu’on lui souhaite !

 

 JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

Moto Moto - Superbike Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis