ENDURANCE WEC A SHANGHAI. AUDI N°1 REMPORTE LA COURSE. LE TITRE DE CHAMPION DU MONDE POUR LA N°2

 

 

WRC-2013-SHANGHAI-AUDI-1-devant-la-2-aux-essais

WRC-2013-SHANGHAI-AUDI-1 qui gagne la courte et devant-la-2 avec ses 3 pilotes nouveaux Champions du monde

 

Les 6 Heures de Shanghai, ont offert un fabuleux spectacle de luttes et de batailles dans toutes les classes, jusqu’au drapeau à damier.

L’Audi R18 e-tron quattro,  N°1 d’André Lotterer, Benoît Tréluyer et Marcel Fässler décroche les lauriers de la victoire, devant la Toyota TS030 Hybrid N°7 de Nicolas Lapierre et Alexander Wurz. La seconde Toyota, la N°8 a du se retirer, abandonnant sur la casse de la suspension.

Audi succède au palmarès à Toyota, lauréat de cette épreuve, il y a un an

 

 WEC 2013 SHANGHAI VICTOIRE AUDI 9 NOVEMBRE


WEC 2013 SHANGHAI VICTOIRE AUDI 9 NOVEMBRE

 

Allan McNish, Loïc Duval et Tom Kristensen, terminent en troisième position au volant de l’Audi R18 N°2 et s’octroient ainsi les titres de Champion du Monde d’Endurance des Pilotes 2013.

La Lola Toyota N°12 de l’équipe Rebellion Racing terminant, elle, à la quatrième place.

 

WEC-2013-SHANGHAI-Les-pilotes-de-Audi-N°2-KRISTENSEN-DUVAL-MC-NISH-sont-CHAMPIONS-DU-MONDE-2013

WEC-2013-SHANGHAI-Les-pilotes-de-Audi-N°2-KRISTENSEN-DUVAL-MC-NISH-sont-CHAMPIONS-DU-MONDE-2013

 

Ainsi après l’équipage formé du Français Benoit Treluyer, du Suisse Marcel Fassler et de l’Allemand André Lotterer, couronnés Champions du monde la saison dernière, cette fois et avant même l’ultime manche, prévue dans trois semaines dans l’Île de Bahreïn dans le Gilfe Persique, c’est le deuxième équipage Audi, celui composé du Français Loïc Duval et des deux anciens, le Danois Tom Kristensen et de l’Écossais Allan McNish, qui a été sacré ce samedi à Shanghai.

En effet, grâce à leur 3ème place finale ce jour dans les Six Heures de l’épreuve Chinoise et même en cas de nouvelle victoire de leurs équipiers de l’Audi N°1, le trio de l’Audi N°2 ne peut plus être devancé et battu.

Ce sont donc bien eux les nouveaux Champions du monde, millésime 2013.

Après la déception de Fuji il y a trois semaines, avec une manche écourtée par les conditions météo, la course des 6 Heures de Shanghai a répondu à toutes les attentes des 28 000 spectateurs chinois présents ce week-end, grâce à une épreuve de toute beauté et des luttes de tous les instants jusqu’au drapeau à damier.

L’Audi R18 e-tron quattro n°1 de Benoît Tréluyer, André Lotterer et Marcel Fässler a remporté les 6 Heures de Shanghai, alors que pendant longtemps, tout laisser à penser que cette victoire serait celle de la Toyota n°7, qui termine sur la deuxième marche du podium à seulement 15,3 secondes des leaders. La troisième place revient l’Audi n°2, suffisant largement à Allan McNish, Tom Kristensen et Loïc Duval pour devenir les Champions du Monde des Pilotes FIA 2013.

Partie en pole position, la Toyota TS030 Hybrid n°7 de Nicolas Lapierre menait la course pendant plusieurs tours, avant de céder sa place à sa voiture sœur, la Toyota TS030 Hybrid n°8 pilotée par Anthony Davidson. Les deux Toyota devançaient les Audi pendant les premières heures, jusqu’à ce que le sort soit jeté sur les Japonaises et change le cours des choses. La Toyota n°8 a été contrainte à l’abandon suite à une rupture de suspension après 4h30 de course.

Malgré avoir pris le départ avec le mauvais train de pneumatiques, et malgré la crevaison survenue sur la voiture, l’Audi R18 e-tron quattro n°1 s’est octroyé la tête de la course devant la Toyota TS030 n°7 de Nicolas Lapierre. Après de belles passes d’armes entre les deux constructeurs, Toyota maintenait l’avantage jusqu’à la dernière heure de la course. Mais l’issue était fatale quand Alex Wurz était contraint de faire un arrêt au stand rapide avant la fin des six heures. Il ne ravitaillait qu’en carburant afin de maintenir sa position, mais les pneumatiques ayant souffert, ses performances s’en voyaient affaiblies. Tréluyer, équipé d’un nouveau train de pneus pouvait alors prendre l’avantage et s’offrir la victoire avec une avance de presque 16 secondes. La Lola Toyota n°12 de Rebellion Racing prenait la quatrième place au classement général.

 

WEC 2013 SHANGHAI ORECA ADR DELTA G Drive

WEC 2013 SHANGHAI ORECA ADR DELTA G Drive

 

Après une bataille de tous les instants, l’ORECA03 Nissan N°26 de l’écurie anglaise G-Drive ADR DELTA Racing, prend les points de la victoire en catégorie LMP2 pour la troisième fois cette année, précédant la Morgan Nissan N°24 du Team Oak Racing.

Dans la catégorie LMP2, l’ORECA06 Nissan de G-Drive Racing remportait sa troisième course de la saison devant la Morgan Nissan n°24 d’OAK Racing pilotée par Olivier Pla, Alex Brundle et David Heinemeier-Hansson. Malgré des dommages causés à la carrosserie à la mi-course, John Martin, Mike Conway et Roman Rusinov dominaient la catégorie de la tête et des épaules. La Morgan Nissan n°35 OAK Racing de Bertrand Baguette, Ricardo Gonzalez et Martin Plowman termine à la troisième place, ce qui leur permet de garder l’avantage aux classements Pilotes et Écuries pour les titres de Champions du Monde LMP2, devant leur teammates de la n°24.

Les autres prétendants au titre, l’ORECA03 Nissan n°49 de Pecom Racing a été victime de problèmes électriques, forçant la voiture à rester dans les garages pendant une trop longue période avant d’être finalement contrainte à l’abandon. La seule autre voiture qui ne termine pas la course est la Lotus Praga n°31, suite à un accident survenu avec une voiture de la catégorie GTE.

 

ASTON MARTIN ET FERRARI REMPORTENT LES CATÉGORIES GTE

 

WEC-2013-SHANGHAI-Podium-100-ASTON-MARTIN-EN-GT

WEC-2013-SHANGHAI-Podium avec un doublé ASTON-MARTIN-EN-GT PRO

 

En LMGTE Pro, c’était définitivement le jour d’Aston Martin du début à la fin. La Vantage V8 N°97 de Stefan Mücke et Darren Turner, remporte la course de très peu devant la voiture-sœur, la N°99 de Bruno Senna, Pedro Lamy et Richie Stanaway.

La Ferrari F458 Italia N°81 du Team 8Star Motorsport s’offre la victoire dans la catégorie LMGTE Am après une domination d’Aston Martin pendant les quatre premières heures de course. IMSA Performance Matmut avec la Porsche 911 GT3 RSR N°76, monte sur la deuxième marche du podium de la classe.

Une fois n’est pas coutume, et les catégories LMGTE ont une fois de plus offert un spectacle fabuleux et une course digne de ce nom, offrant batailles et luttes, accidents entre protagonistes de tête, luttes pour le podium… tout au long des 6 Heures de Shanghai et jusqu’au tombé du drapeau à damier. Au final, Aston Martin remporte la catégorie LMGTE Pro et Ferrari la LMGTE Am.

 

WEC-2013-SHANGHAI-Les-pilotes-ASTON-MARTIN-1ers-en-GT-MUCKE-et

WEC-2013-SHANGHAI-Les-pilotes-ASTON-MARTIN-1ers-en-GT-PRO : MUCKE-et TURNER

 

L’Aston Martin Vantage V8 n°97 pilotée par Stefan Mücke et Darren Turner est certainement la voiture qui a réalisé la course la plus souple de toutes les GTE. Partie en pole position, elle est restée sur les devants de la scène et en tête de la catégorie durant toute la course (hors fenêtres de ravitaillements). Avec des températures plus élevées que celles rencontrées jusqu’à présent ce week-end, et les mêmes problèmes de dégradation des pneumatiques que la plus grande partie des autres concurrents, l’écart confortable creusé en début de course par Stefan Mücke était réduit à 0 »6  lorsque le drapeau à damier est tombé. Le résultat est toutefois suffisant pour permettre aux pilotes de prendre l’avantage au classement dans la chasse à la Coupe du Monde d’Endurance des Pilotes GT de la FIA. Avec 125,5 points, ils devancent désormais le duo italien de Gianmaria Bruni et Giancarlo Fisichella de 5,5 points.

 

WEC 2013 SHANGHAI ASTON MARTIN N° 97

 

 

C’est donc l’Aston Martin Vantage V8 n°99 de Bruno Senna, Pedro Lamy et Richie Stanaway, deuxième, qui est si proche de sa voiture sœur. Tout au long de la dernière heure de course, Bruno Senna s’est toutefois attelé à préserver la performance de ses pneumatiques, afin d’apporter son concours pour que le constructeur britannique engrange un maximum de points dans la quête pour la Coupe du Monde d’Endurance des Constructeurs GT de la FIA. Aston Martin compte désormais 232,5 points, devant Ferrari qui en totalise 215 pts et Porsche 199,5 pts.

La troisième position au classement général LMGTE Pro revient à la Porsche 911 RSR n°91 du Porsche AG Team Manthey, pilotée par Jörg Bergmeister et Patrick Pilet. Le duo franco-germanique a bénéficié d’un problème de freins avant survenu en fin de course à la Ferrari AF Corse n°71 qui a été contrainte à effectuer un arrêt supplémentaire. Malgré de très belles performances tout au long de la course – et jusqu’aux problèmes techniques – Kamui Kobayashi et Toni Vilander prennent seulement les points de la cinquième place, juste derrière la Ferrari n°51 de Gianmaria Bruni et Giancarlo Fisichella. Les vainqueurs du Mans, Marc Lieb et Richard Lietz avec la seconde Porsche AG Team Manthey n°92,  terminent sixièmes.

 

WEC 2013 SHANGHAI ASTON N°95

WEC 2013 SHANGHAI ASTON N°95

 

La course au sein de la catégorie LMGTE Am, a elle aussi vécu son lot de surprises et d’actions. On peut même dire qu’elle s’est déroulée en deux parties. Durant les trois premières heures, tout portait à penser que l’Aston Martin Vantage V8 n°95 du trio danois Nicki Thiim, Christoffer Nygaard et Kristian Poulsen allait droit vers la victoire de la classe. Mais c’était sans compter sur une panne électrique qui a stoppé net la voiture au cours de la quatrième heure de course.  La Ferrari n°81 du Team 8Star Motorsport était en embuscade et s’est donc octroyé la tête dès que possible. Les superbes performances des trois pilotes Enzo Potolicchio, Davide Rigon et Rui Aguas y sont toutefois pour beaucoup, car ils terminent même avec un tour d’avance sur leurs concurrents directs.

 

WEC-2013-SILVERSTONE-FERRARI-Team-8-STAR-N°81-POTOLICCHIO-AGUAS-Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

WEC-2013-FERRARI-Team-8-STAR-N°81-POTOLICCHIO-AGUAS-RIGON   – Photo-Gilles-VITRY-autonewsinfo

 

 

Au volant de la Porsche 911 GT3 RSR n°76, Raymond Narac, Jean-Karl Vernay et Markus Palttala offrent la deuxième place à IMSA Performance Matmut et un troisième podium à l’écurie. Ils terminent devant l’Aston Martin Vantage V8 n°96 de Jamie Campbell-Walter, Stuart Hall et Jonathan Adam. Campbell-Walter et Hall et Aston Martin gardent ainsi la tête des classements Constructeurs et Pilotes GTE Am avec 5 points d’avance sur les Français précités. La course de Bahreïn promet d’être très tendue !

La Chevrolet Corvette n°50 de Larbre Compétition était en bataille pour le podium, quand dans le pitlane le team a été victime d’un incendie lui faisant perdre tout avantage en cours. Si deux mécaniciens de Larbre Compétition ont pris feu, la réactivité du team et de ses voisins – ainsi que l’utilisation des combinaisons anti-feu rendue obligatoire dans le pitlane par le FIA WEC – ont permis de stopper les flammes très rapidement. Les mécaniciens ont été examinés par le Délégué Médical de la FIA et libérés sans besoin de suivi supplémentaire.

En dehors de l’Aston n°95, la seule autre voiture qui ne termine pas les 6 Heures de Shanghai est la Ferrari F458 Italia n°57 de Krohn Racing. Si elle était parvenue à se remettre en piste après une touchette avec un proto en début de course, elle n’a pas survécu à la pédale d’embrayage bloquée à 25 minutes de la fin de la course. Maurizio Mediani a tout fait pour ne pas endommager la voiture ni celles de ses concurrents, et a terminé sa course dans les graviers.

Les classements aux championnats pour les Coupes du Monde Pilotes et Constructeurs sont donc encore à finaliser et c’est lors de la toute dernière manche, les 6 Heures de Bahreïn, que les titres seront attribués,  à Bahreïn le 30 novembre pour connaître les champions !

 

 

BELLE PERFORMANCE DE LA PORSCHE IMSA

 

WEC-2013-SPA-PORSCHE-IMSA-MATMU-de-NARAC-BOURRET-VERNAY-©-Manfred-GIET-pour-autonewsinfo

WEC-2013-PORSCHE-IMSA-MATMUT-de-NARAC-VERNAY- PALTTALA ©-Manfred-GIET-pour-autonewsinfo

 

Suite aux 6 heures de Shanghai, l’équipe Normande IMSA Performance Matmut, remonte à 9 points de l’Aston Martin N°96, à une course de la fin du championnat, prévue fin novembre à Bahrein.

Partie prudemment depuis la cinquième place de la grille de départ, la 76 était déjà remontée en troisième position à la mi-course après des relais sans faille de ses trois pilotes, Raymond Narac, Jean-Karl Vernay et Markus Palttala.

A la suite de l’abandon de l’Aston Martin, la N°95, alors leader de l’épreuve en GTE-Am, à 2 heures 20 de l’arrivée, la 76 grimpait d’une place devant la Corvette N°50 et la 96.

Avec deux places d’écart avec l’Aston Martin, le team rouennais espérait ainsi refaire une bonne partie de son retard.

A 35 minutes de l’arrivée, la 96 repassait devant la 50 pour accrocher la troisième position.

En même temps que le soleil se couchait sur le circuit de Shanghai, la 76 franchissait la ligne d’arrivée derrière la Ferrari 8Star mais surtout devant l’Aston Martin N°96. Elle reprend ainsi 3 points à sa rivale pour ne plus compter que 9 points de retard.

Le titre se jouera donc dans 3 semaines lors des 6 heures de Bahreïn, dernière course de la saison.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : WEC et TEAMS

 

WEC-2013-SHANGHAI-le-trio-nouveau-CHAMPION-du-monde-2013-Kristensen-McNich-Duval

WEC-2013-SHANGHAI-le-trio-nouveau-CHAMPION-du-monde-2013-Kristensen-McNich-Duval

 

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL

 

1. Lotterer/Tréluyer/Fässler (Audi R8 e-tron quattro)  Team Audi, les 190 tous, en 6 Heures 01’33″343

2. Wurz/Lapierre (Toyota TS030 Hybrid) Team Toyota, à 15″374

3. Kristensen/Duval/McNish (Audi R18 e-tron quattro) Team Audi, à 1 tour

4. Belicchi/Beche/Prost (Lola B12/60-Toyota) Team Rebellion, à 5 tours

5. Rusinov/Martin/Conway (Oreca 03-Nissan) Team G Drive ADR Delta, à 13 tours

6. Pla/Hansson/Brundle (Morgan-Nissan) Team OAK Racing, à 13 tours

7. Baguette/Plowman/González (Morgan-Nissan) Team OAK, à 13 tours

8. Graves/Kerr/Dolby (Oreca 03-Nissan) Team ADR Delta, à 14 tours

9. Wirdheim/Lux/Shulzhitckiy (Zytek Z11SN-Nissan) Team Greaves, à 15 tours

10. Nicolet/Ihara/Cheng (Morgan-Nissan) Team OAK, à 18 tours

11. Holzer/Kraihamer/Charouz (Lotus T218) Team Lotus, à 18 tours

12.  Turner/Mücke (Aston Martin Vantage V8) Team AMR, à 21 tours

13. Lamy/Senna/Stanaway (Aston Martin Vantage V8) Team AMR, à 21 tours

14. Bergmeister/Pilet (Poorsche 911 RSR) Team Manthey Porsche AG, à 22 tours

15. Bruni/Fisichella (Ferrari F458) Team AF Corse, à 22 tours

16. Kobayashi/Vilander (Ferrari F458) Team AF Corse, à 23 tours

17. Lieb/Lietz (Porsche 911 RSR) Team Manthey Porsche AG, à 23 tours

18. Potolicchio/Aguas/Rigon (Ferrari F458) Team 8-Star , à 24 tours

19. Narac/Verney/Palttala (Porsche 911 RSR) Team IMSA Performance, à 25 tours

20. Hall/Campbell-Walter/Adam (Aston Martin Vantage V8) Team AMR, à 25 tours

21. Ried/Roda/Ruberti (Porsche 911 RSR) Team Proton, à 25 tours

22. Bornhauser/Canal/Rees (Chevrolet Corvette C6-ZR1) Team Larbre compétition, à 26 tours

23. Gerber/Griffin/Cioci (Ferrari F458) Team AF Corse à 26 tours

24. Davidson/Buemi/Sarrazin (Toyota TS030 Hybrid) Team Toyota, à 47 tours

 

ABANDONS

139ème  tour : Krohn/Jönsson/Mediani

100ème  tour : Nygaard/Poulsen/Senna

93ème tour :Weeda/Bouchut/Liuzzi

54ème tour :Companc/Minassian/Kaffer

 

FIA WEC

About Author

gilles